forums de l'ours Index du Forum

forums de l'ours
Un forum dédié aux jeux de rôles des Livres de l'Ours et de ses comparses

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

[CR]Minutes exploratoires et a posteriori
Aller à la page: <  1, 2, 312, 13, 1416, 17, 18  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forums de l'ours Index du Forum -> Vos aventures extraordinaires -> Les Terres Barbares
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Lucide


Hors ligne

Inscrit le: 30 Sep 2014
Messages: 75
Masculin

MessagePosté le: Sam 2 Mai - 18:30 (2015)    Sujet du message: [CR]Minutes exploratoires et a posteriori Répondre en citant

Cool, cool.
Pas sûr que la fin du CR soit très clair sur le discours de Nenkhefte : c'était du playback (ou plutôt un doublage vocal simultané). Le nain s'est "adressé" aux sangrelins, mais ce n'est pas lui qui parlait, c'était Khemis, tandis qu'Alcina utilisait une illusion sonore pour changer la voix du kitling afin de faire croire que Nenkhefte était l'orateur.
Khemis et Alcina devraient peut-être songer à se reconvertir dans la politique : Ils font plus qu'écrire vos discours, ils les déclament pour vous.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 2 Mai - 18:30 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Acritarche


Hors ligne

Inscrit le: 11 Juil 2012
Messages: 1 573
Localisation: Belgique (Hotton)
Masculin

MessagePosté le: Lun 4 Mai - 10:31 (2015)    Sujet du message: [CR]Minutes exploratoires et a posteriori Répondre en citant

Merci pour ce CR rapide et savoureux.

 
Et oui, Fil, l'honnêteté intellectuelle n'est pas le fort de Khemis...  Laughing
_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Lucide


Hors ligne

Inscrit le: 30 Sep 2014
Messages: 75
Masculin

MessagePosté le: Lun 25 Mai - 15:09 (2015)    Sujet du message: [CR]Minutes exploratoires et a posteriori Répondre en citant

Le compte-rendu de la partie du 21 mai 2015.

Confessions d'Alcina


    Timotéo. C'était le nom de l'enfant que j'avais tué. J'avais cru être capable de maîtriser des forces me dépassant. Aidée de mes compagnons, j'avais ramené à la vie Bergthor et Cassiodore. Malheureusement ils n'étaient pas revenus indemnes et un Bergthor possédé tua Timotéo. Je ne pouvais le blâmer, il n'avait pas demandé à être ressuscité, nous étions coupables d'avoir crée cette terrible arme.

    Je n'avais pas le droit d'esquiver ma responsabilité en accablant Bergthor. C'était pourquoi je l'avais aidé à fuir en compagnie de Cassiodore. Les vrais coupables seraient jugés un jour. Pour ma part, j'étais prête pour ce jour. À l'aube, je rejoignis Ulcire qui faisait ses ablutions du matin au bord de la Sinuante. Il écouta ma repentance et l'accepta. Dans la rivière, il me baptisa. J'embrassai l'Unique et sa volonté.

    Mes erreurs ne furent pas vaines, je montrai à Ulcire des écrits où l'Unique utilisait la magie du sang à de nobles fins. Il connaissait ce texte, il n'était pas convaincu de sa véracité, mais il était prêt à m'encadrer dans mes études de la magie du sang, afin de transformer le maudit Chac Mool en une relique sacrée.

    Ulcire m'avertit que malgré ma repentance, il me fallait payer pour la mort de Timotéo. Je lui répondis que j'accepterais son jugement et que j'endosserais l'entière responsabilité de ce drame. Je ne pouvais blâmer mes compagnons pour m'avoir assistée.

****

    Alors que je méditais sur mes erreurs, Saïph signa un traité avec les lézardins en échange de nourriture. Le silo et une grue furent terminées. Il était temps de partir attaquer Estande et placer Eloi à sa tête.

    Estande était une cité fortifiée par des levées de terre surmontées de murailles de bois couvertes de mousse pour éviter les incendies. Il se dégageait une désagréable odeur de la cité, qui utilisait la Sinuante comme une décharge, seul le quai aménagé et propre contrastait avec une cité boueuse. Si mes compagnons justifièrent l'attaque par le besoin de prendre leur revanche sur Adrien qui avait attaqué le Victoire II avec sa troupe de Volmous, l'état de la cité montrait qu'Adrien et Ondroi n'étaient pas de bons dirigeants et que l'Unique aiderait notre attaque.

