forums de l'ours Index du Forum

forums de l'ours
Un forum dédié aux jeux de rôles des Livres de l'Ours et de ses comparses

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Les 10 jeux de rôle qui vous ont le plus influencé
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forums de l'ours Index du Forum -> La Taverne de l'Ours -> Jeux de rôles
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Kobayashi
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Juil 2012
Messages: 4 031

MessagePosté le: Sam 1 Déc - 11:37 (2018)    Sujet du message: Les 10 jeux de rôle qui vous ont le plus influencé Répondre en citant

J'ai trouvé l'exercice intéressant à faire et je vous le conseille (je l'ai fait en anglais pour frimer sur G+ mais faites-le en VF  Mr. Green )


Essayez d'ajouter une petite bafouille explicative pour chaque jeu.


Dark Eye/L'Oeil Noir
The first edition was translated in french and available in all bookstores in the 80s. Even if my first game ever was Red Box D&D this was the first I bought and I played it for a long time.

Shadow of Yesterday
Sparked my interest in game design. It shares that place with Sorcerer and Dogs in the Vineyard as well. I didn't had much fun playing them though, which leads to...

Savage Worlds
After a lot of time spent thinking, designing and reading about game theory, Savage Worlds reminded me why I was here in the first place: have fun with my friends going through all sorts of adventures. I ultimately grew tired of the rules but those few Savage Worlds campaigns rekindled my love of RPGs.

Dungeons & Dragons (any edition)
Never was a favorite of mine, I discovered it too late. After years of Dark Eye/Runequest, these rules never made sense to me. Thanks to the OSR I discovered all the things that are great about them. D&D5 is a game I'm happy to GM and play in.

Into the Odd
Is it possible to cram so much stuff in 48 pages and be at the same time innovative, inspiring and complete? Yeah. The downside? Many rulebooks feel awfully bloated once you've read ItO.

Warhammer 1st edition
The british take on fantasy is way more appealing to me than any north american equivalent. Dark humor is a hard thing to master and Warhammer nailed it perfectly.

The Laundry
I never would have thought that GMing the adventures of a group of british civil servants could be so awesome (and so scary). It made Lovecraft scary again for my jaded players. Also allowed me to discover the work of Gareth Ryder-Hanrahan whom I consider one of the best adventure writer in the RPG industry right now.

Anything Palladium
There's so much love of rpgs and gaming in most palladium books that it's hard to read one without immediately feeling the urge to get a game going. Any gamer's shelves that doesn't have at least one palladium title is barren :)

Waste World
The unofficial 2000AD rpg as far as I'm concerned. Awesome rules, crazy post-apocalyptic world. The real "fast, fun and furious" game out there. Ran a campaign that turned out as post-apocalyptic version of Journey to the West. It's awesome, just get it.

INDEX CARD RPG
Full of energy and most importantly full of advice backed-up by very well designed rules that you can easily export in your games. Not OSR but definitely a must-read if you love to tinker with your rules.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Sam 1 Déc - 11:37 (2018)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
klyyss


Hors ligne

Inscrit le: 08 Déc 2014
Messages: 81
Localisation: le creusot
Masculin

MessagePosté le: Dim 2 Déc - 11:55 (2018)    Sujet du message: Les 10 jeux de rôle qui vous ont le plus influencé Répondre en citant

Bonne idée que voila :


D&D et AD&D
Tout n'est pas bon à prendre mais toujours de bonne idées. Et puis c'est mon premier vrai jeu.

Oeuil Noir
Madeleine de proust car premier jeux joué beaucoup avec tout plein de personne différente. Et puis tellement simple et customisable facilement.

ICRPG
Une révélation de jouabilité et simplicité.

star wars D6
Que bon moment et un système assez révolutionnaire je trouve.

Tranchons et Traquons
La pas grand chose à dire si ce n'est et surement le jeu qui restera le dernier dans la collection si je devais m'en séparer.

