forums de l'ours Index du Forum

forums de l'ours
Un forum dédié aux jeux de rôles des Livres de l'Ours et de ses comparses

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

[CR]Minutes exploratoires et a posteriori
Aller à la page: <  1, 2, 315, 16, 17, 18  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forums de l'ours Index du Forum -> Vos aventures extraordinaires -> Les Terres Barbares
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Fil


Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2014
Messages: 49
Localisation: Belgique
Masculin

MessagePosté le: Jeu 26 Nov - 10:48 (2015)    Sujet du message: [CR]Minutes exploratoires et a posteriori Répondre en citant

(prose rapide et directe, sans trop de fioritures, j'espère que vous m'en excuserez - je n'ai pas le talent de Romance)


Toujours apeuré par le wolfen enragé, Saïph s'enfuit dans la lande. Il hurle de terreur, espérant secrètement faire peur à la créature. Celui-ci n'en a que faire et saute sur le goupil, le griffant profondément. Mis à terre, Saïph réussit à l'aveugler avec une motte de terre qui était à portée de main. Puis, il se débarrasse du wolfen d'un grand coup de pied. 


Pendant ce temps, Khemis et Alcina ramènent le chef de la meute, Ysengrin, vers le Victoire. Le wolfen a le regard fou et semble totalement hors de lui. Ils l'attachent et le mettent dans la soute du mekazeppelin. Ils partent tous à la recherche de Saïph. Nenkhefte et Alcina le repèrent un peu plus loin. Alcina use de sa magie pour créer une illusion du marchand afin de détourner l'attention du wolfen enragé. Saïph se cache parmi des bouses de bison fauve, ce qui, combiné avec l'illusion, réussit à distraire les sens de l'homme-loup. 


S'en suit une discussion âpre entre Saïph et la wolfen sur la marche à suivre. Faut-il partir ? Faut-il aller aider le clan taurin ? Ou Phéodras ? Ou bien laissez faire les wolfens enragés au risque d'un massacre. Cependant, Alcina semble très aigrie et raille souvent notre ami qui vient d'échapper à la mort. Pour finir, Nenkhefte et Saïph parviennent à un plan : Leandre va faire du rase-motte avec le Victoire II, le nain va s'attacher à la fameuse corde du goupil et tenter d'agripper Phéodras. Ils récupèrent donc le taurin assez facilement. 


Phéodras nous explique alors son histoire. Il est frère cadet de Téréus qui l'a chassé du clan parce que ses idées allaient au encontre des traditions (Tereus est super-traditionnaliste) et qu'il ne voyait pas d'un bon œil que Phéodras soit un candidat possible à la tête du clan. Phéodras nous explique que les troupeaux de bison fauve s'amenuisent et qu'il serait peut-être plus judicieux de sédentariser le clan plutôt que de continuer à suivre les bêtes dont le nombre se réduit de plus en plus. 


Afin de défier son frère, et selon les traditions taurines, Phéodras voulait se présenter avec une force comparable à celle du clan. C'est pourquoi il avait engagé Ysengrin et ses wolfens pour l'accompagner. Hélas, tout cela à mal tourner lorsque celui-ci est devenu comme fou fut séparé de sa meute par le troupeau illusoire de Bisons fauves enragés (créé par Alcina à cet effet) et que les wolfens furent livrés à eux-mêmes. 


Lorsque la troupe dit à Phéodras qu'ils ont récupéré le chef wolfen, un espoir renait chez le taurin qui pense qu'il va pouvoir apaiser les wolfens. Cependant Ysengrin est toujours fou. Alcina semble savoir la raison, mais ne veut rien dire. Nenkhefte la pousse un peu, alors qu'il tente de ceinturer l'impressionnant wolfen qui s'était presque détaché. Elle finit par avouer que Ysengrin est devenu fou à la vue du goupil. En effet, alors qu'Ysengrin était tout jeune, une troupe de goupils est venue attaquer son village et avait emporté sa sœur jumelle qu'ils retrouvèrent morte quelque temps plus tard. La haine de Saïph envers le wolfen était donc réciproque. Les paroles d'Alcina parviennent à calmer Ysengrin.


Celui-ci saute donc du Victoire et calme les bêtes fauves avant qu'ils n'attaquent le clan taurin. Phéodras reprend espoir et demande à ce que notre meilleur guerrier viennent en tant que son témoin. Nenkhefte se présente avec enthousiasme. Tout le monde descend du Victoire II, à l'exception d'Alcina et bien sûr de Leandre et de Holme. 