    Le kitling, Khemis, décida de monter une unité aéroportée avec pour mission de tuer Hondrois à bord du Victoire II. Pour ma part, j'étais sur un autre aéronef avec le marchand, Saïph. Je ne savais plus si je pouvais faire confiance au kitling. Je savais que j'avais fait erreur en ramenant Bergthor et Cassidore à la vie, mais j'aurais apprécié un peu de soutien de sa part durant les difficiles moments après le mort de Timotéo, surtout qu'en tant que Graff il aurait eu le pouvoir de m'en empêcher.

    Durant la nuit, après avoir prié et demandé la faveur de l'Unique, je créai un épais brouillard pour permettre à nos vaisseaux volants de survoler Estande et déclencher les opérations. Nenkehfte avec une unité de sangrelins se chargea d'ouvrir les portes pour nos troupes. Saïph alla à l'encontre des patrouilles, tandis que j'attaquai la caserne avec des boules de feu.

****

    Je tiens ce qui suit de Nenkhefte et des membres survivants de l'unité aéroportée de Khemis.

    À cause de la rupture d'un filin, un des lémmuïen s'écrasa sur le fortin où se trouvait Hondrois, ruinant l'attaque surprise de Khemis. Il réussit malgré tout à se frayer un chemin jusqu'à sa chambre. Hondrois d'Estande l'accueillit avec deux gardes. Le kitling se lança sur Hondrois, enchaînant les ruses et attaques, au milieu de ses célèbres railleries ''Ta tête roulera en bas de ta cité, fais tes prières''. Hondrois essaya de se cacher derrière son lit à baldaquin, siffla pour appeler des renforts et alors que la lame de Khemis le toucha aux côtes, Adrien vint à son secours avec cinq gardes armés d'arcs.

    Une volée de flèches s’abattit sur Khemis qui réussit à les esquiver, mais sa situation était critique, ses hommes tombant sous les coups d'une force supérieur en nombre. Nenkhefte arriva alors que le kitling pensait être perdu. Le nain n'avait pas pardonné la tentative de destruction du Victoire II par Adrien. Un terrible affrontement allait avoir lieu.

****

    Durant ce temps, je demandai l'aide d'un esprit, le fantôme d'un malheureux prisonnier, pour forcer la porte du donjon où s'étaient réfugiés des soldats. Il fit vaciller le madrier au moment où mes hommes forcèrent la porte.

    Un énorme Taurin d'un coup de pied fit tomber une table de la cantine où nous débarquèrent, pour se protéger avant de lancer des fioles de feu grégeois. L'Unique me protégea, mais je vis quatre hommes succomber sous les flammes.

    Saïph arriva alors et essaya de convaincre les soldats de se rallier à la cause d'Eloi d'Estande, l'héritier légitime de la cité. Mais le Taurin lança une nouvelle fiole qui toucha plusieurs hommes, dont Eloi. J'étais sidérée, que faisait-il là  ? Saïph avait cru bon de l'amener au cœur du combat. Son jugement n'était guère meilleur que le mien.

    Le Taurin bondit de sa cachette et courut vers nous armé d'une hache immense. J'allais découvrir si l'Unique avait vraiment décidé de me donner une seconde chance.
Revenir en haut
Acritarche


Hors ligne

Inscrit le: 11 Juil 2012
Messages: 1 573
Localisation: Belgique (Hotton)
Masculin

MessagePosté le: Lun 25 Mai - 20:29 (2015)    Sujet du message: [CR]Minutes exploratoires et a posteriori Répondre en citant

Très bien. Dommage qu'il manque l'arrivée théâtrale de Nenkhefte et ses éclaireurs sur le balcon d'Ondroit d'Estande, clôturant la session sur une sympathique impasse mexicaine. ;)
_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Lucide


Hors ligne

Inscrit le: 30 Sep 2014
Messages: 75
Masculin

MessagePosté le: Lun 25 Mai - 21:00 (2015)    Sujet du message: [CR]Minutes exploratoires et a posteriori Répondre en citant

Je n'ai pas mis ce passage car je craignais de perdre les lecteurs en allant trop loin dans la suspension d'incrédulité : un nain et des sangrelins débarquant par le balcon, personne n'y aurait cru Laughing
La vérité, c'est que j'ai oublié de noter les détails de son arrivée durant la partie. Il me manque aussi de quoi détailler le combat de Khemis contre Ondrois, un duel à la rapière, avec une dague volant et un lit à baldaquin utilisé comme arme par le kitling.
Revenir en haut
Acritarche


