forums de l'ours Index du Forum

forums de l'ours
Un forum dédié aux jeux de rôles des Livres de l'Ours et de ses comparses

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

[CR]Minutes exploratoires et a posteriori
Aller à la page: <  1, 2, 311, 12, 1316, 17, 18  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forums de l'ours Index du Forum -> Vos aventures extraordinaires -> Les Terres Barbares
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Acritarche


Hors ligne

Inscrit le: 11 Juil 2012
Messages: 1 557
Localisation: Belgique (Hotton)
Masculin

MessagePosté le: Jeu 5 Fév - 10:40 (2015)    Sujet du message: [CR]Minutes exploratoires et a posteriori Répondre en citant

Dr Dandy a écrit:
On rassemblait les informations en cours. Cormalen avançait ses billes dans la région et il nous fallait réagir. Grâce aux informations de Cassiopée nous savions qu’il avait trois lieutenants. Un mage, un explorateur qui cherchaient à investir les ruines de … et le vampire Stokre qui avait attaqué Maé.


Pour en discuter nous avions rassemblé le conseil du village. Eludrin, Oreste et Tetisheri. Nenkhefte a commencé à nous parler de son projet de faire des bâtons de feu qu’il appelait « Sceptre Dragon », faut croire que son titre de chevalier Dragon lui avait tourné la tête !


Il fallait monter une équipe de tueurs pour l’affronter : Moi, Saïph, Nenkhefte, Alcina, Umungal, Beldrhiser, Berthor, Cassiodan, Maée ainsi que l'unique golem du nain.



Cormallen a trois lieutenants:
  • le bandit Sombresid qui a son repère dans la partie sud-ouest des Bois sauvages;
  • l'explorateur-mage Chintieh qui a trouvé les ruines de San Tauris, là où vous avez trouvé les pierres de Roseck permettant de traduire les runes des mages pourpres;
  • le vampire Stokre, commandant en chef des troupes de Cormallen et qui mènera l'invasion de la Passe des Herbes bleues en commençant par Plaineveau et ses 700+ âmes à "convertir".

Le Conseil du village est composé de Eldgrim, représentant des Lemmuïens, Oreste, représentant des Colons, Tetishéri pour la construction du mekkazeppelin et les Aventuriers.
Le sceptre-dragon n'est pas un projet de Nenkhefte, mais de Tetishéri qui est venue avec un prototype fonctionnel dont elle a fait une démonstration.


Il n'y a pas de Cassiodan, mais bien un Cassiodore, qui est le mercenaire que vous avez débauché dans les Collines du Maître des Tempêtes.


Sinon, on a également joué les love letters, avec comme résultat que
Ysengrin est localisé dans les Collines chauves;
Ysengrin sait que Saïph est à Saint-Ulcire sur Sinuante;
Alcina convainc toute sa troupe d'élite de se faire tatouer pour gagner le don Encerclement sans perte de PV mais avec 1/6 chances d'être mis hors combat en l'activant;
Nenkhefte installe sa horde de Sangrelins à quelques kilomètres de SusS, règle pas mal de problème mais fini sur les rotules (Faiblesse);
Nenkhefte s'adoube Vaol pour surveiller Garthur, le chaman des Sangrelins, et Vaol lui dévoile l'obsession de Garthur de trouver les "cités des géants";
Nenkhefte en apprend plus sur les quatre javelots, qui sont des armes mythiques pour les Sangrelins: les Quatre javelots élémentaires et il apprend comment activer les javelots du feu et de la terre (ce qu'il doit encore faire);
Saïph a réussi le run Forteseaux - Barrière de Bois-Duc au-delà des espérance de la Guilde des Orfèvres qui l'a intronisé en son sein (Avantage +2);
Saïph a ramené la marionette Ailette de Barrière de Bois-Duc, qui est un messager hors-pair (et un Objet de Besace) mais atteinte de la Rouille;
Saïph noue, par l'intermédiaire de Maée, un contrat d'entraide avec l'héritier légitime des Baronnie de Forteseaux et Seigneurerie d'Estande, qui mouillera SusS à fond mais lui rapporte un juteux contrat commercial.
_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Jeu 5 Fév - 10:40 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Dr Dandy


Hors ligne

Inscrit le: 11 Juil 2012
Messages: 2 318
Localisation: Nîmes
Masculin

MessagePosté le: Jeu 5 Fév - 10:49 (2015)    Sujet du message: [CR]Minutes exploratoires et a posteriori Répondre en citant

Désolé j'ai pas pu faire le CR plus tôt et j'avais quelque trous de mémoire dont la prise de note des noms qui vraiment casse pied.
_________________
"Le gnome n'est pas inutile! Le gnome c'est la vie!"

blog: http://lesbonsremedes.overblog.com/#
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
childeric maximus


En ligne

Inscrit le: 12 Juil 2012
Messages: 3 650
Localisation: Nice
Masculin

MessagePosté le: Jeu 5 Fév - 11:33 (2015)    Sujet du message: [CR]Minutes exploratoires et a posteriori Répondre en citant

En tout cas, c'est très bien.

Je mets sur pause et j'attends la bataille vs le vampire Mr. Green .
Revenir en haut
Romance


Hors ligne

Inscrit le: 15 Nov 2014
Messages: 52
Localisation: Dijon
Masculin

MessagePosté le: Mar 17 Fév - 20:52 (2015)    Sujet du message: [CR]Minutes exploratoires et a posteriori Répondre en citant

Voici le CR de la dernière partie, comme c'était surtout du combat, j'ai voulu faire un peu dans l'originalité. J'avais posté la première partie pas au bon endroit.
Si vous voulez les notes (au tours par tours) du combat, je peux vous les envoyées par mail. Il suffit de me le demander à l'adresse stpierre.in.heaven 'at' Gmail.com

Poèmes et chansons issues du recueil des « Gloires des Terres Barbares » de Jon Lilian Halfling joufflu et chantant.