La nuit commence à tomber et Phéodras s'avance pour défier son frère. Les deux taurins s'invectivent l'un l'autre. 


- "Téréus, chef du clan de Vivecharge, je suis Phéodras ton frère cadet. Avance-toi !"
- "Phéodras, félon, fugitif, faux frère, que viens-tu faire ici ?" répond l'énorme taurin aux cornes rapiécées
- "Je suis venu te défier" lance Phéodras
- "Présente ta force !"


Les wolfens impressionnent fortement le clan taurin et Phéodras finit par choisir le duel à un contre un. Ils se mettent tous deux nus et l'affrontement commence. 


Pendant ce temps, Alcina repère deux étranges créatures, telles des chauves-souris géantes, qui viennent attaquer le zeppelin. Elle reconnait des vouivres, ce qui est étrange car leur terrain de chasse est bien plus au nord. Que s’est-il passé là-bas pour faire partir de telles bêtes. 


Leandre hurle ses ordres à Alcina, qui décidément ne comprend rien à cette mécanique magique. Les vouivres finissent par déchirer l'enveloppe du mekazeppelin qui commence à tanguer dangereusement. Alcina crée alors une gigantesque illusion de dracoliche afin d'effrayer les deux créatures. L'illusion réussit au-delà de toute espérance et les créatures s'enfuient alors. Mais la monstrueuse illusion ne passe pas inaperçue des personnes présentes au duel. Tout le monde s'arrête un court instant pour regarder la créature surnaturelle. Mais tous tiennent bon et les deux taurins ne remarquent même pas ce qui se passe. 


Le combat fait toujours rage et ils tentent tous deux maintes fois de faire plier leur adversaire. Le combat est indécis et Saïph aussi bien que Nenkhefte tentent tout pour donner du courage et de la vigueur à Phéodras qui s'essouffle de plus en plus. Et, enfin, le genou de Téréus finit par toucher le sol. Le combat est terminé. Phéodras est victorieux. L'assemblée crie et hurle de joie, face au nouveau chef du clan car Téréus reconnait noblement la victoire de son frère. 


Phéodras va trouver Nenkhefte et lui explique que, pendant un court instant, il a cru comme l'entendre lui redonner du courage, du sang froid et de la détermination. Il lui demande alors d'aller porter la nouvelle de sa victoire à Protéus au Relai de la Rouge. Les deux clans seront toujours amis et c'est un renouveau pour les taurins de la P asse des herbes bleues. La nain accepte l'honneur avec joie et Phéodras lui assure que tout qui venant de St Ulcire sur Sinuante sera toujours le bienvenu. Une nouvelle amitié entre le taurin et le nain semble naître.


Mais le Victoire demande des réparations le plus vite possible. Leandre demande à Alcina de monter avec lui pour recoudre la toile. La magicienne semble hésitante à de tels travaux manuels. Elle finit par invoquer la puissance des vents qui viennent souffler sur le zeppelin dans l'enveloppe du ballon principal et arriver à stabiliser le mekkazeppelin pour laisser le temps au pilote de colmater les déchirures.


Alors qu'Ysengrin est en train d'essayer de calmer les wolfens, Saïph s'approche dans une attitude martiale, pour confondre l'assassin de ses parents. Ysengrin ne semble pas se souvenir de cet épisode de sa vie et veut simplement la liberté et pouvoir chasser librement parmi les terres barbares. Saïph propose alors un marché au wolfen (Don: tout s'achète). Afin de donner paiement contre la vie de ses parents, Saïph veut prendre la sauvagerie du wolfen. En échange, Ysengrin recevra le pardon du goupil. Les deux acceptent et une lumière blanche, comme un signe de l'Unique, vient sceller le pacte. Ysengrin se sent soudain beaucoup plus calme et une rage contenue envahit Saïph. Ysengrin demande alors son amitié au marchand, mais celui-ci refuse pour le moment, une colère grondant toujours en lui.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 26 Nov - 10:48 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Acritarche


Hors ligne

Inscrit le: 11 Juil 2012
Messages: 1 573
Localisation: Belgique (Hotton)
Masculin

MessagePosté le: Jeu 26 Nov - 13:41 (2015)    Sujet du message: [CR]Minutes exploratoires et a posteriori Répondre en citant

Merci, Phil! Je me suis permis d'éditer avec quelques remarques.
_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Romance


Hors ligne

Inscrit le: 15 Nov 2014
Messages: 52
Localisation: Dijon
Masculin

MessagePosté le: Ven 27 Nov - 09:30 (2015)    Sujet du message: [CR]Minutes exploratoires et a posteriori Répondre en citant

