forums de l'ours Index du Forum

forums de l'ours
Un forum dédié aux jeux de rôles des Livres de l'Ours et de ses comparses

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

[CR]Minutes exploratoires et a posteriori
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 516, 17, 18  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forums de l'ours Index du Forum -> Vos aventures extraordinaires -> Les Terres Barbares
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Acritarche


Hors ligne

Inscrit le: 11 Juil 2012
Messages: 1 573
Localisation: Belgique (Hotton)
Masculin

MessagePosté le: Jeu 4 Avr - 15:14 (2013)    Sujet du message: [CR]Minutes exploratoires et a posteriori Répondre en citant

Vu que la partie de rattrapage de DrDandy et surcapitaine a été annulée et vu que j'ai envie de lancer les Terres barbares vers un second chapitre/second souffle, je me permets une liberté que je n'aime pas prendre: je mets Ozma et Khemis dans un bus de touristes! Cependant, je ne les convie pas à une simple visite guidée, mais à une visite interactive. Ainsi, si le fil de l'histoire est donné par le GME, les réponses aux questions que vous apporterez donneront un véritable corps et du charme à ce qu'auront vécu Ozma et Khemis. Merci de copier/coller le texte dans votre message et d'utiliser la fonction "quote" pour élaborer vos réponses.
Let's go!


La descente de la rivière vers le navire de Khemis avait paru bien longue à nos deux aventuriers, Khemis et Ozma. À Khemis tant il lui tardait de retrouver "son" bateau et "son" équipage. À Ozma qui découvrit qu'être séparé de la terre ferme par toute cette quantité d'eau le mettait plus que mal à l'aise.
@surcapitaine: pourquoi en est-il ainsi et quel rapport cela a-t-il avec le bois dont tu es fait?
Alors que l'embarcation cabotait sur la mer et franchissait enfin la dernière pointe de terre qui les séparait de la Tortue sanglante, Khemis fut frappé d'horreur: une birème de guerre frappée aux armes des Templiers avait arraisonné son navire! Pire encore, c'était la La Paix Immaculée de cette salope de Bélaria!
@DrDandy: quand Khemis a-t-il déjà eu maille à partir avec Belaria et pourquoi se doit-il de l'éviter comme la peste?
Décision est rapidement prise d'accoster et de se cacher dans la forêt pour espionner ce qui se passe du côté des deux navires.
Sitôt débarqué, Ozma aperçoit un être étrange dont un seul regard plonge la Marionnette dans un état second. Il plonge ses pieds telles des racines dans le sol et lève les bras au ciel pour récolter la lumière qui transparaît au travers de la canopée.

@surcapitaine: quel est cet être étrange, pourquoi seul Ozma semble l'apercevoir et quel sort a-t-il lancé à la marionnette?
Quant à Khemis, c'est une vieille connaissance qui l'accueille. En effet, le Grand Cerf blanc se tient caché à un jet de pierre et Khemis ne l'aurait pas plus découvert que ses compagnons si l'étrange animal n'avait projeté sur son visage la lumière d'une des runes qui ornent son pelage. Étrangement, cette rune lui est plus que familière: de toutes celles qui ornent sa rapière, c'est sa préférée! Poussé par sa curiosité, Khemis s'enfonce dans le bois à la rencontre du majestueux cerf.
@DrDandy: pourquoi cette rune a-t-elle la préférence de Khemis? Quelle histoire les lie?
Plongé au plus profond de sa transe, Ozma expérimente une étrange sensation: celle que son âme quitte son corps. Alors qu'il s'élève au-dessus de la canopée, porté par les rayons de l'astre silène, Ozma remarque tout autour de lui d'étranges lucioles qui s'échappent de Bois Duc en une danse spiralée qui forme un cordon vers la Lune.
@Ozma: quelle est cette étrange procession, où va-t-elle et dans quel but? Pourquoi le destin a-t-il voulu qu'Ozma la rejoigne? Et quel cadeau ces êtres ont-ils fait à Ozma en remerciement?
Khemis s'enfonce à la rencontre du cerf et, alors qu'il n'est plus qu'à quelques pas de lui, la vue de Khemis se trouble et il manque de trébucher… dans une clairière reconnaissable entre mille avec ses pierres dressées ornées de symboles et son grand cadran solaire dont sa rapière est le gnomon. Le cerf apparaît alors sous sa forme de vieillard et demande à Khemis de lui prêter sa rapière.
@DrDandy: qu'est-ce que Khemis demande au Grand cerf blanc, le kami gardien de Bois-Duc, en échange du prêt de sa rapière? (sachant qu'il ne peut lever l'ultimatum qu'il a fixé à la Converserie ou à Ban-au-Bois)
Khemis quitte alors la clairière et se retrouve sur la plage où mouille la Tortue sanglante. Il n'y a plus trace de la Paix Immaculée. Il s'empare d'un canot et se dirige vers son navire. Alors qu'il amène le canot contre la coque de la Tortue, il reconnaît les voix de Maée et d'Ulcère et il les hèle. De son côté, Ozma réintègre son corps qu'il sent entièrement purifié.
_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Jeu 4 Avr - 15:14 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Dr Dandy


Hors ligne

Inscrit le: 11 Juil 2012
Messages: 2 372
Localisation: Nîmes
Masculin

MessagePosté le: Jeu 4 Avr - 15:42 (2013)    Sujet du message: [CR]Minutes exploratoires et a posteriori Répondre en citant

 @DrDandy: quand Khemis a-t-il déjà eu maille à partir avec Belaria et pourquoi se doit-il de l'éviter comme la peste?
Citation:


 Je n'ai rencontré Belaria qu'une fois et je m'en méfie. L'homme nous avait coursé avec mes compagnons pirates après une attaque sur un navire dont il avait la garde. Bien que meilleurs marins que ses hommes, nous n'avons pu éviter une bataille. Nous perdimes beaucoup de compagnons ce jour là mais nous rendimes coup pour coup. J'ai croisé le fer contre lui et je dois avoué qu'il était bien meilleur combattant que moi. Je ne du mon salut qu'à mes bottes secrètes. Un mauvais souvenir...