Chant épique - «Ô, dans la carrière brumeuse, Ô silhouettes moqueuses »
Dans la carrière abandonnée, derrière bois sauvage nos héros s’en sont allés
La belle Maé en guise d’appât au bord du lac, comme une artiste entrant sur scène mais sans le trac
Sa bouche s’était couvert de mensonges, d’une allégeance que le vil Stokre espérât en songe
Soudain, une brume visqueuse tombât sur les traqueurs, laissant apparaître un Vampire bien rieur
« Telle va être prise qui croyait prendre ! » dit-il, « voilà, bien des squelettes pour vous surprendre »
Chacun se retrouvât face à bon nombre d’ennemis, et plus tard fut chanté haut la victoire qui s’en suivit.
Sous les harangues du graff de saint-Ulcire, La mage de Sang et le Nain Dragon sur les Non-morts fondirent.


Comptine - « cours Khemis »
Cours, Khemis, cours !
Les squelettes sont à tes trousses.
Cours, Khemis, cours !
Mais le vampire t’échappe d’un pouce.
Si le vaurien Stokre te glisse des doigts, tes compagnons l’auront pour toi !

Poème en prose - « Quand le combat fait rage »
A chacun sa voie, à chacun son destin quand le combat fait Rage.
Avec une grâce féline secondé par Bergthor, Khémis virevolte à la poursuite d’une ombre malicieuse de chauve-souris, ils vaincront des gravats animés par la haine … Haine.
Nenkhefté et son golem sortent d'une pierreuse cachette ! Ecrasant des squelettes par centaines par milliers ! Certes peut-être un peu moins, le nain fort de son aura draconienne ira aider ses compères faisant face au non-morts…. Morts.
C’est une voie qui montent que gravissent le goupil saïph et l’affable Cassiodore, un poltergeist puis des squelettes puis le vampire lui-même viendront les affronter. L’esprit fort de Stokre brillera dans l’œil du Goupil d’un éclat maléfique… Maléfique.
C’est un trio cette fois, qui ça par une magie puissante, qui là par une adresse remarquable à l’arc, qui par son courage détruisent squelettes et golem de gravats ! Alcina mage Wolfen sanglante, Oumoungal goupil tueur de monstres et Beldriser vaillant nain ! Tous prirent part au combat avec force et courage, chez leurs macabres adversaires ils semèrent la détresse... Détresse.
Mais soudain tous deviens flou et plus rien n’est vrai…Saïph langue de vipère sème la discorde entre Oumoungal et Bergthor !! Haine ! Le tueur de monstre tuera son compagnon d’arme d’une flèche en plein cœur, tandis que Cassiodore sera anéantis par un tourbillon de pierre du Poltergeist… Morts ! Beldrisser fou de douleur étranglera le goupil de son grappin sous les rires de Stokre.. Maléfique ! Khémis, la rage et les larmes aux yeux hurlera ! Nenkhefté Blémira, Saïph dans une grande tristesse recouvrira ses esprits, Alcina perdra son sang-froid quelques secondes…ou plus ? Détresse.
A chacun sa voie, à chacun son destin quand le combat fait rage, quand le combat se fait rage...

Chanson populaire – « Le dernier Vol du Vampire »
Stokre tu es vil ! Tu es veule. Tu manipules les gens ! Bien sûr qu’il t’en veulent.
Ô attention des nuages entourent l’horizon !
Stokre sale Vampire, tu les fais s’entretuer tu les contraints au pire !
Pour disparaître en brume, ne laissant que ton rire !
Ô attention la mage wolfen voit bien ta trahison…
C’est bien elle, quelle génie, qui avec l’esprit de l’eau communie,
C’est bien elle, quelle déesse, qui voit où tu caches avec bassesse
Ô attention ! Que voilà le guerrier Dragon !
Et d’un trait aveugle, suivant ce doigt magique
D’une flèche d’arbalète signa ta fin tragique.
On dit dès alors et pour les jours à venir
Que ce fut à jamais le dernier vol du Vampire


Sonnet - « La mort, la vie … La vie, la mort »
Bien que nos héros eussent dû perdre tout espoir
Suite à la triste mort de deux de leurs frères d’armes
Ils ont continué à retenir leurs larmes
Car la mage a dit « nous pouvont les revoir »

« Au cercle des mages pourpres, c’est là que nous irons»
En effet un rituel de sang les réanimerait
Alors que les esprits des morts s’y opposeront

Alcina, maîtresse du sang su se concentrer
Khèmis et Nenkhefté durent se souvenir
De leurs défunts amis, de leurs places, de leurs rires

Quant au goupil Saïph rompu aux rites santorines
Il apporta, aussi, sa touche à ce prodige
Et les cœurs de leurs frères maintenant tambourinent
Il est bien des pouvoirs que même la mort n’oblige…

Chant fabuliste – « Le vieux Drakken et la mine »
Il était une belle mine, qui attira un jour
De fiers chercheurs de pyrogemmes faisant là un détour.
Dans l’atmosphère sèche ils parvinrent à leur fins
Mais ils eurent soudainement en tête un autre dessein.
Au fin fond de la mine vivait un vieux Drakken.
Au sujet duquel l’un deux déclarant :
« Sa sagesse est immense, j’aimerai la faire mienne,
même pour une petite part, je vais le voir céan »
Le vieil ermite allongé sur son lit, se desséchait lentement
Quand ils arrivèrent tous dans son appartement.
Appartement, enfin : Caverne de couvertes de runes.
Le héros s’avança posa une requête … une.
Ca parlais de shaman, d’ogres et de sangrelins
Une fois sa réponse faites, le vieux eu l’œil malin
« A ce que vous cherchez faîtes grandes attentions
Car vous pourriez trouver réponses à vos questions »

_________________
- Demain, j'arrête de procrastiner *


Dernière édition par Romance le Mar 17 Fév - 23:21 (2015); édité 3 fois
Revenir en haut
Fil


Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2014
Messages: 49
Localisation: Belgique
Masculin

MessagePosté le: Mar 17 Fév - 22:10 (2015)    Sujet du message: [CR]Minutes exploratoires et a posteriori Répondre en citant

Ter-ri-ble !
Revenir en haut
Lucide


Hors ligne

Inscrit le: 30 Sep 2014
Messages: 75
Masculin

MessagePosté le: Sam 28 Fév - 19:18 (2015)    Sujet du message: [CR]Minutes exploratoires et a posteriori Répondre en citant

Pour ce compte-rendu, j'ai décidé de donner le point de vue de pnj, au risque de marcher sur les plates-bandes de Acritarche (donc dis-moi si ma représentation de certains pnj est ratée). Et pour les autres, votez pour votre pnj favori (on essaiera de l'épargner lors de la prochaine partie).