Hors ligne

Inscrit le: 11 Juil 2012
Messages: 1 573
Localisation: Belgique (Hotton)
Masculin

MessagePosté le: Lun 6 Juil - 08:11 (2015)    Sujet du message: [CR]Minutes exploratoires et a posteriori Répondre en citant

Romance/Saïph quand peut-on espérer le CR de la dernière partie?
_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Romance


Hors ligne

Inscrit le: 15 Nov 2014
Messages: 52
Localisation: Dijon
Masculin

MessagePosté le: Sam 11 Juil - 19:06 (2015)    Sujet du message: [CR]Minutes exploratoires et a posteriori Répondre en citant

Hop le compte rendu de la derniere session:

Le combat final d’Estande :
C’est à cet instant critique que Khemis usa de sa dextérité légendaire pour se jouer des archets d’Adrien et d’Ondroi. En effet, fort de cabrioles et tours de passe-passe dans le lit à baldaquins qui trônait au milieu de la pièce le Kettling parvient à éviter autant de traits mortels qu’il en fut tirer dans da direction.
Arrivant avec souplesse sur le balcon de la pièce, Nenkhefté accompagné de ses guerriers sangrelins regarda la scène d’un air amusé avant de froncer les sourcils pour se préparer à en découdre…
Khemis et ses deux comparses sangrelins, réussi en usant de toute sa ruse et sa tactique à rejoindre le balcon sur lequel venait d’arriver Nenkhefté. Et cela malgré la pluie de projectile que lui lançaient ses opposants. Ondroi, profita du tumulte pour s’emparer de ses dagues de lancer préférées. Adrien, quant à lui, semblant entrer dans une trans sombre se mit en retrait tandis que ses blessures se refermèrent à vue d’œil !
Pensant qu’il devait venir en aide à l’autre parti de l’équipe Khemis sauta par la fenêtre au premier signe d’inattention de ses adversaires. Nen, se rue au combat mais trop empressé il manque ses adversaire maladroitement. A la suite d’un grincement sinistre, une porte dérobée s’ouvrit et laissa apparaitre une énorme armure métallique armée d’un rotomousquet et d’un lance flamme. Les deux sangrelins qui accompagnaient jusqu’alors Khemis, se firent roussir par le souffle de feu du golem. Avec toute sa rage Nenkhefté se jeta sur Adrien, évitant les tirs, il le frappa au visage de sa grand clef à molette devenue incandescente sous la puissance du coup.
Une voix grinçante et nasillarde s’éleva derrière Nen. Ce dernier découvrit avec horreur en se retournant une vielle sorcière tenant dans ses doigts crochus une urne de verre relié par un filet de fumée verte à Nenkhefté. Dans l’urne apparu peu à peu l’effigie d’un dragon furieux. Nen dans un accès de rage, se retourna vers les sangrelins et en tua deux sans autre forme de procès.
Comprenant son erreur et qu’il serai plus utile côté de Nenkhefté, Khemis usa de ses connaissances de la magie de la nature pour faire pousser du lierre en esperant faire sauter les madriers de la porte fermée face à lui et au pied de la tour. Au bout d’une dizaine de minutes la porte fini par céder. A l’aide de son élixir des furies le kettling se faufila comme le vent malgrès les gardes face à lui. Telle une ombre des héros anciens, il gravi rapidement les étages de la tour sous les hurlements de rage de la sorcière.
En gravissant le dernier escalier qui menait à la chambre où se trouvaient tous ses ennemis, le graffe de Saint Ulcire se retrouva face au golem mécanique, il passe habilement entre les jambes de ce dernier esquivant de justesse un souffle de flamme. Cette fois, Khemis se trouvait face un nouvel adversaire, sans doute le plus mortel qu’il n’ait jamais rencontré il s’agissait de son ami Nenkhefté dont l’âme et la raison était manipulé par la sorcière matriarche. Lors de la première passe d’arme aucun de nos deux héros ne parvient à prendre le dessus. La rapière de khemis résistant à la masse clef à molette du nain. Khemis réussi à toucher son adversaire en usant de la confusion apportée par une bombe fumigène. « Arrête Nen, tu es le plus fort d’entre nous, ne pense pas que je veuille m’opposer à toi ! » s’exclama le kettling. A ce moment-là Nen réussi dans un effort de volonté incroyable à stopper son attaque. Mais la sorcière le dominaient toujours.
Soudain, khemis se retourne ondroi, mais Nenkhefté mais le voleur au sol tandis qu’Adrien le met hors d’état de nuit en lui lançant des éclairs magique. Devant le spectacle du corps brisé de son ami, Nen reprend ses esprits. Il profite de l’effet de surprise pour frapper Ondroi de plein fouet. Usant de son élixir des furies lui aussi, le nain frappe de toutes ses forces ondroi et adrien arrêtant l’incantation de souffle magique de ce dernier juste à temps.
Sous les ordres de tuer vociférés par la mère sinistre d’ondroi et d’adrien, Nenkhefté pris la poudre d’escampette avec Khemis quasi inconscient sur l’épaule. Dans sa fuite Nen esquiva les tirs du rotomousquet du golem qui vinrent blesser adrien au flanc. Finalement, c’est juste que le nain s’agrippa au Victoire II à l’aide de son grappin, alors que les flèches de ses ennemis sifflaient autour de lui.