Castle Falkenstein
Une ambiance superbe, un livre magnifique mais un système bof (j'aime pas les cartes dans le jdr)

Polaris 1ère édition
Un monde bien sympa et l'exemple de ce qui me gonfle comme système (devoir utiliser excel pour jouer est une hérésie pour moi)

Scale
Une bonne idée (sauf qu'il n'y a qu'un dragon dans les joueur), un système super mais personne pour jouer avec moi.

Werewolf 1ère édition
Loup garou powerrrrrrrrrr (rien d'autre à dire)

Hellywood
L'exemple même de la superbe adaptation d'un système simple et raccords avec l'ambiance excellente du jeu.

Bonus :
Livres dont vous êtes le héro
sans eux rien n'aurais été possible ;)
_________________
Le futur c'était mieux avant.
C'est entre la chaise et le clavier que ce trouve le plus gros bug.
Revenir en haut
Kobayashi
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Juil 2012
Messages: 4 031

MessagePosté le: Dim 2 Déc - 19:41 (2018)    Sujet du message: Les 10 jeux de rôle qui vous ont le plus influencé Répondre en citant

Merci pour ta participation, on a le même avis sur Castle Falkenstein (confirmé après quelques parties en plus)  Mr. Green
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
tobormory


Hors ligne

Inscrit le: 12 Juin 2013
Messages: 1 118
Masculin

MessagePosté le: Dim 2 Déc - 20:05 (2018)    Sujet du message: Les 10 jeux de rôle qui vous ont le plus influencé Répondre en citant

Très sympa !
Dans le désordre, les 10 jeux qu m'ont marqué et définitivement influencé :

L'appel de Cthulhu (1e ed)
Parce qu'on n'oublie jamais son premier amour Des règles légères, des illustrations en N&B inspirantes et tout le nécessaire pour jouer dans une jolie boite. Et en plus je découvrais les romans de HPL en même temps.

Over the Edge
Le jeu de rôle qui m'a appris la liberté. Des règles extrêmement innovantes et un livre qui reste encore aujourd'hui une fabuleuse source d'inspirations. Avec ce jeu, tout est possible !

Star Wars (1e ed)
Parce que les films ont nourri mon imaginaire pendant toute ma jeunesse (découvrir la Guerre des Etoiles à 7 ans... Wow!) et que ce jeu est sorti en 87/88, l'époque épique où j'avais tout le temps, les copains et l'énergie de jouer jouer jouer ! En plus, les règles étaient pour moi assez innovantes et j'en ai définitivement gardé l'idée du fondu au noir et de l'ellipse.

Pendragon
Encore un jeu qui faisait écho à un univers littéraire connu. J'ai adoré l'idée de jouer avec le passage des années et les vertus/passions.

The Laundry
Le jeu qui a dépoussiéré l'Appel de Chtulhu et qui a permis de jouer avec les Grands Anciens tout en se fendant la poire. En plus une gamme presque sans faute. Complètement d'accord avec Koba sur Gareth Ryder-Hanrahan.
J'ai hâte de voir sortir la nouvelle édition

Paranoïa (2e ed)
Parce que j'adore me marrer en jouant et qu'est-ce qu'on a pu rigoler avec celui-là Mr. Green

Brain Soda
Un système pas terrible, mais suffisant, et surtout un humour proche du mien et un bel hommage au cinéma que j'aime. Un jeu qui m'a montré qu'on pouvait avoir un autre ton, un autre niveau de langue dans le JdR sans que ça ne pose problème. Le premier jeu à m'avoir donné envie d'écrire des trucs pour le JdR.

Warhammer (1e ed)
Gritty et épique à la fois. Un jeu hyper immersif et qui a bouleversé ma vision du Med-Fan. Et j'adore son système des carrières !