@DrDandy: pourquoi cette rune a-t-elle la préférence de Khemis? Quelle histoire les lie?


Citation:

 C'est la rune qui se pose à la base de la lame. A chaque fois que je lève mon bras, c'est celle que j'aperçois. J'ai pris l'habitude de lever ma rapière en l'air quand je défie un adversaire où quand harangue mes compagnons. C'est devenu pour moi le symbole du courage.




@DrDandy: qu'est-ce que Khemis demande au Grand cerf blanc, le kami gardien de Bois-Duc, en échange du prêt de sa rapière? (sachant qu'il ne peut lever l'ultimatum qu'il a fixé à la Converserie ou à Ban-au-Bois)
 
Citation:

 Peux-lever un serment de l'unique? Je compte faire en sorte que mes compagnons reviennent à bon port mais je ne souhaite pas rentrer. Je sens que j'ai de quoi faire ici. Et moi et mes compagnons pourraient même vous aider, toi et les tiens.



_________________
"Le gnome n'est pas inutile! Le gnome c'est la vie!"

blog: http://lesbonsremedes.overblog.com/#
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
EtienneB


Hors ligne

Inscrit le: 11 Juil 2012
Messages: 1 565
Localisation: Près de Rennes (35)

MessagePosté le: Jeu 4 Avr - 16:25 (2013)    Sujet du message: [CR]Minutes exploratoires et a posteriori Répondre en citant

Heu, Bélaria, c'est une dame, banane.

Ravi qu'elle t'ait foutu une raclée Mr. Green
_________________
Libreterre, éditeur optimiste
Les Folandes n'attendent que vous !
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
warzen


Hors ligne

Inscrit le: 02 Sep 2012
Messages: 224

MessagePosté le: Ven 5 Avr - 09:03 (2013)    Sujet du message: [CR]Minutes exploratoires et a posteriori Répondre en citant

Khemis, dès qu'il rencontre une dame, il perd tous ses moyens !! 
Revenir en haut
Acritarche


Hors ligne

Inscrit le: 11 Juil 2012
Messages: 1 573
Localisation: Belgique (Hotton)
Masculin

MessagePosté le: Ven 12 Avr - 21:33 (2013)    Sujet du message: [CR]Minutes exploratoires et a posteriori Répondre en citant

Acritarche a écrit:
Vu que la partie de rattrapage de DrDandy et surcapitaine a été annulée et vu que j'ai envie de lancer les Terres barbares vers un second chapitre/second souffle, je me permets une liberté que je n'aime pas prendre: je mets Ozma et Khemis dans un bus de touristes! Cependant, je ne les convie pas à une simple visite guidée, mais à une visite interactive. Ainsi, si le fil de l'histoire est donné par le GME, les réponses aux questions que vous apporterez donneront un véritable corps et du charme à ce qu'auront vécu Ozma et Khemis. Merci de copier/coller le texte dans votre message et d'utiliser la fonction "quote" pour élaborer vos réponses.
Let's go!

La descente de la rivière vers le navire de Khemis avait paru bien longue à nos deux aventuriers, Khemis et Ozma. À Khemis tant il lui tardait de retrouver "son" bateau et "son" équipage. À Ozma qui découvrit qu'être séparé de la terre ferme par toute cette quantité d'eau le mettait plus que mal à l'aise.
@surcapitaine: pourquoi en est-il ainsi et quel rapport cela a-t-il avec le bois dont tu es fait?
Alors que l'embarcation cabotait sur la mer et franchissait enfin la dernière pointe de terre qui les séparait de la Tortue sanglante, Khemis fut frappé d'horreur: une birème de guerre frappée aux armes des Templiers avait arraisonné son navire! Pire encore, c'était la La Paix Immaculée de cette salope de Bélaria!
@DrDandy: quand Khemis a-t-il déjà eu maille à partir avec Belaria et pourquoi se doit-il de l'éviter comme la peste?
Décision est rapidement prise d'accoster et de se cacher dans la forêt pour espionner ce qui se passe du côté des deux navires.
Sitôt débarqué, Ozma aperçoit un être étrange dont un seul regard plonge la Marionnette dans un état second. Il plonge ses pieds telles des racines dans le sol et lève les bras au ciel pour récolter la lumière qui transparaît au travers de la canopée.