Cassiodore se glissa hors de la couche de Laar et alla contempler la forêt. Il avait déjà oublié le cauchemar, ne restait que la sensation que quelque chose le traquait. Depuis qu'Alcina l'avait ramené avec Bergthor du royaume des morts, il n'avait pu dormir en paix. Il avait accompagné la mage wolfen parmi les lézardins de Sablenoir afin d'obtenir des réponses, mais celle-ci était occupée par son rituel. Suivant les conseils du devin lézardin Ahmes, elle avait réussi à se lier avec l'hydrion. Demain ils retourneront à Saint-Ulcire sur Sinuante. Peut-être la wolfen lui apportera enfin des réponses.
''Ssio, reviens te coucher, j'ai froid.'' soupira Laar.
Cassiodore se tourna vers la belle lézardine en souriant. Dormir n'était plus une option.

Gaol est content. Le sangrelin a amené Vragar, le patriache du clan des Doucepentes. Avec lui comme intermédiaire, le Sangrenain pourra s'allier avec Baol, le chef de guerre des Ecailles d'Argent, descendant de Gridash. Gaol a prouvé sa valeur au Sangrenain, Nenkhefte.

L'homme observa un temps Saïph négocier avec le graf de Plaineveau, utilisant la victoire de la troupe d'Alcina sur Stokre, le vampire, et la menace de Cormallen pour nouer des contrats commerciaux entre Plaineveau et St-Ulcire. Puis il s'éclipsa afin de fouiller les affaires du goupil. Il trouva une lettre de son oncle. Le gouverneur de Tolida, Balphégos, avait signé une charte renforçant le pouvoir de la guilde des marchands, au grand bonheur du marchand goupil. Il était aussi fait mention que Balphégos avait doublé la prime du pirate Khermis Korzum et la récompense pour retrouver la rapière volée par le kitling.
Quand vint le moment de retourner à St-Ulcire, il aida à embarquer la cargaison et contempla encore une fois le Victoire II, cette étonnante machine volante.
Tu n'aurais jamais dû venir.
''Alcina m'a contacté.''
Ce n'est pas ce que je voulais dire, tu joues avec le feu en accompagnant le goupil.
''L'amulette fonctionne, il ne m'a pas reconnu. Mais je peux le tuer si tu le souhaites.''
La voix ne répondit pas. Ysengrin haussa les épaules et monta dans le Victoire II.
(note : Ysengrin est l'assassin des parents de Saïph)

Après la fin de la construction du deuxième mekazeppelin, Thétisheri était ravie de voir que son projet d'armes, le souffle du dragon, avait obtenu le feu vert du conseil du village. Elle avait là la chance de faire oublier à Nenkhefte la perte de son golem. Elle n'avait pas de temps à perdre, elle espérait avoir peaufiné et amélioré son prototype lorsque Nenkhefte reviendrait de San Minarta. Il menait une mission afin de stopper Chintieh, l'érudit à la solde de Cormallen, à la place Khemis resté au village pour régler quelques problèmes avec Leandre et Ulcire.

Agitation. Les araignées ont été réveillées et il les sent marcher sur ses murs.
Des intrus arpentent ses couloirs. Menés par un drakken à la peau irisée, Chintieh. Brutes.
Le grand vaisseau est de retour. Et se pose sur son sommet. La mage, Alcina, est là.
''Bonjour, sage esprit.''
''Jeune fille, depuis ta dernière visite les araignées géantes sont agitées.''
''Désolé, vieil ami. Est-ce qu'un sorcier est entré dans tes murs  ?''
''Oui, avec des brutes.''
''Permets-nous tu d'entrer  ? S'il te plait  ?''
''J'apprécie ta politesse, Alcina.''
Il ouvre la trappe et les laisse entrer. Deux restent en haut avec le vaisseau.

San Minarta était une étrange place. Une immense tour de basalte noir, qui semblait être tombée du ciel, entourée de collines boisée avec une géométrie inusuelle. L'intérieur décontenançait encore plus Bergthor. Le nain Nenkhefte, arguant se souvenir du chemin depuis leur dernière visite, les menait dans un labyrinthe dévasté, les murs perclus de fissures, des blocs entravant leur progression.
''Stop, cela n'est pas la voie. En tant que Archiviste Errante, je prends la tête,'' déclara Alcina.
La mage wolfen ne mentait pas, elle naviguait avec certitude dans l'ancien édifice, les amenant dans une antichambre dont on devinait encore les riches décorations. Bergthor avait eu des doutes sur la magicienne et n'avait rejoint son projet de créer une unité d'élite que sur ordre de Bheldriser. Mais depuis, il avait ressenti le pouvoir qu'elle leur avait octroyé et surtout elle l'avait ramené à la vie. Le guerrier comptait la servir quoi qu'il arrive.
Le goupil Saïph fit perdre du temps à l'expédition en demandant à étudier des fresques. Bergthor n'avait que faire de ces fresques, il sentait monter son envie d'en découvre avec Chintieh et ses hommes.

Après avoir traversé une salle, qui selon Chintieh, était dévolue à la danse et où avait survécu des draperies santorines composées de fils métalliques, Aldric suivit l'érudit au travers d'un ancien monastère, puis d'une rotonde menant à la bibliothèque dont ne cessait de parler le sorcier.
De trous dans le mur sortirent d'énormes vers lumineux, aussi gros que le bras de taurin d'Aldric. Extrêmement vif, l'un d'eux mordit le guerrier, qui le pulvérisa pour la peine.
Après cela, ils débouchèrent enfin dans un grand jardin d'hiver derrière lequel se trouvait la bibliothèque. La morsure semblant infectée, l'aide de camp Bernard réussit à convaincre Chintieh de monter un camp dans une vieille alcôve de la bibliothèque. Aldric n'avait cure de l'aide du krisling, mais le  scolopodrandre, le nom de la créature, secrétait un poison gênant.
Le sorcier Chintieh se montrait de plus en plus impatient et la pause fut courte.