Legend of the Five Ring
Un jeu hyper exigeant tant sur les règles que l'univers, mais j'ai adoré m'y plonger comme si je découvrais une ancienne civilisation. Dommage que les joueurs/fans avec lesquels j'ai pu jouer m'en ont dégouté. Au final, d'une certaine manière, il m'a influencé en négatif, ce qui me fait penser à son opposé :

Striscia
La plus belle réussite de notre Ours à mon avis. La démonstration éclatante que tout peut être dit en très peu de page. Une vraie révélation pour moi et, en plus, il me laisse toute la place pour y mettre tout ce que j'ai envie.
_________________
What is the nature of reality, and why does it have teeth ?
Revenir en haut
Equites


Hors ligne

Inscrit le: 11 Juil 2012
Messages: 29
Localisation: Toulouse

MessagePosté le: Dim 2 Déc - 21:07 (2018)    Sujet du message: Les 10 jeux de rôle qui vous ont le plus influencé Répondre en citant

Je m’y essaie


JRTM:
Mon deuxième jeu de rôle après l’Oeil noir. Des règles peu faciles d’accès pour mon âge à l’époque, un univers intimidant , une période qui peut sembler batarde (1640. DuTA) mais des souvenirs de jeu, d’immersion , de partage intense avec les joueurs.


Runequest:
Un système bancal des personnages pitoyables, mais j’ai reçu une claque avec Gods of Glorantha qui avait une cosmogonie que je n’avais vu ailleurs.


Maléfices : 
Un système léger et souple. Une atmosphère unique. Idéal pour les réveillons ou les nuits de Samain.


Warhammer 1Ed: 
Un système certes gritty mais une ambiance gritty à la saveur unique. Une campagne impériale mené par un MJ qui avait personnalisé notre implication. Un livre tout en un , autosuffisant permettant des heures et des heures de jeu


Pendragon:
 Un système de passions permettant d’accomplir des actes inouïs. Une résolution des combats avec une tension bien retransmise dans les duels ou les joutes. Un début de campagne en pays Cathare...


Miles Christi :
Des ouvrages qui m’ont transporté dans un merveilleux qui m’a fait rêver. Un regret ne pas avoir pu l’occasion de le faire jouer.


Qin :
la découverte d’un univers et d’une culture. Un système avec des bases sympas, mais mal calibré et un quiproquo sur la proposition ludique.


Tranchons et Traquons : 
Un OVNI qui nous avait fait sortir de notre zone de confort mes joueurs et moi. Une liberté retrouvée qui nous a déstabilisé au début.


Les Lames du Cardinal :
Un univers sympa, mais un système (malgré son manque de pédagogie) immersif au possible. Les joueurs en redemandent.


Into the dark:
Un système léger qui nous a permis sans peine de jouer dans un univers aux inspirations de The Expanse et de Carbon Altered. Bravo!


Dernière édition par Equites le Jeu 6 Déc - 22:51 (2018); édité 1 fois
Revenir en haut
Kobayashi
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Juil 2012
Messages: 4 031

MessagePosté le: Dim 2 Déc - 22:22 (2018)    Sujet du message: Les 10 jeux de rôle qui vous ont le plus influencé Répondre en citant

Merci de partager vos expériences, je trouve très intéressant de voir l'itinéraire de chacun !
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Dr Dandy


Hors ligne

Inscrit le: 11 Juil 2012
Messages: 2 518
Localisation: Nîmes
Masculin

MessagePosté le: Jeu 6 Déc - 12:21 (2018)    Sujet du message: Les 10 jeux de rôle qui vous ont le plus influencé Répondre en citant

Je vais commencer Chronologiquement.

AD&D V2 car c'est mon premier, le jeu qui libéré tout cet imaginaire trop longtemps enfermé dans ma tête. Cher adédé merci, je te pardonne tout tes défauts. 


INS/MV: parce que c'est le premier que j'ai maitrisé et qui m'a suivi un moment. Sa pratique a pas mal forgé ma vision en tant que MJ, très souple, un poil gonzo.


Pendragon: parce que c'est une fucking perle sur le plus gros morceau de la littérature européenne. En plus les mécaniques des passions étaient vraiment novatrices. Seul regret, ne pas l'avoir maitrisé autant que j'aurais voulu.


Chateau Falkenstein: pour ses immenses qualités ile reste mon jeu préféré de tous les temps. Et c'est aussi le début de mon histoire d'amour pour le Steampunk et les jdr pulp. 

Mutants and Masterminds: un excellent jdr de super héros malgré ses lourdeurs notamment de création de personnage. Ce jeu a été mon seul compagnon durant ma traversée du désert rolistique.