@surcapitaine: quel est cet être étrange, pourquoi seul Ozma semble l'apercevoir et quel sort a-t-il lancé à la marionnette?
Quant à Khemis, c'est une vieille connaissance qui l'accueille. En effet, le Grand Cerf blanc se tient caché à un jet de pierre et Khemis ne l'aurait pas plus découvert que ses compagnons si l'étrange animal n'avait projeté sur son visage la lumière d'une des runes qui ornent son pelage. Étrangement, cette rune lui est plus que familière: de toutes celles qui ornent sa rapière, c'est sa préférée! Poussé par sa curiosité, Khemis s'enfonce dans le bois à la rencontre du majestueux cerf.
@DrDandy: pourquoi cette rune a-t-elle la préférence de Khemis? Quelle histoire les lie?
Plongé au plus profond de sa transe, Ozma expérimente une étrange sensation: celle que son âme quitte son corps. Alors qu'il s'élève au-dessus de la canopée, porté par les rayons de l'astre silène, Ozma remarque tout autour de lui d'étranges lucioles qui s'échappent de Bois Duc en une danse spiralée qui forme un cordon vers la Lune.
@Ozma: quelle est cette étrange procession, où va-t-elle et dans quel but? Pourquoi le destin a-t-il voulu qu'Ozma la rejoigne? Et quel cadeau ces êtres ont-ils fait à Ozma en remerciement?
Khemis s'enfonce à la rencontre du cerf et, alors qu'il n'est plus qu'à quelques pas de lui, la vue de Khemis se trouble et il manque de trébucher… dans une clairière reconnaissable entre mille avec ses pierres dressées ornées de symboles et son grand cadran solaire dont sa rapière est le gnomon. Le cerf apparaît alors sous sa forme de vieillard et demande à Khemis de lui prêter sa rapière.
@DrDandy: qu'est-ce que Khemis demande au Grand cerf blanc, le kami gardien de Bois-Duc, en échange du prêt de sa rapière? (sachant qu'il ne peut lever l'ultimatum qu'il a fixé à la Converserie ou à Ban-au-Bois)
Khemis quitte alors la clairière et se retrouve sur la plage où mouille la Tortue sanglante. Il n'y a plus trace de la Paix Immaculée. Il s'empare d'un canot et se dirige vers son navire. Alors qu'il amène le canot contre la coque de la Tortue, il reconnaît les voix de Maée et d'Ulcère et il les hèle. De son côté, Ozma réintègre son corps qu'il sent entièrement purifié.




Je relance le surcap´ de deux...
_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
surcapitaine


Hors ligne

Inscrit le: 02 Sep 2012
Messages: 78
Localisation: Dublin
Masculin

MessagePosté le: Sam 13 Avr - 10:45 (2013)    Sujet du message: [CR]Minutes exploratoires et a posteriori Répondre en citant

Désolé pour le retard. Voici mes réponses : 

Pourquoi en est-il ainsi et quel rapport cela a-t-il avec le bois dont tu es fait?

Citation:
Que ce soit par dessein ou non, Salsim n'a pas créé une marionnette indépendante, mais plutôt un arbre animé. Depuis que j'ai quitté l'oasis, je me rends compte que je suis très fortement lié aux forêts, à la terre qui les nourrit et aux esprits qui les habitent. 

Le bois d'Anankédendre étant fortement lié à la lune, il rechigne à être placé sur l'océan, lui-même sujet à l'influence de l'astre des nuits. C'est pourquoi jamais aucun bateau ne fut composé de ce bois. 



Quel est cet être étrange, pourquoi seul Ozma semble l'apercevoir et quel sort a-t-il lancé à la marionnette?
Citation:
C'est un elfe sylvain, tout simplement. Ce peuple rarissime n'a qu'une lointaine relation avec les elfes qu'on rencontre dans les royaumes civilisés. Les silabaars de leur vrai nom sont des êtres végétaux qui peuvent prendre une apparence humanoïde qui rappelle les elfes (à l'exception de leur pilosité qui rappelle de très fines racines). Dans leur forme première, ils sont invisibles aux yeux des mortels et ne se préoccupent pas d'eux. Mais celui-ci a perçu ma présence et, curieux, a tenté de communiquer avec moi comme il le ferait avec d'autres créatures du règne végétal. Cela n'a fonctionné que partiellement : je n'ai pas compris ce qu'il me voulait et j'ai gardé de la tentative un mélange de fascination et de peur. Je voudrai sans doute en savoir plus, car jusque là je pensais que les silabaars étaient éteints depuis des générations.



Quelle est cette étrange procession, où va-t-elle et dans quel but? Pourquoi le destin a-t-il voulu qu'Ozma la rejoigne? Et quel cadeau ces êtres ont-ils fait à Ozma en remerciement?
Citation:
Les lucioles astrales accompagnent les esprits du peuple fée qui rejoignent le plan sélénite après leur mort. Cette procession a lieu à chaque pleine lune, mais il n'y a d'ordinaire qu'un ou deux voyageurs. Cette fois-ci, j'ai vu des dizaines de brownies, sprites, korrigans et autres satyres aller vers l'au-delà en une triste sarabande. Qu'est-il arrivé aux fées de Bois-Duc ? Peut-être est-ce pour que je le découvre que mon corps astral a été attiré dans la procession ?

Quand je reviens à moi près de la Tortue Sanglante, je découvre qu'autour du symbole lunaire gravé sur mon front est une série de glyphes qui évoquent la sarabande des lucioles astrales. Marque de reconnaissance ? Avertissement ? Troisième oeil ? Je le découvrirai sans doute bientôt...


Très studio Ghibli cet épisode... <3
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Dr Dandy


Hors ligne

Inscrit le: 11 Juil 2012
Messages: 2 372
Localisation: Nîmes
Masculin

MessagePosté le: Mar 23 Avr - 15:04 (2013)    Sujet du message: [CR]Minutes exploratoires et a posteriori Répondre en citant

Rêves de cuir et de métal.

Suite de nos folles aventures en Terres Barbares. Cool
Sur le plan personnel je suis content de la séance même ce fut assez étrange de subir les caprices du meneur qui décide de s'amuser à mes dépends puis de me servir des éléments géniaux pour le développement de Khemis. Gros fan de Steampunk j'ai carrément bavé à la fin tel un escargot géant avec des ailes de papillons. Laughing
Techniquement çà a bien roulé pour moi, tant au niveau du Hangout que des lancer de dés.