Après avoir évité les morsures des scolopodrandres et pénétré dans la bibliothèque, Adrienne avait un mauvais pressentiment. Ou peut-être était-ce dû à ce qu'elle ressentait au travers de son lien avec Cassiodore et Bergthor  ? Quelque chose s'était passé lors du combat avec Stokre et elle regrettait encore plus de ne pas avoir pu y aller.
Un cri la sortit de ses pensées. Une araignée géante venait de tomber du plafond et de mordre Nenkhefte. Alcina ne put déployer sa formidable puissance magique, un fil de soie l'étranglant. Saïph trancha une patte de l'araignée et Albrecht envoya le monstre contre le mur. Adrienne, Bergthor et Cassiodore l'encerclèrent alors, leur lien les faisant agir de concert. Mais la rage de Bergthor était trop forte, déstabilisant le lien et l'araignée put fuir.
Elle devait absolument découvrir ce qui était arrivé à ses compagnons. Mais pour l'heure Alcina avait trouvé une porte dérobée et des bruits de combat en sortaient. Adrienne leva son épée et courut.

Le chaos était terrible, Bernard n'était pas prêt à affronter des araignées géantes. Son menton frappa le sol violemment sans qu'il sache pourquoi il était au sol. Il vit Chintieh les abandonner et sentit une terrible douleur dans sa jambe. Le krisling allait mourir et il ne reverrait jamais Bianca. Il tenta de se relever, mais l'énorme masse d'une araignée le maintenait au sol. Puis disparue.
Aldric, une mygale sur le dos, planta sa hache dans l'araignée et l'envoya dans une autre qui attaquait Quentin. Puis il tomba à genou face à Bernard. Son cou était en sang, ses yeux fixes et sans vie. Le krisling prit la hache des mains du taurin et tua l'araignée, vengeant son ami.
Puis des guerriers vinrent à leur aide, un goupil trancha la patte d'une araignée et trois guerriers se mouvant comme un seul en tuèrent plusieurs. Les monstres détruits, le goupil prit la parole.
''Je m'appelle Saïph et si vous acceptez de me rejoindre, je vous promets de ne jamais vous laisser derrière comme ce pleutre de Chintieh.''
Bernard avait commencé ce voyage comme un porteur pour Chintieh, mais il était prêt à utiliser la hache d'Aldric pour aider Saïph et il n'était pas le seul.

Le sorcier exultait, il avait trouvé le Magnae Arcanae Depositorium. Avec ce livre-clef, il allait avoir accès à treize alcôves secrètes dans la bibliothèque interdite du collège des érudits.
Avec le chaos dans la pièce d'à côté, Chintieh n'entendit pas arriver l'oiseau mécanique, Ailette. Mais il ressentit une magie le viser. Un instant, il cru que les feuilles d'or du livre-clef étaient des araignée, avant de dissiper l'illusion.
''Ridicule petite illusion, archiviste errante,'' dit-il en riant à la mage wolfen, Alcina.
Le nain, Nenkhefte lui fonça dessus et son attaque le surprit, elle était faîte de la magie des dragons et Chintieh lâcha le livre-clef. La wolfen profita de l'ouverture pour l'attaquer avec des griffes magiques criant ''Fin des illusions  !'' et le sorcier jurant vengeance traça un pentacle sur le sol avec son bâton.
Nenkhefte tenta de l'arrêter et Chintieh sentit la hache du nain déchirer sa chair. Le sorcier était vaincu, mais il ne comptait pas tomber aussi facilement que Stokre. Il réussit à se téléporter hors de la tour, avec une pensée fixe.
''Tu paieras pour cela, nain Nenkhefte. Ta mort ne sera que souffrances.''
Revenir en haut
Acritarche


Hors ligne

Inscrit le: 11 Juil 2012
Messages: 1 557
Localisation: Belgique (Hotton)
Masculin

MessagePosté le: Dim 1 Mar - 11:22 (2015)    Sujet du message: [CR]Minutes exploratoires et a posteriori Répondre en citant

Je trouve cela très très bien.


Je n'ai qu'une seule remarque: Ysengrin. Je ne peux expliquer ce que j'ai prévu pour lui (ni si vous l'exploiterez, d'ailleurs). Mais comme je sens une forte volonté de faire avancer ce fil scénaristique, je veux bien qu'Ysengrin ait utilisé de la magie chamanique pour faire passer un message proposant à Alcina une rencontre, via les rêves d'un Saint-Ulcirois.
_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Romance


Hors ligne

Inscrit le: 15 Nov 2014
Messages: 52
Localisation: Dijon
Masculin

MessagePosté le: Lun 2 Mar - 08:30 (2015)    Sujet du message: [CR]Minutes exploratoires et a posteriori Répondre en citant

Tres bon résumé. Merci. En plus d etre original la forme permet de retranscrire les loves letter de façon  fluide. (J ai du mal avec ca quand je suis scribe).
mon pnj préfèré est sans doute cassiodore.
_________________
- Demain, j'arrête de procrastiner *
Revenir en haut
Romance


Hors ligne

Inscrit le: 15 Nov 2014
Messages: 52
Localisation: Dijon
Masculin

MessagePosté le: Lun 30 Mar - 18:32 (2015)    Sujet du message: [CR]Minutes exploratoires et a posteriori Répondre en citant

Voila le CR de la dernière partie. Il manque un peu de détail dans la dernière partie, mais j'ai malheureusement oublier mes notes à Dijon, jeudi dernier. Du coup je l'ai faite de mémoire.

-----Lettre de Saïph, diplomate et conseillé commerciale de la communauté de St Ulcire sur Suante à son oncle et mentor XXX.