A l’autre bout de la ville à la citadelle, Saïph et Alcina, se trouvaient en fâcheuse posture. Une grenade de feux gréjois avait attient Eloi, l’héritier légitime d’Estande, de plein fouet. Le chef de la garde taurin à l’origine de ce méfait voulu terminer sa triste besogne en se jetant sur le malheureux, mais Saïph s’interposa avec courage. Un des sangrelin accompagnant le guerrier dragon blesse un des gardes tandis qu’un autre sangrelin se retrouve acculé.
Alcina, la mage Wolfen en repentance, convoqua les énergies magique et d’une onde de choc repoussa le taurin belliqueux. Ce dernier alla échouer contre la grande table derrière lui. Pendant ce temps le goupil usa de montagne de diplomatie pour convaincre Eloi qu’il n’était plus en état de combattre. Convaincu l’héritier d’Hubert de Grisfort se replia en claudiquant.
C’est à cet instant que le taurin en charge de garde de la ville déploya sa force titanesque pour jeter le reste de la table. Le meuble échoua à quelque centimètre de la mage et explosa en mille morceaux contre le mur. Semblant enragé, le tauren s’empara de deux grenades de feu gréjoy et lança un regard mauvais à ses adversaires…
La première grenade alla en direction de Saïph. Avec une habileté insoupçonnée, le goupil s’en saisit au vol et la renvoya avec fracas sur le taurin et deux gardes qui s’écroulèrent dans les flammes vertes. Aussitôt, la mage Wolfen envoya un projectile magique pile au moment où la seconde grenade était au sommet de sa trajectoire. Puis en invoquant ingénieusement une bourrasque violent, Alcina envoya un déluge de feu sur le reste des troupes ennemis.
La mage n’hésitant pas une seconde, donna une fiole de soin à Eloi qui recouvra toutes ses forces rapidement. La troupe est rapidement rejoint par Nen et Khemis, tandis que la citadelle et la garnison sont enfin sous contrôle.
Saïph use à contre cœur de la magie du sang pour soigner Khemis. A l’aide du Chac mol et du sang de l’hydion. Dans la citadelle on retrouve l’armure vide du golem dont la pyrogemme de mauvaise qualité est épuisée.
Partout le corps des serviteurs d’Ondroi et d’adrien, sont retrouvés égorgés sans doute pour donner lieu à quelques obscures rituels. Néanmoins, deux survivants completement apeuré et traumtisé par les horreurs qu’ils sont vues informe nos héros que les Estandes ont fuit avec leur troupe d’élite sur l’ile la monnaie à l’ouest de la ville.
En arrivant sur place Alcina propose la reddition des ennemis contre leurs vies sauves. Saïph s’avance pour négofier mais Ermesinde la sorcière au yeux vairons, tire un jet d’acide sur son neveu Eloi en guise de réponse. Cette fois, c’est Nen qui s’interpose pour sauvé l’héritier légitime d’Estande. De rage la sorcière lance un sors de météorites d’acide sur la troupe qui s’oppose à elle.
Le combat s’engage, Khemis transperce le bras gauche d’adrien de sa rapière de tolida, Nen le guerrier dragon décocha un tir d’arbalète qui rata la sorcière de peu. Alcina tente une colère du mage, mais Ermesinde se gausse : « Parce que tu crois que ta magie de foire peux m’attindre ? » et elle renvoya l’attaque magique de loin fouet sur la wolfen. Saiph envoie sa fidèle marionnette mécanique Ailette pour distraire la sorcière mais celle-ci la détruit d’un regard. Khemis mets Adrien au sol d’un croche pied malicieux. Mais durant la passe qui suivi Khemis manque sa cible et Adrien lui transperce l’abdomen. Nen ne parviens pas a toucher Ermesinde qui lui envoie une violente décharge d’énergie. Alcina parvient à érafler d’une petite colère du mage la défense de la sorcière. Profitant de la confusion, Saïph parviens à retourner Ondroi contre sa mère, en évoquant le fait que son frere adrien fut toujours le préféré de la sorcière. Puis le goupil, attire l’attention de la sorcière en menacant adrien de son sabre ouvragé. Nen en profite pour frapper Ermesinde au flanc, meme si l’illusion tenté par Alican pour lui donne l’apparence d’adrien échoue lamentablement. La sorcière envoie une décharge électrique à Ondroi pour qu’il arrête de s’opposer à elle
Soudain, Khemis entaille la cuisse d’Adrien pendant qu’Alcina tire une boule de feu dans le dos de ce dernier défiant la sorcière du regard. Nenkhefté, bien que mal en point, assène le coup final à Adrien qui succombe immédiatement.
Devant le corps de son fils (préféré) inanimé Ermesinde exulte : « Je vais faire bouillir vos cœurs dans un chaudron de magie noir !! Vengeance ! ».
« Je te défie harpie ! Tu es face à Khemis Korzum, graphe de Saint Ulcire, et tu ne survivra pas à mon passage ». Lui réplique Khemis. Malgré la stupeur non feinte de la sorcière Alcina et Nenkhefté ne parvinrent pas à la toucher de leurs attaques. Saïph plus habile pour une fois, frappa de son sabre ancestral son ennemi. Khemis fit de même au terme d’un magnifique roulé boulé. Nen et Alcina malheureux encore une fois, ratèrent leurs attaques et la sorcière les mis hors combat d’un projectiles magiques.
De rage Khemis jeta sa rapière sur Ondroi le tuant sur le coup. Saïph tente de sa langue acerbe d’atteindre moralement Ermesinde qui s’enfuit dans tel un oiseau de feu noir sous le soleil couchant. Ondroi se fend alors d’un discourt épique qui fait naitre acclamation et vivas !! Estande est tombée.
_________________
- Demain, j'arrête de procrastiner *