Savage Worlds: parce que c'est à travers ce système que j'ai remis le nez dans le monde du jdr en l'adaptant à Conan (la version OGL était imbitable).

On Mighty Thews: une petite partie à la volée m'a permis de découvrir le vrai pouvoir de la narration partagée et de comment on pouvait revoir les choses sans totu attendre d'un MJ. Libération.

Tranchons et Traquons avec la prise de conscience qu'on pouvait faire simple et concis pour générer du jeu sans tomber dans des usines à gaz.


Stars without number: premier pied dans l'OSR et la découverte des bienfaits des tables aléatoires qui ont du sens.

FATE: c'est la lecture de Bulldogs! qui m'a fait prendre conscience des mécaniques liant intimement mécanique et narration. Depuis impossible de revenir en arrière après découvert la logique des aspects.
_________________
"Le gnome n'est pas inutile! Le gnome c'est la vie!"

blog: http://lesbonsremedes.overblog.com/#
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Kobayashi
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Juil 2012
Messages: 4 031

MessagePosté le: Jeu 6 Déc - 12:54 (2018)    Sujet du message: Les 10 jeux de rôle qui vous ont le plus influencé Répondre en citant

Je confirme que c'est vraiment intéressant de voir le parcours de chacun, merci Doc !
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
tristesire


Hors ligne

Inscrit le: 26 Juil 2012
Messages: 566
Localisation: Ludon-Médoc (33)
Masculin

MessagePosté le: Jeu 6 Déc - 14:08 (2018)    Sujet du message: Les 10 jeux de rôle qui vous ont le plus influencé Répondre en citant

D&D BECMI et suivants :
Mes débuts rôlistes avec la fameuse boîte rouge... Premiers émois... J'ai suivi et joué aux différentes moutures jusqu'à D&D 5 que je trouve particulièrement réussi.

Warhammer :
Deuxième jdr pratiqué assidûment... Découverte du dark et gritty dans un univers incontournable... Petite préférence pour la V2 (je ne suis pas neutre car traduite par des potes ☺), curieux de lire la V4 en VF...

L'Appel de Cthulhu :
L'alternative de l'époque avec un engouement bien français... D'autres découvertes, d'autres sensations ludiques... Cela m'a donné envie de lire d'autres thèmes littéraires...

D100, Runequest, Stormbringer, Hawkmoon :
L'autre système... La lecture de Moorcock m'a poussé vers ces jeux plus matures qui disposaient d'un formidable suivi de la part d'Oriflam...

Maléfices :
Le jdr radicalement différent qui reposait sur l'ambiance et le rôleplay... Inoubliable... Mon dernier pledge est pour la nouvelle édition.
Repose en paix Michel (Gaudo, l'auteur)

Qin :
C'est jeu m'a remis en selle après une longue période de disette. Simplicité des règles, beau, pseudo-historique...

L'ours, 10000, Striscia :
Du coup, le jdr a repris sa place dans mon existence. Petit à petit, j'ai réalisé que sur le net on pouvait trouver de vraies pépites très bien foutues. Je cherchais un truc à masteriser. Simple, historique, changeant mais qui parle à tous, modulable à souhait... 10000 ! Ce jeu m'a réconcilié avec le jdr. Encore merci Koba' !
Striscia est tout à fait dans la même veine. Simple, il peut se densifier à volonté. Historique ou non, cape et d'épée, corsaires, pirates, guerres de religion... Des références littéraires à foison...

Wastburg :
Un roman comme support, un système simple qui introduit le narratif et l'humour... J'ai eu la chance d'être masterisé par un ami qui est l'un des auteurs du premier scénar officiel. Je rigole encore de ces parties épiques !

Star Wars Edge :
Un univers qui parle à tous avec un système plus light que celui de WH3. La possibilité de choisir un pitch plus précis (font chier ces jedis !)...