Merci, Fil pour le CR. C'était chouette cette partie. La scène finale m'a vraiment plu !
_________________
- Demain, j'arrête de procrastiner *
Revenir en haut
Dr Dandy


Hors ligne

Inscrit le: 11 Juil 2012
Messages: 2 372
Localisation: Nîmes
Masculin

MessagePosté le: Jeu 10 Déc - 16:34 (2015)    Sujet du message: [CR]Minutes exploratoires et a posteriori Répondre en citant

Classe! Dommage que Khémis n'ai pas été de la partie. Sad
Allez on se rattrape ce soir!
_________________
"Le gnome n'est pas inutile! Le gnome c'est la vie!"

blog: http://lesbonsremedes.overblog.com/#
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Dr Dandy


Hors ligne

Inscrit le: 11 Juil 2012
Messages: 2 372
Localisation: Nîmes
Masculin

MessagePosté le: Lun 14 Déc - 10:28 (2015)    Sujet du message: [CR]Minutes exploratoires et a posteriori Répondre en citant

Dans sa maison, Ulcire travaillait une fois de plus sur son essai philosophique et religieux. Les idées fusaient mais il peinait toujours à trouver les mots justes.

- « Pauvreté, pas chasteté… Les mots de L’Unique sont sans appel… Non, ça ne va pas… »

L’ombre se glissa par la porte sans bruit. Elle resta un moment à observer le prêtre perdu dans ses pensées à la lumière d’une chandelle.

-« Hum… »

- « Quoi ? » Le puissant ours se retourna. « Que veux-tu ? »

- « Ulcire, j’aimerais me confesser. C’est comme cela que ça s’appelle ? »

-« Hein ? Euh oui ! Bon si tu le souhaites. »

- « Avant de commencer j’aimerais être sûr que tout ce qui se dira ici restera secret. Tu promets ? »

-« Oui, mes lèvres resteront closes mais saches que L’Unique voit tout et que seule sa parole compte. »

-« Oui, oui. Bon, je pense qu’il faut tuer Khemis. »

-« Hein !?! Mais non ! Pourquoi ? »

-« Il devient de plus en plus gênant pour la communauté, son égo est démesuré. Son élection comme Graf était une erreur. »

-« Oui ça je ne te le fais pas dire ! Mais pourquoi le tuer ! C’est criminel ! »

-« Laisses-moi t’expliquer. Tout a commencé la semaine dernière. Tu te rappelles quand nous étions en route pour Rougepic ? Nous avions battu Ysengrin et rétablis la paix entre les taurins de la passe des Herbes bleues. Khemis était resté au relais de la Rouge et il devait emmener des jeunes taurins capturé des branches d’Ormes d’argent à Bois-Duc. Il nous avait déjà humiliés auprès de Proteus et cette action devait lui permettre de se racheter. Peine perdue ! Sa relation avec les deux jeunes Hyriens et Absyrtos étaient mal partie et son attitude arrogante n’a fait qu’empirer les choses. Un vrai boulet ! Il est parti vers le sud à pied et a fini par nous rejoindre tandis que nous tentions de réparer le Victoire après notre combat contre les Vouivres. Saïph était toujours en colère contre Ysengrin et l’ambiance n’était pas au beau fixe. Mais Monsieur Khemis n’a trouvé de mieux qu’exiger que le mékazeppelin pour partir sur Bois-Duc. En plus les taurins ne voulaient pas monter dans l’appareil ! Ils sont partis de leur côté.

Quelques heures plus tard nous avons pu repartir. Pas pour longtemps car nous avons fait la rencontre d’une entité étrange dont nous avions entendu parler. Des arbres qui marchent ! Ils appelaient Khemis Khorzum. Lui n’hésita pas et alla au-devant du danger sans nous consulter. Les arbres nous apprirent que la rapière de Khemis était la griffe de Théria, la déesse primordiale de la Terre et de la nature !?! Rien que ça ! Mais ce kitling imbécile refuse de leur rendre. Alors le Grand Cerf apparu, un avatar de la Déesse installé à Bois-Duc. Alcina fit apparaitre une copie du Cerf pour le troubler. Ce dernier, furieux, chargea sur Alcina. Khemis, totalement inconscient, se mit en travers et réussi à dévier sa route avant que la Wolfen ne le soumette grâce à sa magie. L’esprit primordiale s’avoua vaincu et proposa de nous exaucer un vœu. La récente attaque sur le Victoire II nous donna une idée. Et si Nenkhefte en tant que Seigneur Dragon prenait la tête des Vouivres du Nord ? Avec leur aide nous aurions une chance de battre les Lemmuiens !?
Mais Cela ne suffisait pas à notre kitling imprévisible ! Il se jeta dans l’agglomérat d’arbres pour y glisser sa rapière. Enchâssée dans un gnomon, la lame révéla le futur à Khemis. Il vit la bataille finale contre les Lemmuiens, dressé sur un zeppelin comme il l’avait déjà vu auparavant. Il assista surtout à la trahison avec une ombre qui lui enfonçait un poignard dans le dos. Les arbres le rejetèrent avant qu’il n’en sache trop. Maintenant je sais ce qu’il me reste à faire… »