Dernière édition par Romance le Jeu 16 Juil - 17:26 (2015); édité 1 fois
Revenir en haut
Lucide


Hors ligne

Inscrit le: 30 Sep 2014
Messages: 75
Masculin

MessagePosté le: Dim 12 Juil - 16:43 (2015)    Sujet du message: He ran for his life, letting Nenkhefte alone Répondre en citant

Romance a écrit:


Pensant qu’il devait venir en aide à l’autre parti de l’équipe Khemis sauta par la fenêtre au premier signe d’inattention de ses adversaires.

Avec cette phrase, Saïph a sans doute gagné la place de responsable de la communication de Khemis.
Revenir en haut
Acritarche


Hors ligne

Inscrit le: 11 Juil 2012
Messages: 1 573
Localisation: Belgique (Hotton)
Masculin

MessagePosté le: Lun 13 Juil - 10:50 (2015)    Sujet du message: [CR]Minutes exploratoires et a posteriori Répondre en citant

Merci pour le résumé très complet!
_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Lucide


Hors ligne

Inscrit le: 30 Sep 2014
Messages: 75
Masculin

MessagePosté le: Jeu 16 Juil - 17:01 (2015)    Sujet du message: [CR]Minutes exploratoires et a posteriori Répondre en citant

Romance a écrit:

Alcina use à contre cœur de la magie du sang pour soigner Khemis. A l’aide du Chac mol et du sang de l’hydion. Dans la citadelle on retrouve l’armure vide du golem dont la pyrogemme de mauvaise qualité est épuisée.
Alcina n'a pas utilisé la magie du sang pour soigner Khemis, c'est Saïph qui a utilisé le Chac Mol et les connaissances qu'il a découvert en expérimentant sur des animaux.
Elle se blâme malgré tout de ne pas avoir fait plus pour vous empêcher, vu que ça a mené à la perte de la faveur de l'Unique. Elle compte au plus vite faire pénitence auprès d'Ulcire et de trouver une solution pour éviter ce genre d'utilisations du Chac Mol dans la futur.
Revenir en haut
Romance