Mon cher oncle,
Comme je te le signifiais dans ma dernière missive , nous sommes avons finalement mis Chintieh, le mage fourbe à la solde de Cormallen, en fuite et Alcina a pu ainsi acquérir les livres-clés qu’elles cherchait tant. C’est avec une légère déception dans le regard que nous laissions les ruines de San Minartan derrière nous et reprenions le Victoire II pour rejoindre notre foyer. Ma hutte est bien vide sans la présence parfois un peu rustre d’Umumgal, mais j’ai réorganisé un peu les meubles et la décoration des différentes pièces pour me sentir de nouveau chez moi. Je n’ai désormais plus cette sensation d’absence constante que j’avais ressenti quelques semaines après le combat meurtrier contre le Vampire Stokre. Néanmoins, la solitude des diners et des soirées calmes commencent à me peser.. Je pense qu’il est temps que je me trouve une compagne.
A notre arrivée à Saint Ulcire sur Sinuante, nous furent accueilli par Gartour le chamane du clan Sangrelin de feu Kaydash et considérant aujourd’hui mon ami naingénieur Nenkhefté comme leur nouveau chef. Le sangrelin était accompagné d’une demi-douzaine de membre du clan en atours traditionnel et dont les peintures de guerre couvraient leurs visages et plusieurs parties du corps. Ils étaient venus dans le but préparer Nenkhefé à je ne sais quels rites de passage pour qu’il puisse un jour rencontrer dans un futur proche Baol le maître de guerre du clan des écailles d’argent.
A ma grande surprise, lorsqu’il fallut au nain guerrier dargon nommer deux personnes, qui le soutiendraient dans les épreuves qui l’attendaient, il choisit Alcina et moi. Et c’est sans tarder que nous firent nos bagages pour rejoindre le campement du clan sangrelin de kaydash.
C’est avec un rythme de marche soutenue qui semblât fortement affectée Alcina, que nous arrivâmes en vue de du campement. L’endroit s’est bien amélioré depuis la dernière venue de Nenkhefté Une porte en bois délimite l’entrée et une estrade a été montée au centre des tentes et huttes. En son centre, entourée de peaux tendu, trône un large foyer qui en fait le lieu de repas communs. Nous apprenons que Nenkhefté va devoir passer plusieurs épreuves avec d’autres jeunes sangrelins dès le lendemain. Apparemment, il s’agissait des rites de passage à l’age d’adulte de tous sangrelins du clan. En guise de lancement aux épreuves un banquet fut organisé où l’alcool fort nous fut servi à volonté. Cela, ne posa aucun problème à mes compagnon et moi-même. On en a vue d’autre avec les festins des Lézadins de Sablenoir.
Près de la palissade au point du jour, la première épreuve commença : l’épreuve de rapidité. Le maître de cérémonie transforma plusieurs javelots en oiseaux et les jeta au loin dans la plaine avec comme instruction que chacun des concurrents en ramenât le plus rapidement possible. Evidemment, il y avait plus de concurrents que de javelots. Les accompagnants, avaient pour charge d’aider de quelles que manières que ce soient les participants. Alcina communia avec les esprits de la forêt et m’indiqua une direction à suivre, je trouvais rapidement le javelot et Nenkhefté s’en empara reparti aussitôt vers le campement à toutes jambes. Sur le chemin du retour, j’aperçu de loin un vieux sangrelin boiteux essayait de s’interposer, mais Nenkefthé l’envoya valser les quatre fers en l’air d’une prise d’art martial nain et arriva premier de l’épreuve.
Après le repas eut lieu l’épreuve de la chasse. Encore une fois Nenkhefté triompha, il amena avec mon aide et celle d’alcina une tête d’un ours brun qu’il tua à mains nues. Il faillit, néanmoins se faire ravir la première place par le sangrelin en charge de chasser un hibou. Le diner se déroula rapidement, et nous vîmes qu’une tente de sudation avait été montée au centre du camps. Dieu sait ce qui se passa exactement à l’intérieur. Mais il semble que Gartour raconta les contes et légendes des hordes sangrelines, de Trender le Troll et de Grisdash tandis que l’air sous la tente devenait progressivement irrespirable. Puis, je ne sais par quel artifice magique notre ami nain ingénieur fut confronté à son totem : le dragon. L’épreuve laissa Nenkhefté, quasi-inconscient et incapable de parler tellement ses voies respiratoire étaient douloureuses. A peine le temps de penser les plaies de notre amis que commençait la dernière épreuve.
Une croix métallique avait été dressée au-dessus du foyer au milieu de l’estrade. Aux quatre extrémités de la croix se tenait un concurrent. Leurs pectoraux étaient reliés par deux chaines à l’édifice métallique. A force de persévérance au bout d’une lutte qui me parue interminable, Nenkhefté parvint à faire tomber un des jeunes sangrelins dans le feu et l’épreuve prit fin. Nenkhefté, s’avança aussitôt au milieu des braises et du feu et poussa un hurlement semblant directement provenir d’un dragon, puis il s’effondra.
J’appris pas la suite que Gartour fit un tatouage de dragon en mythril à Nenkhefté et que le clan se nommerai désormais… le clan du Dragon.
Je dois laisser là mon récit de mes aventures avec la troupe de Saint Ulcire.
A bientôt mon cher Oncle.

Ton dévoué Saïph.


Rapport de l’éclaireur Keen, observateur d’Estande.

Comme prévu l’escadron a attaqué la cité de Saint Ulcire sur Sinuante. La troupe était donc composée essentiellement de cavalier monté sur des Volmous.
Rapidement deux d’entre ont abattu deux villageois, et ce sont dirigés vers l’objectif majeur c’est-à-dire le zeppelin mécanique arrimé à une distance raisonnable du village.
Les habitants ne mirent pas longtemps à réagir. La mage wolfen invoqua une tempête de glace pour gêner l’escadrille et tandis qu’un nain armé d’une arbalète abattait plusieurs d’entre nous. Un hydrion surgit soudain d’un trou non loin de là et mis à mal ce qu’il resté de volmous et de leurs archers montés. Ce fut une débâcle. Un goupil ennemis tenta de libérer la monture de nos deux soldat qui avait investi le zeppelin, mais en vain. Car l’un d’eux parvint à s’échapper avec le composant que nous recherchions avant d’y mettre le feu. Helas, le deuxième fut fait prisonnier.
Fin de rapport, attente des ordres avant de rentrer au quartier général.
_________________
- Demain, j'arrête de procrastiner *
Revenir en haut
Acritarche


Hors ligne

Inscrit le: 11 Juil 2012
Messages: 1 557
Localisation: Belgique (Hotton)
Masculin

MessagePosté le: Lun 30 Mar - 19:33 (2015)    Sujet du message: [CR]Minutes exploratoires et a posteriori Répondre en citant

Merci pour le CR.
_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Lucide


Hors ligne

Inscrit le: 30 Sep 2014
Messages: 75
Masculin

MessagePosté le: Mer 1 Avr - 22:19 (2015)    Sujet du message: [CR]Minutes exploratoires et a posteriori Répondre en citant

Débâcle est peut-être un peu fort. Bien sûr un seul a pu s'échapper, mais il a pu ramener ce qu'ils étaient venus chercher. Donc mission réussie mais au prix fort.
Revenir en haut
Fil


Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2014
Messages: 49
Localisation: Belgique
Masculin

MessagePosté le: Lun 27 Avr - 10:08 (2015)    Sujet du message: [CR]Minutes exploratoires et a posteriori Répondre en citant

(avec pas mal de retard, mais la Vraie Vie (tm) (c) est venu me faire chier entre temps)

Le magnifique Victoire II, le premier mekazeppelin du Guerrier-Dragon fut salement amoché par le commando mystérieux. Selon les estimations de Nenkhefte, il pensait avoir besoin de trois jours de réparation. Ceci sans compter l'unité secondaire et ses pyrogemmes. Mais ils réussirent à capturer un des elfes montés sur les Volmous. Ils l'enfermèrent dans le trou. Alors qu'ils étaient tous là, à se demander quoi faire, un cri retentit, c'était Cassiodore.