_________________
"Le gnome n'est pas inutile! Le gnome c'est la vie!"

blog: http://lesbonsremedes.overblog.com/#
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Fil


Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2014
Messages: 49
Localisation: Belgique
Masculin

MessagePosté le: Lun 14 Déc - 10:32 (2015)    Sujet du message: [CR]Minutes exploratoires et a posteriori Répondre en citant

Merci Doc.
Revenir en haut
Acritarche


Hors ligne

Inscrit le: 11 Juil 2012
Messages: 1 573
Localisation: Belgique (Hotton)
Masculin

MessagePosté le: Lun 14 Déc - 13:23 (2015)    Sujet du message: [CR]Minutes exploratoires et a posteriori Répondre en citant

Merci d'avoir fait vite et bien!


J'avais en tête que c'était Alcina qui avait fait apparaître son illusion de grand cerf blanc (oui, oui, c'est moi qui lui avait glissé celle-là), avant que ne paraisse celui qui guidait les Arbrommes. Mais je peux me tromper...
_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Romance


Hors ligne

Inscrit le: 15 Nov 2014
Messages: 52
Localisation: Dijon
Masculin

MessagePosté le: Mar 15 Déc - 11:50 (2015)    Sujet du message: [CR]Minutes exploratoires et a posteriori Répondre en citant

Merci pour le CR. Dommage qu'il n'y soit pas fait mention du marché que Saïph proposa à Khemis ; le goupil souhaitait acheter la culpabilité de vol de la griffe de Théria du Kittling en échange de son titre de héros de la passe des herbes bleues (prix à débattre), mais Khemis refusa avec véhémence et avec force argumentation :).

C'est peut être un peu d'égocentrisme de ma part, mais je garde le choix de Khemis dans un petit coin de mon âme de goupil fourbe :p.
_________________
- Demain, j'arrête de procrastiner *
Revenir en haut
Dr Dandy


Hors ligne

Inscrit le: 11 Juil 2012
Messages: 2 372
Localisation: Nîmes
Masculin

MessagePosté le: Mar 15 Déc - 13:50 (2015)    Sujet du message: [CR]Minutes exploratoires et a posteriori Répondre en citant

J'éditerais, une preuve de plus de l'égo démesuré de ce kitling.
_________________
"Le gnome n'est pas inutile! Le gnome c'est la vie!"

blog: http://lesbonsremedes.overblog.com/#
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Fil


Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2014
Messages: 49
Localisation: Belgique
Masculin

MessagePosté le: Lun 4 Jan - 11:04 (2016)    Sujet du message: [CR]Minutes exploratoires et a posteriori Répondre en citant

Khemis, Hyrieus et Absyrtos, les deux jeunes taurins promis l'un à l'autre confiés à Khemis pour cette mission, tentent de repérer le chemin menant vers les ormes argents. Pour que leur voyage initiatique soit le plus réussi possible, ils doivent tester leur volonté et leur esprit de corps. Cependant, le chemin qu'ils trouvent n'est pas le plus adéquat et seul leur esprit de corps est mis à l'épreuve.


Ils s'en retournent avec les autres vers le relais de la rouge pour annoncer leur demi-réussite à Proteus. Celui-ci est dans une colère noire et ne désire plus jamais voir Khemis. Mais le kitling n'en démord pas, et il se faufile dans la yourte du taurin, ce qui ne fait qu'attiser sa colère. Après bien des palabres, Khemis arrive à apaiser le taurin et celui-ci est même très content des deux fiancés jeunes. Il finit par changer d'avis et compte donc dès maintenant utiliser le pèlerinage vers les ormes argents comme nouveaux rituels. En ajoutant un délai fort court pour accomplir ce rite afin de tester leur volonté.