Hors ligne

Inscrit le: 15 Nov 2014
Messages: 52
Localisation: Dijon
Masculin

MessagePosté le: Jeu 16 Juil - 17:26 (2015)    Sujet du message: [CR]Minutes exploratoires et a posteriori Répondre en citant

C est corrigé ^^. 
_________________
- Demain, j'arrête de procrastiner *
Revenir en haut
Fil


Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2014
Messages: 49
Localisation: Belgique
Masculin

MessagePosté le: Mer 5 Aoû - 16:38 (2015)    Sujet du message: [CR]Minutes exploratoires et a posteriori Répondre en citant

Le soleil se leva sur Estande et une pluie fine vint éteindre les derniers foyers provenant des combats. Seules la caserne et ses flammes vertes issues des feux grégeois leur demandèrent un effort et des kilos de sable pour en venir à bout.
Eloi, le nouveau seigneur, fit mander son sergent, la guerrière Eowyn qui vint lui apporter son étendard. Celui-ci fut hissé sur la hampe du donjon, celui de St-Ulcire-sur-Sinuante venant le rejoindre plus bas.
Ils entrèrent tous dans l'auberge afin qu'Eloi puisse venir se présenter au conseil de la ville, ou à ce qu'il en restait. Ils firent donc connaissance avec le maître vigneron Eusèbe, le grainetier Jocelyn, le serrurier Marlot et l'aubergiste Oreste. Leur accueil fut cordial. 
Rapidement, l'aviné Marlot leur confia obséquieusement la clé du cachot de Clovis de Forteseaux. Eloi s'en empara et demanda aux quatre hommes un état des lieux d'Estande et de ses villages afférents.
Jocelyn leu fit par de l'état de la réserve de grain qui était suffisante pour l'hiver, pour autant qu'il ne soit pas trop rude. L'aubergiste Oreste, homme roux avec une perle noire à l'oreille leur fît part des rumeurs du coin, en particulier les pirates qui semblaient se tenir à l'embouchure de la Sinuante, ainsi que des histoires abracadabrantes de monstre marin. Marlot, imbu de lui-même comme à son accoutumée, se proposa pour monter à Nenkehfte l'élu les ateliers de construction des golems de guerre. Le guerrier-dragon du remettre à sa place le petit homme. Oreste en profita pour demander à ce qu'on calme les sangrelins qui, dans l'effervescence de la victoire, commencèrent à s'échauffer. Maître Eusèbe, avec son léger accent de Toldia, parla des vignes alentour et du commerce florissant du vin d'Estande. 
Une fois leurs rapports faits, ils se dirigèrent rapidement vers les cachots pour libérer Clovis de Forteseaux. Celui-ci, toujours aussi jeune et naïf, était vraisemblablement un peu perdu. Il fût heureusement bien traité par ses geôliers. Rapidement Eloi lui fit part de la nouvelle situation à Estande. 
Ensuite, Eloi demanda à la troupe de s'occuper des différents conseillers. Nenkehfte devait aller parler à Marlot et faire un état des lieux des ateliers, Alcina devait parler à Oreste, Saïph lui à Eusèbe qui semblait le plus réticent à la situation. Et tous devaient se retrouver à l'auberge pour un repas qui devait célébrer la victoire d'Eloi et marquer leurs accords de former un triumvirat avec Estande, Forteseaux et St-Ulcire-sur-Sinuante.