Citation:


Assis au bord d’une fontaine, le chat dépenaillé se rafraichi avec son compagnon taurin à ses côtés.

Je t’avais dit que cette femme était un nid d’emmerdes ? Ben çà s’est confirmé DOUBLEMENT après tout çà. Où en étais-je ? Ah oui ! Je t’avais raconté ce rêve et cette rencontre avec le Grand Cerf. Tout cela n’avait pas vraiment de sens pour moi mais c’est devenu plus clair pour moi. Ce rêve éveillé de cuir et de métal où une bataille ultime se préparait allait trouver un début d’explication lors de cette journée.

Or donc, je sortais du bois et de ma rencontre avec le Cerf quand j’ai rejoint mon bateau, la Tortue Sanglante. Quel bazar ! D’abord je découvre que le navire fut remis à flots grâce à l’intervention de templiers ! Je tombe donc sur une bande d’entre eux qui ont pris le contrôle du navire. Je tombe sur Ulcire et Baruch. Le premier me traite de mécréant (il perd rien pour attendre cet animal !) et Baruch me dit que c’est lui le capitaine. Je lui exprime ma façon de penser et lui explique que le seul capitaine valable c’est moi. Il se conduit bizarrement mais se laisse amadouer. Mais voilà que je tombe nez à nez avec Cassidora, la templière qui a pris le contrôle du bateau. Tandis qu’Ozma, laissé sur la plage,  nous rejoins en chevauchant une vague ; j’ai une conversation houleuse avec la templière. On m'explique que je suis recherché et que mon retour vers Lotharc va me donner un aller simple pour le cachot. C’est alors qu’Ulcire décide de se porter garant au nom de l’Unique, quel bon prince ! Mais sur le coup ça arrange mes affaires. Je refourgue rapidement le commandement du bateau à Baruch et prépare notre départ. Maé, qu’on n’avait pas vu jusque-là, sort des cales avec les vêtements déchirés ?!? Qu’importe, je décide de pas trainer et on s’esquive avec les autres. Faut dire que çà chauffait vu que la templière m'avait collé une baffe qui m'a envoyé à l'eau! Il était temps  de filer.

Arrivés à terre nous décidons de rejoindre les colons que les autres avaient jurés de protéger. Ce bon vieux Ulcire qui me faisait la morale avait abandonné des colons innocents dans la nature hostile. Il repassera pour me donner la leçon celui-là ! Mais le voyage va être long et mon nouvel ami le cerf arrive à la rescousse. Il nous amène dans la clairière. Mais si tu sais, celle avec le cadran et l’encoche pour ma rapière. Les pierres nous indiquent le chemin (vers ce qui semble être le Relais des Hauts Centaures) et nous repartons à dos de cerfs enchantés jusqu’à l’orée de la forêt. Ça sert d’être le « protecteur de la forêt » ! Nous gagnons 3-4 jours de marche forcée !

Nous devons continuer à pied et traverser la plaine et ses hautes herbes. Epuisés par cette journée riche en péripéties, nous nous installons pour dormir. Au matin Ulcire nous racontes une histoire délirante d’escargot volant avec des ailes des papillons ! On se dit tous alors qu’il a pris quelque chose. Ça me fait tout le temps avec l’herbe Hashash. Mais la suite nous prouvera qu’il avait raison.

Bref. On se balade dans les herbes pour rejoindre le relais et on tombe sur un objet au sol. Un truc tout en cuir et en métal bizarre qui se porte comme un bracelet. On le garde au cas où et, soudain, des ombres apparaissent. Des trucs volants bizarres en forme d’oiseaux bruns apparaissent et même un machin qui roule sans cheval pour le tirer. Ils vont très vite et font un bruit assourdissant. Au début on se cache et on se dit qu’ils nous ont pas vus. Mais non ! Les machins nous attaquent et on est obligé de se défendre alors que les oiseaux crachent des petites boules de métal pour nous tuer.
Le combat est acharné et je dépèce un de ces machins mis c’est surtout Ulcire qui fait des prouesses en éclatant l’oiseau géant avec une barre de métal ! Sacré Ulcire ! Je l’aimais bien au fond, c’est triste ce qu’il lui est arrivé…

Mais les machins étaient des machines en fait ! Pilotés par des nains gêneurs qui cherchaient « l’astroboussole » pour le compte de leur maître Léandre. On a pas trop compris d’où ils venaient mais c’était certainement des magiciens pour faire voler des machines comme çà. On discute avec un des nains rescapés et on lui propose un marché pour négocier avec son maître.
5 minutes plus tard v’là t’y pas que le fameux escargot géant d’Ulcire arrive au-dessus de nos têtes ! La machine volante s’approche et un humain descend de la passerelle. Sans attendre, Léandre (c’était lui) tue le nain qu’on avait blessé ! Ça nous a pas plu tu l’imagines et on l’a rossé proprement. Il nous a fait mal avec son arme qui crachait du feu mais on a fini par lui faire mal et il est tombé inconscient.
Sans attendre je monte sur la passerelle du navire pour aller voir. C’était comme un bateau en fait, avec des machineries à l’intérieur et tout et tout. Comment un truc en métal pouvait voler ? Mystère mais le plus grand d’entre eux m’attendais quand j’ai entendu une voix me parler. Une voix de femme qui me demanda de lui rendre son mari, Léandre. Et quand la bonne femme est apparue devant moi. Elle avait la tête de Maé !?! Ouais.