Nous allons tous annoncer la bonne nouvelle aux centaures. Ils sont tellement enchantés qu'ils décident de nous donner dix centaures patrouilleurs. Nous les mettons à profit et leur demandons de patrouiller dans la passe des herbes bleues, en surveillant tout particulièrement Cormalen. 


Khemis et Nenkhefte décident de partir en reconnaissance vers la citadelle de Rougepic. Celle-ci est composée d'un village fortifié en plus de la forteresse elle-même. À ses pieds, un campement de wolfens chasseurs séjourne. 


En nous y rendant, et alors que nous scrutons la forteresse depuis un promontoire, une petite caravane de marchand, visiblement malmenée, s'approche de nous. Nenkhefte se cache, mais Khemis, qui s'était déguisé en marchand goupil, s'approche d'eux. Ils racontent alors leurs mésaventures et comment ils ont perdu un précieux chariot lors d'une attaque de morts-vivants. Ce chariot contenait des appareils alchimiques d'une grande valeur, destinés à Hondrois Ondroit d'Estande. Khemis, sous l'identité de "Pahïs le rouge brave marchand goupil", explique à Marlot, le chef caravanier, qu'Ondroit n'est plus mais que s'ils se rendent à Saint Ulcire sur Sinuante, ils y trouveront de nouveaux acquéreurs. 


Pendant que Khemis profite des marchands et de leur caravane pour entrer dans la forteresse, Nenkhefte commence à repérer les lieux. Il trouve rapidement une porte abandonnée qui devrait permettre d'entrer dans la forteresse discrètement, sur le mur nord au niveau de la courtine. 


Une fois à l'intérieur du caravansérail, Khemis tire les vers du nez de Marlot. Il apprend que le chariot contenait non seulement les appareils alchimiques, mais également un kit de joailler, ainsi que des "pierres de feu" (qu'il identifie comme des pyrogemmes et des un manabéryls). Cette fabuleuse cargaison ferait bien notre affaire et Khemis arrive enfin à soutirer l'emplacement où le chariot fut abandonné aux morts-vivants (hexagone 2617). Le reste, des lingots d'airain, de mythril et d'orichalque, a été sauvé et devrait pouvoir être revendu facilement à Saint Ulcire sur Sinuante.


Du haut de son poste d'observation, Nenkhefte arrive à dénombrer les forces en présence. La forteresse compte une dizaine de gardes professionnels armés d'arcs et d'épées (tous en garnison dans la forteresse), la plupart nains. Leur chef est Kalf, nain également. La ville fortifiée elle, compte une trentaine (?) de miliciens moins entrainés. Il n'existe qu'une seule patrouille extérieure et les miliciens sont cantonnés se rassemblent dans une tour au sein de la ville. 


Le guerrier dragon remarque, dans une cage suspendue au-dessus de l'enclos des esclaves, un krisling enfermé. Il décide d'aller le délivrer. Nenkhefte entre dans la ville discrètement. S'approchant de l'enclos, il court vers la cage, fait tournoyer sa masse son marteau pour le faire chauffer à blanc et, dans un saut, il parvient à défoncer bruyamment la cage. Siffle le krisling est en piteux état. Il se fait aider par le nain pour s'enfuir. L'alerte est donnée. Un garde s'interpose, mais Nenkhefte lance le javelot de terre des sangrelins noirs et transforme le garde en statue. Alors qu'il passe la porte dérobée, ils sont poursuivis par quelques cavaliers, deux archers ainsi que quatre gardes. 


Profitant de l'agitation, Khemis se dirige vers la forteresse, et s'introduit dans les appartements de Khorog, le graf kitling de la forteresse de la Rouge. Alors qu'il ouvre un coffre contenant de nombreux parchemins. Ces papiers détaillent la milice et la garde du bastion ainsi que des missives échangées entre Khorog et diverses personnalités des Terres Barbares tels Ondroit, Ermesinde et le duc de Froival (maître du duché juste au sud des Terres barbares). Et il découvre également un passage secret menant d'une petite forêt non loin de là jusque dans la forteresse elle-même. Mais le kitling se fait surprendre par des gardes. À l'aide de sa "fumée ninja", il parvient à les semer et se fondre dans la populace complètement affolée. 