Le guerrier-dragon parti donc dans les quartiers bourgeois des artisans orfèvres retrouver Marlot. Une fois arrivé, le maître serrurier nous fit le tour des ateliers principaux. Le plus grand, celui où les golems furent construit, avait été aménagé avec une grande ingéniosité par Ernesto, un sympathique forgeron nain du sud. Là-bas, Nenkehfte inspecta les trois golems de guerre terminés, n'attendant plus qu'une pyrogemme pour les activer. Un érudit d'Ingolberg était censé les sertir dans les golems, mais n'était jamais arrivé jusqu'à Estande. 
Marlot était vraiment fier de son travail, le pensant au-delà de tout reproche. Mais ces connaissances étaient limitées, particulièrement en ce qui concerne la mékanê. L'élu inspecta rapidement les trois mekapantins et fît remarquer les quelques petites erreurs au conseiller. Celui-ci s'offusqua mais dût reconnaitre leurs petites erreurs lorsque Nenkehfte Le Forgeron d'Erdaah lui montra rapidement comment monter de façon appropriée les articulations des bras. Marlot, probablement offusqué et meurtri dans son amour propre, prit Nenkehfte de haut. Notre Seigneur, aux égards à Eloi, garda un calme qu'on ne lui connaissait pas, et les astres l'aidant, lui fit comprendre clairement et froidement qui, dans ces forges était maintenant le maître. Marlot, le visage rouge, courba l'échine devant la magnificence de l'Élu. Un accord fût trouvé, en promesse de matière première et d'espèce sonnante.
Nenkehfte s'entretint rapidement avec Ernesto dans le pierreux et convenu de se retrouver dans les jours à venir pour échanger des techniques et des savoirs. Celui-ci accepta 


Pendant ce temps, Saïph découvrit qu'Eloi et Maée étaient en contact au travers d'un visage-miroir, et qu'Eowyn recevait des messages sous forme de rêves magiques. La guerrière était au départ étonnée de la confiance qu'Eloi mettait dans les aventuriers de St-Ulcire-sur-Sinuante. La nouvelle edler d'Estande avait à cette époque peur que la troupe d'Ulcire ne tente de faire mains mises sur les Terres Barbares. Mais, inféodée à Eloi, elle promit d'honorer sa part du contrat. 
Alcina alla recruter des artisans afin de mettre en route la construction de la cathédrale dont elle rêvait à la gloire de l'Unique. De nombreux artisans furent séduits pas ce projet grandiose.
 
Saïph ensuite, alla trouver Eusèbe. Une longue conversation eu lieu entre le marchand goupil et le vigneron, autour d'un verre de vin. Eusèbe était visiblement fort content du changement du pouvoir en place, préférant se soucier de sa vigne plutôt que des affaires de la ville. Ses griefs portaient sur les pratiques sombres et maléfiques des frères Estande et de leur sorcière de mère. Il fit part également de ses doutes envers Jocelyn. Celui-ci fut mis au conseil par Ermesinde, après que la mégère lui ait miraculeusement soigné sa jambe perdue lors d'un accident. Il suggéra même à Saïph de le remplacer et de mettre un de nos pions au conseil. Sa méfiance portait également sur Oreste, et ses trop nombreuses relations. 


Pendant ce temps, Alcina alla parler à l'aubergiste dans son établissement faste tenu avec rigueur. Oreste, avec subtilité, essaya d'en savoir plus sur la troupe de St Ulcire et ses liens avec Eloi. Mais avec intelligence, Alcina détourna la conversation sur comment elle sauva Eloi lors de la prise d'assaut de la caserne.
Durant la conversation, Oreste mentionna un autre érudit d'Ingolberg, draken du nom de Chintiet. L'aubergiste expliqua qu'il l'avait aidé à monter une expédition vers le nord à la recherche de ruine santoride. Le draken manifesta également de la curiosité sur l'emplacement de la mine d'argent de Vertchamps. Cela donna la puce à l'oreille de la troupe. Chintiet tentait-il de mettre bas sur le précieux minerai et ainsi empêcher quiconque de forger des armes en argent, potentiellement mortelles pour les sbires de Cormallen. 
La magicienne infléchit ensuite leur petite discussion vers l'Unique et son projet de cathédrale. Le projet intéressait grandement Oreste, sans doute afin de tirer profit du pèlerinage qui ne manquerait pas d'affluer vers la région. Il parla alors d'un tombeau saint, tombeau abritant les dépouilles de trois saints venus en évangélistes dans les Terres Barbares : Théodoric le bègue, Erispoé la magnifique, et Suanmei dit Bouche de miel. Leur récit fut raconté par Norbert de Montfaucon. 
Alors qu'Alcina s'éloigna, elle remarqua qu'Oreste fut preste à accueillir un autre individu avec une perle noire identique à son oreille. Ce symbole était associé à une bande de pirates qui sévissait à cette époque dans l'archipel des 1000 îles, maîtres des côtes des Terres Barbares. Khemis avait déjà parlé au guerrier-dragon d'une capitaine pirate mandatée par le collège d'Ingolberg pour combattre ceux-ci. 
Décidément, Oreste avait effectivement de bien étranges relations.