_________________
"Le gnome n'est pas inutile! Le gnome c'est la vie!"

blog: http://lesbonsremedes.overblog.com/#
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
surcapitaine


Hors ligne

Inscrit le: 02 Sep 2012
Messages: 78
Localisation: Dublin
Masculin

MessagePosté le: Mer 24 Avr - 15:07 (2013)    Sujet du message: [CR]Minutes exploratoires et a posteriori Répondre en citant

Citation:
Sacré Ulcire ! Je l’aimais bien au fond, c’est triste ce qu’il lui est arrivé…


Ah oui ? Tu scelles narrativement le destin d'Ulcire comme ça ? Mr. Green
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
warzen


Hors ligne

Inscrit le: 02 Sep 2012
Messages: 224

MessagePosté le: Mer 24 Avr - 15:20 (2013)    Sujet du message: [CR]Minutes exploratoires et a posteriori Répondre en citant

Il dit juste que Khemis trouve triste ce qui est arrivé à Ulcire. Cela ne veut pas dire que c'est forcément tragique. 
Peut être qu'il sera promu Grand Pape de l'Unique ce qui le forcera à vivre de manière oisive aux milieux de ses paires et que cela ne lui plaira pas du tout...
Revenir en haut
surcapitaine


Hors ligne

Inscrit le: 02 Sep 2012
Messages: 78
Localisation: Dublin
Masculin

MessagePosté le: Mer 24 Avr - 15:24 (2013)    Sujet du message: [CR]Minutes exploratoires et a posteriori Répondre en citant

Oulala, ce serait terrible !
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
EtienneB


Hors ligne

Inscrit le: 11 Juil 2012
Messages: 1 565
Localisation: Près de Rennes (35)

MessagePosté le: Mer 24 Avr - 21:45 (2013)    Sujet du message: [CR]Minutes exploratoires et a posteriori Répondre en citant

Hein ? Quoi ?? On ne vous a jamais dit qu'il ne faut pas vendre la peau de l'Ours ?

Thomas, you're right, by Baalzeb ! Une telle fin serait abominable.

Moi, Ulcire, je le vois plutôt finir patron d'un bordel (auto-géré, bien sûr) Mr. Green
_________________
Libreterre, éditeur optimiste
Les Folandes n'attendent que vous !
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
EtienneB


Hors ligne

Inscrit le: 11 Juil 2012
Messages: 1 565
Localisation: Près de Rennes (35)

MessagePosté le: Ven 31 Mai - 17:55 (2013)    Sujet du message: [CR]Minutes exploratoires et a posteriori Répondre en citant

Compte-rendu de la session d'hier soir, écriture par Ulcire et totalement impartiale, comme d'habitude.

(plus sérieusement, j'ai privilégié la qualité des informations -car on a eu un paquet hier soir- au style)

Citation:
Que de mystères en ces Terres Barbares !
Que de rencontres surprenantes (et rarement agréables) !
Que de créatures à affronter !

Donc, après avoir vaincu ces créatures (machines ?) venues on ne sait d’où, nous avons pu faire connaissance avec Léandre et son amante Cassiopée.

Nous avons donc appris que ces deux-là viennent d’un continent d’au delà de la Mer Sans Fin (qu’aucun navire n’a pourtant réussi à traverser de ce jour), que cette bizarrerie diabolique qui leur a permis de le faire ne serait pas une créature démoniaque (quelques doutes subsistent : c’est certes une machine, mais n’a-t-il pas fallu s’allier avec des démons ou des sorciers pour la construire ?) mais une machine et que, contrairement à l’avis que nous nous étions forgés lors de notre première rencontre, ils ne seraient pas aussi maléfiques qu’on aurait pu le croire. (Utilisation par Warzen de la carte « Muahahahahah » qui nous a permis de savoir plein de choses au bon moment).

Cassiopée est une puissante télépathe qui a (naturellement) embobinée ce pauvre Khémis en lisant dans son esprit (si on peut parler d’esprit à propos de ce mécréant) comme dans un livre ouvert, l’appelant « Griffon » comme le faisait sa pauvre mère, (Je note que ce surnom familier a l’air de l’agacer. Cela pourra resservir plus tard) et en prenant l’apparence de la douce Maée.

Heureusement, j’ai pu mettre la main sur un « monocle de vision véritable » qui me permet de déjouer (carte « Regardez ce que j’ai trouvé ») les illusions qui permettent à cette créature de nous faire prendre des croûtes rassies pour des osties. Par la même occasion, je me rends compte que Khémis n’est pas que cupidité et arrivisme et que ce vil kitling a une aura de bonté. Hummm. Tout ceci devra être démontré par les faits mais peut-être devrais-je avoir, à l’avenir, un regard un peu plus charitable sur cette crapule (qui sait faire preuve de presque autant de courage et d’audace que Ton serviteur face à l’adversité).

Bref… après nous avoir fait comprendre qu’ils n’étaient pas des suppôts de Baalzeb en nous expliquant qu’ils venaient en nos terres pour échapper aux terribles technomages du continent de Lemmuïa, ils nous aidés à ramener parmi nous ce pauvre Ozma, transformé en Anankédendre en ayant enfermé le nain geigneur Eldgrim dans on tronc,et dont l’âme avait été envoyée sur la lune par je ne sais quel maléfice. Les esprits conjurés pour le faire ont essayé de s’emparer de nos âmes mais, aidés par Notre seigneur (je parle pour moi : je ne suis pas sûr que mes deux compètes T’aient appelé à leur aide), nous les avons aisément repoussés (note pour les prochaines parties : pensez à demander la difficulté au MJ avant de gaspiller son meilleur avantage)

Mais le pauvre Ozma n’est pas en état de faire quoi que ce soit et je l’ai couché dans une des cabines du Victoire, le vaisseau de Léandre.