Pendant ce temps, Nenkhefte cache Siffle dans un sous-bois non loin de la forteresse. Il commence à utiliser des tactiques de guérilla qui rapidement. Mais rapidement, il cède à la colère et mène à mal les gardes qui se font écharper les uns après les autres. Les archers ne demandent pas leurs restes et s'enfuient en criant "au démon!". Alors que les cavaliers foncent sur le nain et le krisling continuent de patrouiller autour du petit bois, deux vouivres atterrissent. Nenkhefte et Siffle montent sur leur dos d'une d'elles et s'envolent alors que les autres créatures et mettent en pièces les cavaliers en guidant les puissantes créatures


Khemis reste sagement dans l'auberge à attendre que toute l'agitation se calme et que les gardes finissent de fouiller la forteresse. Certains auraient entendu les gazouillements des serveuses jusque tard dans la nuit …
Revenir en haut
Acritarche


Hors ligne

Inscrit le: 11 Juil 2012
Messages: 1 573
Localisation: Belgique (Hotton)
Masculin

MessagePosté le: Lun 4 Jan - 13:52 (2016)    Sujet du message: [CR]Minutes exploratoires et a posteriori Répondre en citant

Merci, Fil. Je me suis permis quelques petites corrections en rouge.
_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Fil


Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2014
Messages: 49
Localisation: Belgique
Masculin

MessagePosté le: Lun 4 Jan - 13:55 (2016)    Sujet du message: [CR]Minutes exploratoires et a posteriori Répondre en citant

Merci. 
Tu as bien fait. Mes notes n'étaient pas super complètes et j'ai du faire appel à ma mémoire.
Revenir en haut
Romance


Hors ligne

Inscrit le: 15 Nov 2014
Messages: 52
Localisation: Dijon
Masculin

MessagePosté le: Lun 25 Jan - 15:20 (2016)    Sujet du message: [CR]Minutes exploratoires et a posteriori Répondre en citant

Coucou, mon CR arrive (je m'excuse du retard dû principalement à une semaine au ski durant laquelle je n'ai pas pris mes notes :/) , j'ai écris les 2 tiers de la pièce de théatre qui en découle de notre dernière partie, donc vous l'aurez bientôt.
Je peux vous faire un résumer rapide de mes notes si nécessaire (mais j'en doute : large victoire de St Ulcire sur siunante 2-0 face à la forteresse de rougepic avec pour buteur Khémis et Nenkhefté et en remplaçant/coupeur d'orange Saïph).

A ce soir
_________________
- Demain, j'arrête de procrastiner *
Revenir en haut
Fil


Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2014
Messages: 49
Localisation: Belgique
Masculin

MessagePosté le: Lun 25 Jan - 15:21 (2016)    Sujet du message: [CR]Minutes exploratoires et a posteriori Répondre en citant

T'inquiètes, prends ton temps.
Revenir en haut
Romance


Hors ligne

Inscrit le: 15 Nov 2014
Messages: 52
Localisation: Dijon
Masculin

MessagePosté le: Dim 7 Fév - 11:16 (2016)    Sujet du message: [CR]Minutes exploratoires et a posteriori Répondre en citant

Cr de la dernière partie, il fut un peu long à sortir j'espère qu'il vous plaira quand même !

Extrait de la pièce « Bravade et racontars avant et après la chute de la Forteresse de Rougepic. » de Furedo Sam poète-comédien Halfeling et joufflu.

Acte III scène 1 :
Décor : carré des officiers du victoire II, Khemis et Nenkhefté se font face au-dessus d’une carte détaillée de le forteresse de Rougepic, côté court Saïph semble lire un vieux parchemin.

-Khemis : « bon, mes amis résumons, voyons donc le plan par lequel nous vaincrons
De la forteresse de rougepic je maitrise les moindres secrets,
Il n’y aura pas de hic, nous la verrons tomber !
*il pointe un endroit de la forêt sur la carte
Par cet endroit boisé je connais un passage, par lequel je frapperai dans le mille
Hmm, il me faudrait alors un équipage, que dis-je un commando ou bien une escadrille !
J’ajoute à cela que par mes repérage j’ai en tête les tours de gardes en ville »

-Nenkhefté : « Très bien, mon bon ami, voyons voir maintenant,
Quelles troupes ai-je réunies, parmi celles de mon clan.
Je peux t’attribuer au moins huit éclaireurs, ils sont vifs et malins et bien sûr sans peur.
Pour le reste des forces je ferai bien deux groupes, ils attaquerons d’abord les portes de la cité
C’est ensuite que viendra le gros des troupes, soient 25 sangrelins et des mieux entrainés.
Les deux groupes d’élites seront menés par mes meilleurs « hommes »
Le premier par Vaol le fameux vétéran et le second par Baarul un bezerk qui dégomme !
Enfin en guise de cavalerie, nous aurons l’illustre aide des monteurs de loups gris. »
*Saïph pose son parchemin sur lequel on distingue des schémas d’arme à canon et s’approche de la table.