A midi, tous se retrouvèrent pour un banquet apprêté par l'aubergiste. Chacun amena son mandataire et c'est ainsi qu'Eloi pour Estande, Clovis pour Forteseaux et Saïph pour St-Ulcire-sur-Sinuante conclure le premier accord visant à unir les forces de la plaine de la Sinuante contre l'invasion des lemmuïens.


Extrait du cycle de Naratheon, L'Histoire de l'Empereur-Dragon
par Thetikehfte, Grande prêtresse du Clan du Dragon


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Rapport du conseil d'Estande, corroboré par de Firmin, envoyé des ombres de Maée
Estande
    3000 hab.
    La cavalerie des Volmous dont est si fier Estande n'est plus. Seul reste quelque bête ainsi qu'Elroïr l'elfe, le grand éleveur de volmous.
    Armuriers 2
    Charpentiers 8
    Copistes 2
    Enlumineurs 2
    Maçons 2
    Maltôtier 1
    Marchand d'épices, de sel, et de vin
    Orfèvres 10 (attelé à la construction de golems)
    Tailleurs de pierre 2
    Tisserand 1
    Vannier 1
    Verriers 2
    Aucune académie ou bibliothèque
    Aucun temple de l'Unique


Pré-fays
    de son vrai nom Sur-le-pré (Eloi semble déterminé à lui redonner son nom)
    85 hab.
    principalement hobbits   fournit sa milice à Eloi
    vignes
    miel de ruches
    semble lent à délivrer le grain
    Graf : le halfelin jardinier Guillaume
    Dolios, wolfen en charge de la milice d'Estande. Première personne à devoir répondre de ses actes devant Eloi
    Herdis, le tonnelier Ours va le remplacer


Bois-fays
    52 hab.
    village le plus jeune de la région
    possède des hardes de chevaux sauvages. beau potentiel - ressource à exploiter 
    un verger assez récent aussi
    une vendetta court entre Zacharie l'éleveur et Vidaste, son principal concurrent. la dispute est apparemment "surveillée" par Marlot
    représente un frein au développement de l'élevage


Forteresse de Rougepic
    425 hab.
    Graf : Khorog le kitling
    possède 65 miliciens et 42 gardes - réserve militaire non négligeable
    nid d'aigle sur un éperon rocheux - point de vue militaire important
    ressources de charbon
    parcheminerie, dirigée par la draken Xon-Mia
    taxes importantes
    marché aux esclaves réputé comme autre grande ressource
    Kalf, le nain guerrier, est l'edler chef de la milice
    
Vertchamps
    la dispute entre Forteseaux et Estande est toujours vive
    mine d'argent


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Parchemin de compagnonnage de la cathédrale d'Estande


1 boucher 
1 boulanger
1 brasseur
4 charpentiers
2 carriers
1 sculpteur de pierre
1 sculpteur de bois
1 forgeron
4 maçons
2 tailleurs de pierres
1 peintre
2 plâtriers
1 verrier


Dernière édition par Fil le Ven 7 Aoû - 09:58 (2015); édité 1 fois
Revenir en haut
Romance


Hors ligne

Inscrit le: 15 Nov 2014
Messages: 52
Localisation: Dijon
Masculin

MessagePosté le: Jeu 6 Aoû - 09:28 (2015)    Sujet du message: [CR]Minutes exploratoires et a posteriori Répondre en citant

Merci Fil pour le CR.
_________________
- Demain, j'arrête de procrastiner *
Revenir en haut
Lucide


Hors ligne

Inscrit le: 30 Sep 2014
Messages: 75
Masculin

MessagePosté le: Jeu 6 Aoû - 13:42 (2015)    Sujet du message: [CR]Minutes exploratoires et a posteriori Répondre en citant

C'est très bien, par contre il y a eu de l'échangisme entre Saïph et Alcina avec Eowyn.
Revenir en haut
Fil


Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2014
Messages: 49
Localisation: Belgique
Masculin

MessagePosté le: Ven 7 Aoû - 09:49 (2015)    Sujet du message: [CR]Minutes exploratoires et a posteriori Répondre en citant

Ah ? Ok, je corrige.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 07:10 (2017)    Sujet du message: [CR]Minutes exploratoires et a posteriori

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forums de l'ours Index du Forum -> Vos aventures extraordinaires -> Les Terres Barbares Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 312, 13, 1416, 17, 18  >
Page 13 sur 18

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com