Il était fébrile, les yeux injectés de sang. Alcina se dépêcha de s'occuper de lui. Il faisait une crise de manque de sang. Le Chac-Mole l'avait-t-il transformé en monstre ? Alcina finit par lui donner une petite dose de son sang pour l'apaiser. Le Guerrier-Dragon n'aimait pas la tournure des choses. Ils avaient tellement à faire avec Cormalen et les lemmuïens qui approchaient.


Cassiodore en profita pour révéler à Alcina qu'il en pinçait pour elle. Cela amusait beaucoup notre Guide, et cela lui rappela ses petites démêlées avec Thetichéri. Malgré ces temps de tourments, les créatures sont toujours capables de beaux sentiments.


Saïph et Bheldriser partirent faire parler le prisonnier. Saïph essaya de l'amadouer, mais cela ne marcha pas. Alors Bheldriser s'en occupa de façon un peu plus musclée. Le prisonnier finit par craquer rapidement. C'était Adrien et Hondrois d'Estande qui montèrent cette attaque. Ce fut d'ailleurs Adrien qui réussit à s'enfuir avec l'unité. 


A l'époque, lorsqu'il vit le « dragon mécanique » détruit par les héros de la passe des herbes bleues, il eut vite compris qu'il fallait compter sur une nouvelle force dans les Terres Barbares. Il envoya alors un érudit et un ingénieur récupérer ce qu'ils pouvaient des décombres fumants du zeppelin. A l'aide de ces pièces éparses, ils réussirent à construire leur première marionnette en métal, un squelette ogre de métal : un golem de guerre. Mais ils leur manquaient une unité de puissance. Lorsqu'Adrien entendit parler via un marchand itinérant d'un autre dragon mécanique du côté de Forteseaux, il comprit vite que ce zeppelin n'appartenait pas à Forteseaux, mais bien aux colons de St Ulcire. Et c'est ainsi que le raid de cette nuit arriva. Adrien comptait rassembler ses forgerons, ses armuriers, ses baudrillers, ses serruriers, ses orfèvriers pour aider à finir la construction du mékagolem.


Au vu de ses événements, Nenkhefte sentit la colère monter en lui. Adrien et Hondrois allaient savoir ce que c'est qu'un Guerrier-Dragon en colère. Ils discutèrent rapidement entre eux un plan d'action pour monter une expédition punitive à Estande. Alors qu'ils étaient en pleine discussion, ils entendirent tous un cri déchirant, plus effroyable que celui de Cassiodore. Ils accoururent tous et découvrirent Bergthor, au pied d'un enfant mort baignant dans son sang. Bergthor avait fait également une crise, mais pire que celle de Cassiodore. Il avait égorgé m et sa mère, Féliu, hurlait de douleur et de désespoir. Nenkhefte assomma promptement Bergthor que quelqu'un retenait tant bien que mal.


Bien vite, la situation dégénéra, Féliu réclama la tête d'Alcina. Et la foule commença à s'échauffer. St Ulcire accourut et sa colère était immense. Il pointa Alcina du doigt et la menaça "Tu as 6 jours pour partir. Six. Pas un de plus. Après cela, c'est à moi que tu auras affaire !"


Saïph et Nenkhefte partirent pour tenter d'apaiser Ulcire. Ils devaient arriver à lui faire comprendre que les forces qu'ils allaient devoir affronter réclamaient toutes la puissance à leur disposition. Et Alcina et ses troupes d'élite seraient un atout pour la communauté. Mais le crime de Bergthor n'était pas pardonnable, il devait avoir un procès équitable.


Mais devant le désarroi de la mère et des proches et malgré les arguments de Saïph, Ulcire ne voulait rien entendre. Le goupil, ému par Féliu, s'agenouilla et pria pour Thimotéo, ce qui semblait apaiser l'ursidé.


Alcina pendant ce temps, réfléchissait. Il n'y avait pas de solution parfaite, mais au cercle, elle arriverait peut-être à annuler la magie du sang qu'ils avaient utilisé pour ramener à la vie Bergthor et Cassiodore ? Et si en manipulant le temps, on arrivait à annuler les conséquences. C'était évidemment très risqué. 


Elle fit alors des recherches dans ces livres magiques pour trouver un indice, un petit bout de solution. Elle finit par tomber sur un texte quasi théosophique donnant des indications et des relevés des hauts faits magiques des Premiers Temps du Monde. "L'Unique a créé les races grâce à la magie du sang et tous nous sommes liés par le sang et par la magie." Le don de la mort donne son sens à la vie. La magie fut créée pour toute chose. L'Unique avait donc bien utilisé la nécromancie sous sa forme naturelle. Mais celle-ci fut bannie alors que Bâlzeb, le frère jumeau de l'Unique, l'utilisa pour la Ténèbre et la Fourberie. Il leva une armée de morts-vivants pour tenter de renverser son frère et il tenta même de tuer l'Unique à l'aide de rituel nécromantique. Et c'est pourquoi la nécromancie était mal vue à cette époque. La magie des soins et la magie nécromantique sont deux facettes de la même magie, leurs symboles sont même identiques, mais dans un sens opposé l'un de l'autre. 


Alcina trouva également une mention du Bâton de Puissance de Bâlzeb. Bâton que l'Unique changea en Bâton de Vie, transformant ainsi un objet maudit en l'un des trois objets sacrés du culte de l'Unique.