-Saïph : « Et toi, guerrier dragon et chef de cette armée,
Dis-nous de quelle façon tu comptes te déplacer ?
Je resterai quant à moi avec les deux vaisseaux
Le Victoire II vif et adroit et le Khemis intrépide plus …. Gros

-Nenkhefté : « Ah mon cher goupil, j’aurai pour monture une Vouivre.
Tu verras que sur ce volatile, j’irai au plus haut et je pourrais tout suivre.
Pour nos vaisseaux de guerre, il me viens une idée !
Pour cracher feu et fer, prends des rotomuskés »

-Saïph : « Hmm, ce concept a tout pour me convenir,
Et j’ajouterai des bombes de feux grégeois pour finir. »

-Khemis : « Comme vous le savez, je suis d’un charisme fou,
Je parviens à convaincre les wolfens de combattre avec nous,
Leur but est des plus simples, ils agiront en braves
Ils détruiront avec rage le triste près aux esclaves !
Nen, il est l’heure je pense! »

-Nenkhefté : « Ah mon discours ! Allons bon je me lance .
*Nenkhefté se lève et s’approche de la porte-fenêtre donnant sur l’extérieur du victoire II, il ouvre en s’éclaircissant la voix
Mes braves guerriers, vous êtes ma force et mon sang !
Le moment est arrivé de prendre armes pour le clan !
Lâchez votre furie, donnez toute votre rage,
Ce soir s’en est fini de ce lieu d’esclavage.
Vous pourrez tout piller, soyez donc sans pitié,
Mais je vous somme d’épargner civils comme prisonniers.
Foi de guerrier dragon je vous le dit, j’exécuterai moi-même ceux qui m’auront trahi.
Enfin, mes frères d’armes, il est temps d’en finir !
Frappez de toute votre âme, Rougepic ne doit pas tenir ! »

-Saïph (à Khémis) : « Quelle force ! quels propos! Les voilà remontés ! »

-Khémis : « Ah oui, à l’écoute de ces mots, l’armée est motivée
Comme quoi, lorsqu’il le veut, notre ami Nenkhefté,
il me ressemble un peu, sans jamais m’égalé. »
*Nenkhefté reviens et se saisi de sa masse en forme d’énorme clé d’ingénieur

-Nenkhefté : « Allons y mes amis, les troupes sont enfin prêtes,
Faisons en sorte cette nuit que rien ne nous arrêtent »
*Ils sortent

Acte III scène 2

Décor : Saïph, Nenkhefté et khémis sont attablé dans une taverne, on distingue des lueurs rouges et des ombres bougeant au rythme des chants par les fenêtres pièces. Saïph soigne sa jambe bléssée, Khémis est train de découper une part de poulet ;
*Nenkhefté entre en apportant 3 choppes pleines, il est suivi par Vaol un sangrelin portant un étandard et Siffle un krisling.

-Khémis : « Aaah de la boisson ! c’est parfait, prenez place cher amis et venez festoyer !
Laissez-moi, vous conter mes haut faits d’aujourd’hui, cela aura pour effet d’ouvrir votre appétit.
Comme prévu, j’ai mené notre troupe d’éclaireurs, par le passage secret allant droit au cœur !
D’un crochetage agile, j’ouvris la porte d’un doigt
Rien n’était plus facile, pour quelqu’un tel que moi,
leurs patrouilles si débiles qu’elles ne nous virent pas !
Il y avait bien deux gardes, mais de la même façon,
Et comme le chante les bardes, ils finirent moribonds. »

-Nenkhefté : « Cette percée que tu as bien mené, alla en parallèle de ma propre avancée.
Les deux groupes commando arrivèrent avec force au centre de la ville !
Tenant ainsi les portes pour que d’autres troupes n’arrivent.
Les wolfens déchainés complètement sanguinaires, firent un massacre parmi leurs tortionnaires.
La bataille faisait rage, c’est là qu’au son du cor ! vous vîmes le bon Saïph arrivé en renfort ! »

-Saïph : « A bord des mekkazepplins, j’avais une vue globale,
c'est ainsi que je vis soudain où fut l’issue fatale !
Un groupe d’esclave belliqueux massacrant les civils autours d’eux.
Pour essayer de les contenir, les éloigner, les empêcher de nuire,
J’ai ordonner que soient jetées quelques grenades de feux grégeois ;
Hélas, mauvaise fut cette idée, un infâme incendie bientôt se développa ! »