Nous avons aussi appris que Cassiopée était La Primogyne, la visage-miroir originelle et que tous les autres visages-miroirs avaient été créés à partir d’elle. (Ce qui ne veut pas dire qu’elle les a engendrés). Les visages-miroirs, toujours selon cette « femme », seraient au nombre de 666 et résulteraient d’une expérience de « technomagie ». Maée fut fort choquée de cette rencontre, allant jusqu’à s’évanouir, ce qui me donna le plaisir de la ramener à la conscience en usant de la magie bénéfique que Tu daignes, dans ta louable bonté, m’accorder.

Nous apprenons également que les techomages de Lemmuïa ont pour intention d’envahir nos terres à l’aide de vaisseaux à coté desquels le Victoire est d’une taille dérisoire. Diantre, de nouveaux périls ! Quand m’accorderas-Tu donc un peu de repos ?

Léandre nous apprend qu’il a besoin de pierres de feu (gné ?) pour faire avancer son vaisseau. Il prend la décision, sur mes conseils, de se diriger vers les Hauts de Centaures. Arrivés là-bas, nous percevons nos amis les colons et constatons qu’il manque bien quelques chariots.

A ce moment, nous sommes attaqués par six stratogyres, des engins volants. Léandre nous confie des bâtons infernaux crachant le feu qui permettent de détruire à distance nos ennemis. Alors que nous sommes mis à mal par ces vilains, n’écoutant que mon courage, je me jette sur l’un d’eux et lui fait percuter un de ses vils compagnons. Une fois de plus, grâce à mon courage et la protection que Tu m’accordes, nous sommes vainqueurs.

Nous décidons de nous attaquer au eux stratogyres restantes qui se sont posées sur le sol. Les créatures qui les montent, des sortes de golems de métal nous agressent à l’aide de bâtons cracheurs de feu infiniment plus dangereux que ceux de Léandre et ses compagnons, car crachant un grand nombre de projectiles à la fois.

Ils sont dangereux, certes, mais ils ne résistent à un bon coup de bâton dans la poitrine. Force doit rester à Tes représentants, ô Dieu Unique !

Hélas, la dernière stratogyre attaque le Victoire qui s’enflamme.

N’écoutant que mon courage (et bien protégé par ma cape de pèlerin qui me préserve des flammes), je me précipite à l’intérieur pour sauver ce malheureux Ozma du feu qui pourrait le transformer en charbon de bois. Unique, aide-moi !

_________________
Libreterre, éditeur optimiste
Les Folandes n'attendent que vous !
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
surcapitaine


Hors ligne

Inscrit le: 02 Sep 2012
Messages: 78
Localisation: Dublin
Masculin

MessagePosté le: Dim 18 Aoû - 18:44 (2013)    Sujet du message: [CR]Minutes exploratoires et a posteriori Répondre en citant

J'ai à peine retouché les notes prises pendant la parties. Si par hasard j'avais oublié des choses, n'hésitez pas à me les rappeler !

Citation:
Et me voici une fois de plus emporté par une rêverie magique, entièrement coupé du monde réel. Là, je rencontre à nouveau l'elfe sylvain, Swalneth. Il me conjure de lutter contre les indésirables. Les fées d'une région dans l'archipel de bois-duc ont été bombardées et détruites [Carte : 3218-3318]. Pour lutter contre eux, il faut trouver des pierres de feu (apparemment aussi appelées pierres de soleil) dans une mine sur la côte au-delà de la colline des arbres salés. [Carte : 3215].

Je m'éveille au milieu de l'explosion du Victoire. Léandre, Cassiopée et Maée sont près de moi. La chaleur me transforme brièvement en charbon de bois. Heureusement qu'Ulcire sort des l'épave en feu, un Khémis tout aussi roussi dans ses bras, et s'attelle à invoquer les miracles de l'Unique pour guérir en partie nos blessures.

Le kitling est inconscient, les autres sont prostrés, je ne comprends rien et frère Ulcire fait une messe. Si j'avais un tableau noir, je ferais un diagramme...

C'est encore Ulcire qui prend les choses en main avec une belle harangue : Léandre le remercie de lui avoir redonné le goût à la vie. Moi, persuadé que c'était le Victoire qui avait effectué les déprédations dans l'archipel, je demande des explications au scientifique. En décrivant la "bûche volante" dont m'avait parlé Swalneth, Léandre me répond qu'il s'agit sans doute d'un vaisseau de Lemuia, lancé à sa poursuite : le Conquérant.

En parlant du loup, tombe du ciel un immense vaisseau volant (quand je dis immense, je veux dire 40 fois plus gros que le Victoire) crachant le feu. La terre explose tout autour de nous et je ne vois d'autre solution que de faire appel aux esprits de la plaine. Nous esquivons tant bien que mal les projectiles pendant de longues minutes jusqu'à ce qu'une cavalcade de bisons vienne nous sauver. Théréus Vivecharge et quelques-uns de ses taurins montés nous attrapent et nous sauvent, au prix de nombreuses vies de bêtes à cornes. Il nous fait jurer de régler le problème du Conquérant avant deux lunes et nous rappelle que la fièvre verte fait encore des ravages dans sa tribu. Il donne à Ulcire une demi-lune pour rapporter de la propolis d'abeille verte aux siens. La pression sur nos épaules ne fait qu'empirer. N'y a-t-il donc d'autres héros dans les Terres Barbares ?

Accablé par tant de responsabilités, je propose que nous rejoignions Relais des Hauts des Centaures, à une heure de marche. Là, nous retrouvons les colons avec qui nous avions entrepris le début du voyage : Oreste le médecin halfelin, Harek le forgeron nain, Tomate et les familles de Leif, Albrecht, Haluk et Bécot. Théo la trique (mort) et les deux marchands Ophgal et Bertin ne sont pas passés. Ils nous accueillent avec de grands yeux implorants et nous demandent de les mener vers le nord. Nous acceptons, mais seulement quand le Conquérant aura été neutralisé.