Après cette lecture, la magicienne soigna Bergthor, lui permettant de mener une vie normale pendant quelques semaines encore avant qu'une autre crise ne surgisse.


Ils parlèrent ensuite pendant la soirée pour savoir comment ils pourraient raisonner St Ulcire. Mais Alcina coupa court à leurs discussions et partis en lâchant un "nos devons prendre nos responsabilités". Elle s'en alla ainsi dans la nuit et alla retrouver Bergthor. Elle sacrifia une partie de sa vie, de son essence vitale pour le guérir. Ensuite, une fois soigné, elle lui demanda ainsi qu’à Cassiodore de quitter le village. Ils quittèrent ainsi discrètement St-Ulcire-sur-Sinuante et ils partirent se réfugier au Cercle des Mages Pourpres. 


Alcina était déterminée, elle ferait face à St Ulcire. 


La nuit tombée, le Guerrier-Dragon resta à la forge pour travailler sur le Victoire avec Thetishéri. Ils travaillèrent dur et toute leur concentration était tournée vers leur labeur. Nenkhefte n'aperçut pas l'Ombre Maléfique se rapprocher de lui. Elle était comme un double maléfique de Nenkhefte, faite de maladie nécromantique et méphitique. 


Au dernier moment, son instinct lui fit faire volteface et il tenta de la repousser, mais ses griffes de ténèbres labourèrent ses chairs et son mal s'incrusta en lui. Ses forces diminuèrent et une grande faiblesse l'envahit. Il tenta d'appeler à l'aide, mais seule Thetishéri l'entendit. Le Guerrier-Dragon fit appel à toute sa fureur et frappa de son marteau porté au rouge. L'ombre hurla de douleur, mais tint toujours bon. Elle se retourna vivement et fonça sur Thetishéri. Il la retint comme il put, mais le mal en lui était plus fort. L'ombre frappa sa compagne, mais ce ne fut heureusement que très superficiel. Il essaya de plonger la créature dans le feu de la forge, mais il n'y arriva pas et elle prit un tison et l'enfonça dans son épaule, le clouant ainsi contre la forge. Lorsqu'elle voulut se ruer sur lui, dans un hurlement de douleur, il décrocha le tison du mur d'un coup d'épaule. Surprise, l'Ombre tomba dans le feu, cria de rage et de douleur et elle disparut ensuite dans la nuit, non sans avoir proféré sa menace, Cormallen me voulait mort. 


Ulcire et ses compagnons finirent par arriver, suite aux appels de Thetishéri. St Ulcire bénit notre Guide, le guérit ainsi et lui promit de venir lors de leur prochaine expédition contre la liche. 


Après une nuit de repos, ils se retrouvèrent le matin pour échafauder leurs plans de vengeance contre Estande. Mais la mère de Thimotéo, hystérique, vint alors avec quelques villageois. Ils voulaient brûler la sorcière, car le meurtrier de son enfant avait disparu pendant la nuit. Elle rejeta la faute sur Alcina. Nenkhefte tenta d'apaiser la foule, mais en vain. Alcina grogna et quelques villageois finirent par partir. Ils tentaient de calmer Féliu par tous les moyens, mais rien n'y fait. Ulcire intervint une fois de plus et sa puissante voix finit par calmer la foule. Il demanda à Alcina de s'agenouiller, mais elle refusa, peut-être par fierté. "Cinq jours Alcina, il te reste 5 jours !" Alcina partit vers le puits, s'assit à côté et dit "J'attendrai ici mon jugement en pénitence pendant ces 5 jours". 


Garthur arriva peu après. Il avait prévu une rencontre avec Gaol, le chef du clan de Doucepente, d'ici trois jours. Notre Guide devait bientôt se préparer pour ajuster l'armure de Kaadash et recevoir les peintures rituelles. Garthur s'en alla, expliquant qu'il allait consulter les augures pour savoir comment cette rencontre allait se passer. 
Ils parlèrent ensuite du plan pour Estande. Sachant qu'il leur faudrait beaucoup de temps pour retailler la pyrogemme afin de la sertir dans leur golem de guerre, ils décidèrent de prendre le temps d'élaborer leur plan. Selon Maé, Eloi d'Estande pouvait rassembler 30 hommes armés et 5 guerriers aguerris. Eux-mêmes, ils pouvaient être à Estande d'ici 6 à 9 jours, selon le moyen de locomotion utilisé. Du côté d'Estande, ils devaient avoir une centaine d'hommes armés et 20 vétérans.






Extrait du Cycle Naratheon, les Prophéties du Guerrier Dragon;
par Thetikhefte, Grande Prêtresse du Clan du Dragon
Revenir en haut
Romance


Hors ligne

Inscrit le: 15 Nov 2014
Messages: 52
Localisation: Dijon
Masculin

MessagePosté le: Lun 27 Avr - 12:27 (2015)    Sujet du message: [CR]Minutes exploratoires et a posteriori Répondre en citant

Merci Fil pour ce CR.
_________________
- Demain, j'arrête de procrastiner *
Revenir en haut
Dr Dandy


Hors ligne

Inscrit le: 11 Juil 2012
Messages: 2 318
Localisation: Nîmes
Masculin

MessagePosté le: Ven 1 Mai - 16:10 (2015)    Sujet du message: [CR]Minutes exploratoires et a posteriori Répondre en citant



Le kitling gras enveloppé dans ses soieries se rapproche de la jeune kitling court vêtues à ses côtés. Son air lubrique et ses gestes libidineux ne laissent aucun doute sur ses intentions.
- Allez viens petite. Je vais te montrer pourquoi on m’appelle le roi du désir.
- Mais Khemis ! On ne peut pas faire cela ici. Ta femme pourrait arriver.
- Bah ! Shadia est en vacances chez sa mère avec les enfants. Personne ne viendra nous déranger.
- Mais je ne sais pas…
- Ecoutes, c’est qui qui est le Boss ici ? Tiens puisque tu sembles l’oublier je vais te raconter cette fois où j’ai appris le métier à Nenkhefte, le célèbre Chevalier Dragon et empereur des Sangrelins du Nord ? C’est moi qui lui ai tout appris ! Ça a commencé comme cela… Je m’en rappelle bien, c’était mon anniversaire…