-Khemis : « Ha, ha ! Je me rappelle bien de ce moment-là, notre maitre goupil fut bien maladroit.
Pendant ce temps-là, j’étais bien acculé, entouré férocement par une troupe de lanciers,
Ces nains fourbes agissaient avec l’aide d’arbalétriers.
Je n’avais que quelques sangrelins pour soutenir mon épée.
Je bu d’un coup d’un seul, l’élixir des furies !
L’explosion de feu toucha tous mes ennemis …

-Nenkhfeté : « mais…et tes hommes ? aussi ? »
Khémis *faisant une moue gênée : « Euh comment dire ...occis… »
*silence

-Saïph : « ahem, c’est à cet instant, et quelques grenades bien placées,
Je vis tout en les survolant, s’écrouler sept lanciers.
Khemis en un éclair et une bombe de fumée
Monta au mur en pierre vers les arbalétriers!
Le long de d’une corde solide, je sautais du vaisseau
J’ai beau être intrépide c’était quand même bien haut !
Enfin, bref je chus donc violement, me tordant la pâte gauche et quelques ligaments.
Mais dans ma maladresse j’eu un peu de chance,
Deux flèches des plus traitresses ne frôlèrent que ma hanche…

-Nenkhefté : « Juste après cela apparu notre ennemi infâme
Korog, maitre têtu, kitling sombre et sans âme ;
Il railla ma monture, en me montrant du doigt,
Alors à bonne allure, je le chargeais tout droit.
Le fourbe jeta trois dagues, ma vouivre les évita,
Je vis une fumée vague qui apparut en bas !
C’était notre khemis usant d’un fumigène
Et jetant fort sa rapière, imaginez la scène !
Le coup ne toucha pas, l’esclavagiste raclure,
Car lame heurta une pièce de son armure !
Le mécréant sauvé, il mandât le renfort
d’une troupe de lancier et d’un nain plutôt fort.
Kalf, c’était son nom, il me mit au défi !
Et c’est sans compassion que je fonçais donc sur lui.

-Khemis : « pendant que tu fonçais, moi je faisais un carnage,
Jetant un arbalétrier, de par le bastingage !

-Saïph : « Plutôt le parapet, ce n’était l’abordage
Ce nain fut estropié, pas échoué sur une plage. »

-Khemis : « n’empêche qu’ils ont tous cru que j’étais barbe noire !
Et fusèrent dans la rue, en entendant l’histoire !
Je vis alors notre guerrier dragon se munir d’un javelot…
Mais ce ne fut pas bon, son tir partit trop haut.
son servile adversaire en profita alors,
pour le mettre à terre, d’un croc en jambe retord.
S’en suivi un combat sans pitié sans merci,
Et après quelques passes, brisèrent le toit aussi…
Ils tombèrent tous les deux mais Nen seul fut vainqueur,
Malgré toute sa morgue, kalf rendit l’âme, et ce avec fureur.

-Saïph, : « Pendant ce temps, Khemis, Korog te faisait face.
De manière plus précise, tu étais sur sa trace.
Je vous ai perdus de vue, je ne sais plus comment,
Racontes nous Khemis, la fin du mécréant !

-Khemis : « haaa, curieux goupil, le fourbe tenta de s’en aller,
Par un tunnel humide, et une porte dérobée….
J’éteins torches et bougies, et je lui déclarais :
"On croit partir comme ça ? tu vas mourir ce soir !
Et ça sera par le bras de Khemis Korzum le noir."
Et dans l’obscurité, je fis un coup de taille,
Sa dague était tombée, j’avais trouvé la faille !
Le lâche tenta de fuir, il fallait l’arrêter !
Je lançais ma rapière, et je le transperçais…. »

-Nenkhefté : « La fin de la bataille arrivait enfin,
Avec l’arrivée attendue de mes chers sangrelins.
Par la mort de ses maîtres, l’ennemi se vit perdu,
Et en un temps record le calme fut revenu.
*il lève sa choppe
Mes amis, et mes soldats, ce fut une lutte épique
Longtemps on contera la chute de rougepic ! »
_________________
- Demain, j'arrête de procrastiner *
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 07:24 (2017)    Sujet du message: [CR]Minutes exploratoires et a posteriori

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forums de l'ours Index du Forum -> Vos aventures extraordinaires -> Les Terres Barbares Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 315, 16, 17, 18  >
Page 16 sur 18

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com