Khaurm, un vieux sage drakken, vit dans une cahutte proche du relais. C'est un guérisseur que de nombreux malades de la fièvre verte sont venus consulter. Il y a un véritable village de tentes tout autour de son campement. Ulcire ne le voit pas de cet oeil et court guérir un gamin (Pierrick) mais refuse de faire de même pour son grand-père.

Sur ce, nous nous rendons au relais pour mettre nos amis en état de choc à l'abri. Un humain du nom de Narsès nous ouvre la porte, c'est l'aubergiste et le graf du village. Quand on lui parle de l'attaque des colons, il mentionne Sombresid le sorcier brigand.

Rodrick le parcheminier pourrait peut-être se charger d'aller acheter de la propolis rouge à Ban-au Bois pour nous. En discutant, nous nous rendons compte que n'est pas forcément la bonne approche, et quand nous repartons nous entendons Rodrick frapper sa femme. Ulcire retourne le menacer, et l'esprit du foyer de l'endroit de me promet de me prévenir si le parcheminier bat à nouveau sa femme. Je prends du charbon de bois de la cheminée pour pouvoir communiquer avec lui si je les mélange à celles du foyer que je partage avec mes amis.

Le soir, nous empruntons des bouquetins au relais pour aller à la recherche des pierres de feu dans l'épave du Victoire. Léandre s'attend à ce que Ursidaskilès, le capitaine du Conquérant, nous ait tendu une embuscade. Sur place, un stratogyre nous repère malgré l'illusion que j'avais lancée. Quand il s'approche de nous, je lance une aura de ténèbres pour cacher les pierres qui étincellent dans la nuit et nous parvenons à lui échapper. Léandre est équipé de gants et de bottes qui le protègent, ainsi que d'un coffret pour transporter les pierres.

Retour au relais, il y a encore plus de gens en prière devant la tente de Khaurm. Car le pauvre drakken est maldade. Il règne dans sa tente une odeur de pourriture et de grangrène. Décidant d'en apprendre plus sur ce mystérieux guérisseur mal en point, j'ouvre le codex Xedoc. Mon livre me parle alors de Khaurm, un prêtre de l'Unique en quête de syncrétisme, qui aurait développé une philosphie liant toutes les religions à celle de l'Unique. Évidemment, cela lui a valu d'être accusé d'hérésie. Il aurait même gagné des pouvoirs quasi-divins, mais pour le punir l'Unique l'aurait affligé d'une maladie incurable. "Emmenez-moi au cercle" dit-il à Ulcire. Mais de quel cercle parle-t-il ? Impossible d'en apprendre plus.

Nous allons dormir, espérant qu'une inspiration nous viendra en rêve. Point de chance. Au réveil, nous nous occupons de construire une baliste pour abattre le Conquérant : du bois, un forgeron, un charpentier et un bûcheron, plus les plans fort modernes de Léandre.

Gontard le bûcheron biclassé tonnelier vient avec nous dans la forêt. Nous revenons avec le bois nécessaire et nous pourrons procéder à la fonte du ressort le lendemain. Tout le monde travaille d'arrache-pied quand arrive un jeune Taurin du clan de Théréus pour nous avertir que le Conquérant arrivera dans la soirée ! Nous redoublons d'efforts avec les colons pour être prêts à temps. Les taurins se cacheront dans les herbes bleues pour repousser un éventuel assaut à terre. L'esprit des foyers me suggère de rassembler des braises de chacun de ses sept congénères pour accélérer la forge. Ulcire rassemble 8 miliciens et 16 citoyens motivés pour défendre le relais.

Et l'attaque arrive enfin. Des stratogyres en première vague : l'un d'eux s'écrase tout seul (quelle camelote, vraiment), le deuxième reçoit une tornade de pierre de ma part et le troisième perce la cuisse d'Ulcire avant que le templier mal léché ne lui lance une corde lestée dans l'hélice. C'est alors qu'un bataillon de marionettes tueuses débarque en rangs serrés et arrose le village de ses crache-métal. Nos taurins en embuscade les prennent en tenaille, mais ils ne tiendront pas longtemps. Une fois n'est pas coutume, je pousse une petite harangue pour motiver tout le monde et Ulcire prend l'ennemi par le flanc avec sa milice.

À bord du chariot à baliste, je protège et camoufle notre approche à travers les arbres. Léandre place trois carreaux pour faire tomber le blindage du Conquérant. Avec une illusion, je lui offre le temps de viser avec son projectile explosif. Feu ! Alors que les marionnettes sont sur le point d'être vaincues, une explosion gigantesque éclaire le soir et le vaisseau s'écrase. Des hommes et des nains en sortent et se rendent, mais sont abattus par une rafale... Le capitaine, furieux et armé jusqu'aux dents, fait son baroud d'honneur. Il nous arrose de projectiles mortels sans que nous n'arrivions à faire quoi que ce soit. Et puis Ulcire lui jette un moteur encore brûlant sur le visage. L'ennemi dégaine une épée incandescente et charge Ulcire, mais trébuche sur un ami tubercule invoqué par mes soins et l'ours le reçoit comme un sauteur à la perche, ses gros pieds en plein dans la face.