Nous étions réuni dans la hutte du nain, qui n’était encore qu’un brave ingénieur lemmuien. Toutes ces histoires de leader de la horde et de chef charismatique étaient tout nouvelles pour lui. Avec Alcina nous avions une discussion sur les choses à prévoir pour l’avenir. Car les choses étaient graves. Nous savions que la flotte des Lemmuiens approchait, que Cormalen n’allait pas abandonner ses projets et qu’il fallait en finir avec le seigneur d’Estandes qui nous avait attaqué. Ajoutons à cela le drame de Cassiodore et Bergthor qui étaient devenu des dangers pour la communauté. J’étais furax, Alcina restait fière et j’ai dû expliquer qu’il faudrait qu’elle inverse la vapeur. Ulcire et la population du village voulaient sa tête et on ne pouvait plus faire semblant. Son temps parmi nous était compté. Juste avant j’avais dû m’imposer comme le vrai responsable de la flotte face à un Léandre qui voulait ma place. J’étais pas d’humeur. Pour cette histoire d’Estandes j’ai demandé à Maé et Cassiopée d’envoyer un de leurs agents chez lui pour avoir des informations. Saïph devait aussi revoir nos alliés lézardins pour envisager une alliance plus consistante.


 Au milieu de nos échanges nous entendîmes les sentinelles sonner l’alarme. Des hommes montés nous attaquaient. On a fait notre possible pour intervenir et je me suis jeté hors des murs de Saint Ulcire pour me débarrasser du chef. J’ai vite compris mon erreur en me retrouvant cerné par des guerriers centaures. Je n’y croyais pas ! Après l’alliance conclue entre nous, ils nous attaquaient ! J’en ai pris un à parti et je l’ai mis à terre malgré la différence de gabarit entre lui et moi. C’est alors que leur chef, Otiartes, s’est mis à rire à gorge déployée. En fait les centaures venaient nous rejoindre ! Heureusement que je n’avais pas passé l’un d’eux par le fil de l’épée.


Nous n’avions pas beaucoup de temps pour festoyer avec nos invités. Le nain devait revoir ses troupes et je voulais voir comment il se débrouillait. Fallait lui donner des conseils ! En arrivant sur l’impressionnant campement des Sangrelins j’ai pu constater qu’ils étaient très nombreux et qu’avec Saint-Ulcire nous allions former sous peu une incroyable communauté. Mais le shaman des Sangrelins avait visiblement un problème. Il était complètement paralysé, en transe. Un mauvais trip, sans doute les champignons  j’ai pensé. Alcina utilisa ses pouvoirs pour comprendre le problème. Il était coincé à cause d’un esprit Loup gris. Tiens ! Le Symbole des Sangrelins du nord que nous devions ramener à notre cause. Pas une coïncidence. A l’aide d’un rituel Alcina et Nenkhefte ont ramené le shaman dans son corps. Il nous a raconté que le strateger du clan des écailles d’argent, Baol, était en route pour tuer le chevalier Dragon et prendre sa place. On a dû agir…
On a donc remonté la piste pour lui tendre une embuscade (je ne suis pas sûr de la raison de notre présence sur les lieux) et en finir. Nenkhefte n’en menait pas large, il était très diminué. Cette perverse d’Alcina lui a proposé de le tuer pour le ramener à la vie avec ses pouvoirs ! Le nain a dit non. On le comprend.


Bref on s’est retrouvé dans la forêt près d’une cascade pour attraper ce saligaud et lui coller une trempe. Sur le promontoire le nain a cherché à se planquer  derrière les rochers mais c’était pas sa spécialité. Il s’est vite fait repéré par le guerrier sangrelin. Grâce à sa force de conviction et l’appui de la wolfen magicienne il abattit son adversaire d’un coup. On pensait que cela suffirait à calmer les ardeurs de ses hommes. Mais le nain tenta un discours fédérateur assez désastreux. Je l’avais pas bien coaché. Du coup les guerriers du clan des écailles ont voulu se venger. Alors que nos hommes se battaient avec ardeur, quelques chevaucheurs de loups ont chargé en direction du Chevalier Dragon. J’ai pas trop hésité et utilisé mais pouvoir sur les plantes (on ne se parle plus trop depuis, j’arrive tout juste à faire pousser mes tomates) pour bloquer leur progression. Et Alcina a fait le ménage avec ses pouvoirs.  Mais quelques-uns sont parvenu jusqu’au nain. Le combat fut rude  contre deux fous de guerre impossible à arrêter. Nenkhefte réussit à les repousser et j’ai pu apporter mon soutien en achevant l’un d’entre eux d’une flèche entre les omoplates. Le dernier opposant n’a pas duré plus longtemps. On avait donc une magnifique opportunité pour reprendre les choses en mains. Mais comme je te l’ai dit le bonhomme avait pas les épaules, alors il fallait lui filer un coup de main. La magicienne créa une illusion pour faire croire qu’il était au sommet de sa forme et investi par le pouvoir du Dragon. De mon côté j’ai joué de ma voix et de mon expérience pour haranguer les foules pour envoyer un message clair. J’avoue je me suis laisser emporter par mon lyrisme et j’ai quelque peu abusé sur les arguments. Mais il faut ce qu’il faut tu vois. Mine de rien on a jeté là les bases d’un empire sangrelin unifié. Ouaip.


- Whaoo ! Tout ça grâce à toi.
- Comme j’te dis je suis un chef né. Bon, si on revenait à nos petites affaires ? Mmmm ?
- KHEMIS ! C’est qui cette trainée ?
- Chatoune ! Mas euh…


Mais ceci est une autre histoire…
_________________
"Le gnome n'est pas inutile! Le gnome c'est la vie!"

blog: http://lesbonsremedes.overblog.com/#
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Fil


Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2014
Messages: 49
Localisation: Belgique
Masculin

MessagePosté le: Ven 1 Mai - 16:38 (2015)    Sujet du message: [CR]Minutes exploratoires et a posteriori Répondre en citant

Je ne suis pas sur que Khemis le Vieux aie une si bonne mémoire que ça.   
J'ai un peu l'impression qu'il embellit les choses à son avantage 


Mais merci pour ce CR. 
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 13:32 (2017)    Sujet du message: [CR]Minutes exploratoires et a posteriori

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forums de l'ours Index du Forum -> Vos aventures extraordinaires -> Les Terres Barbares Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 311, 12, 1316, 17, 18  >
Page 12 sur 18

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com