Victoire ! Il ne nous reste plus qu'à explorer la carcasse du Conquérant en quête de trésors d'un autre monde...
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
EtienneB


Hors ligne

Inscrit le: 11 Juil 2012
Messages: 1 565
Localisation: Près de Rennes (35)

MessagePosté le: Jeu 22 Aoû - 15:43 (2013)    Sujet du message: [CR]Minutes exploratoires et a posteriori Répondre en citant

Suite des aventures extraordinaires de nos aventuriers (représentés par Maée et Ulcire) :

Citation:

Cassiopée et Léandre essaient de rallier les survivants du Conquérant mais n’y parviennent pas et doivent battre retraire sous les insultes et les quolibets. Le dialogue se déroulant en Telgesh, je n’y comprends goutte mais je saisis le terme de Lemulfes, qui ne semble pas être un compliment.

Alors que j’essaie de reprendre souffle, le Conquérant explose. Je suis touché au côté et maintes personnes autour de la carcasse en flammes sont blessés. Cassiopée est mortellement touchée et essaie de prendre possession de Maée mais cette dernière fait front. J’impose les mains sur sa blessure et la sauve, tout comme je sauve le fils du fermier Maggot après avoir organisé un hôpital de fortune avec l’aide des habitants des Hauts des Centaures.

Maée essaie de dénouer les langues, particulièrement celles des hommes qui (aux dire du Meujeu) sont « plus que pas repoussants ». Elle dénoue les langues en usant de ses charmes ravageurs, de son art de la fête et de sa bouteille de vin magique.

Personnellement, je dois repousser les avances de la charmante Vendania, la fille du serrurier. Je crus céder à ses avances (Utilisation de ma faiblesse « Mes sermons sont lamentables » par le MJ) mais me resaisis en la sermonnant (Utilisation de la carte « Je ne crois pas, non » qui empêche le MJ d’utiliser une de mes faiblesses contre moi).

Je convins Léandre de laisser Maée discuter avec les survivants du Conquérant. Elle propose de regrouper colons et rescapés mais ces derniers refusent.

Après avoir dormi une misérable heure, je retourne voir Khaurm, le vieil ermite guérisseur. Là, j’aperçois Eric, le fils de Philippe, l’enlumineur de Barrière du Bois-Duc, que nous avions promis d’amener à Khaurm lors de notre passage, il y a bien longtemps, dans cette petite bourgade.

Il est guéri mais sa mère est malade et j’impose les mains sur cette dernière. Je constate qu’il y a de plus en plus de malades venus de partout. J’examine Khaurm et lui impose aussi les mains pour lui redonner un peu de souffle. Mais il souffre d’une malédiction que rien ne semble pouvoir guérir. Il me demande de l’aider à trouver un cercle magique situé dans les Hauts des Centaures où il devrait pouvoir trouver la paix.

Devant mes actes de guérison, ces mécréants de villageois et de réfugiés me baptisent « Saint Ulcire ». M’enfin ! N’ont-ils jamais vu un templier agir ?

Pour guérir tous ces gens, la seule solution reste de réunir suffisamment de propolis rouge. Malheureusement, ces vils habitants de Ban au Bois n’accepteront de s’en séparer que pour une somme indécente. Nous décidons de réunir nos talents et ceux des colons pour amener des ruches dans les bois sauvages, ce que nous nous réusissons brillamment. (Note technique : plutôt que de repartir dans un ou plusieurs scénarios de chasse à la propolis, Bastien nous propose de traiter cela comme un obstacle et on s’en sort assez brillamment. Ulcire ayant transporté les ruches des abeilles et réussi à cette occasion un critique, il gagne un avantage « bête de somme de l’Unique »)

A notre retour, nous voyons que Léandre a rallié les rescapés du Conquérant, en abandonnant ses prérogatives de leader. Je parviens à les convaincre de ne pas s’installer dans les collines des arbres salés -où il pense trouver des pierres de feu indispensables à la construction d’un vaisseau volant– mais au contraire à proximité.

Ce n’est point sans soulagement -au contraire de Maée– que je vois s’éloigner cette diablesse de Cassiopée. Cette créature ne ‘m’a jamais inspiré confiance et puisse l’Unique nous permettre de ne plus la croiser.

Quelques semaines plus tard, nous établissons notre village sur les rives de la Sinuante. Maée, à qui je laisse galamment le soin de choisir le nom de notre village, choisit de l’appeler « Saint Ulcire sur Sinuante ». Par Baalzeb ! Croit-elle ainsi flatter mon orgueil ? Elle se trompe lourdement, la bougresse ! Je ne souffre point de ce pêché ! (J’aimerais pouvoir en dire autant de la concupiscence, hélas. O Unique ! Le vœu de pauvreté est certes indispensable pour transmettre Ton message mais pourquoi nous infliger l’épreuve de la chasteté pour nous entourer ensuite de créatures toutes plus délicieuses à regarder les unes que les autres ?)

_________________
Libreterre, éditeur optimiste
Les Folandes n'attendent que vous !
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Acritarche


Hors ligne

Inscrit le: 11 Juil 2012
Messages: 1 573
Localisation: Belgique (Hotton)
Masculin

MessagePosté le: Mer 28 Aoû - 14:05 (2013)    Sujet du message: [CR]Minutes exploratoires et a posteriori Répondre en citant

Avis du Meneur
Le pourquoi j'ai supprimé la fin du message et la bouture de la discussion qui s'ensuivit se trouvent ici. Et nous continuerons la discussion là-bas. J'ai bouturé pour éviter de flooder ici.
_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 09:18 (2017)    Sujet du message: [CR]Minutes exploratoires et a posteriori

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forums de l'ours Index du Forum -> Vos aventures extraordinaires -> Les Terres Barbares Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 516, 17, 18  >
Page 4 sur 18

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com