Chibi, La lune et douze lotus, Dragon de poche, Coureurs d'orage... :
C'est qui est le mieux adapté à mon syndrome PQR (Papa Quadra Rôliste). Du simple pas simpliste... De bonnes idées à chaque page qui facilitent l'impro...
Vive le jdr ! Mr. Green

Ps :
Je n'ai jamais joué à Pirates ! La lecture m'a vraiment ébouriffé.
Je crois qu'il résume parfaitement mon itinéraire rôliste. Jadis, j'aurais été un intense pratiquant de Pavillon Noir...
Pirates ! correspond bien plus à ce que je veux jouer désormais.
Sérieux ou pas... Historique ou pas... De la bonne humeur, toujours ! Le tout dans un tout petit bouquin intelligent en Print On Demand...
_________________
On ne touche pas aux lapins!
Revenir en haut
Kobayashi
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Juil 2012
Messages: 4 031

MessagePosté le: Jeu 6 Déc - 14:19 (2018)    Sujet du message: Les 10 jeux de rôle qui vous ont le plus influencé Répondre en citant

C'est intéressant de voir aussi que tout le monde a plus ou moins connu une petite traversée du désert rôlistique à un moment de sa vie.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Blakkrall


Hors ligne

Inscrit le: 14 Juil 2012
Messages: 5 972
Localisation: Montivilliers (76)
Masculin

MessagePosté le: Jeu 6 Déc - 20:29 (2018)    Sujet du message: Les 10 jeux de rôle qui vous ont le plus influencé Répondre en citant

J'avais commencé à répondre à un questionnaire du genre sur G+, les réponses me paraissent adaptées pour celui-ci, alors allons-y

#1 - Advanced Dungeons&Dragons, 2ème édition

Ma porte d'entrée dans le jeu de rôle.
J'ai débuté le jdr en 1996, en terminale. Je venais de découvrir le Seigneur des Anneaux et quelques autres trucs de fantasy.
J'ai surpris deux potes de la classe en train de discuter dans le couloir en attendant un cours de sciences... ils avaient l'air de raconter une histoire... ça m'a intrigué et quelques temps plus tard je créais Tugdual, un barde demi-elfe qui vécu plusieurs aventures dans les Royaumes Oubliés, avec une jolie fiche de personnage qui m'évoquait surtout une fiche de sécurité sociale.
C'est donc avec cette édition de donj' que j'ai fait mes premières armes de joueur. Nous jouions dès que possible : interclasses, le midi à la cafétéria, en cours de philo... et puis quelques soirées et après-midis chez les copains... prétendument passées à jouer aux jeux vidéo, car n'oublions pas que cette année-là sévissait à la télévision l'affreuse Mireille dont le discours inquiéta tant ma mère que je n'osais lui confier ma nouvelle passion...

#2 - L'Appel de Cthulhu, 5ème édition

Comme je le disais au dessus, j'ai commencé le jeu de rôle assez tard (terminale). A cette époque, je baignais dans un bain d'heroïc fantasy (en mode junky, à la recherche du moindre ouvrage pouvant m'apporter ma dose) mais j'avais aussi un goût prononcé pour le fantastique. Déçu par mes lectures de Stephen King, je suis passé à H.P. Lovecraft, avec la lecture de l'Affaire Charles Dexter Ward qui me fit forte impression. J'ai dévoré une bonne grosse partie de ses écrits à cette époque.
C'est donc avec une grande satisfaction que je mis la main sur cet ouvrage dans un vide grenier (un ado qui se débarrassait d'un cadeau qui ne l'intéressait pas) pour moins de 10€ (60 francs, quand il se vendait encore à l'époque plus de 200 francs...). Une excellente affaire pour un livre totalement neuf.
Je rentrai chez moi dans un état de douce euphorie, avec une légère inquiétude toutefois. C'était l'année "Mireille", mes parents ne savaient toujours pas que je faisais du jeu rôle avec les copains... Ma mère ne prêta qu'un œil distrait quand je lui montrai mon achat et je montai dans ma chambre, soulagé de ne pas avoir à défendre ma cause.
J'ai dévoré l'ouvrage mais n'ai jamais eu l'occasion de le mener.
Je lui porte une affection toute particulière, parce que que c'est le premier jeu de rôle que j'ai acheté, et parce que j'aime beaucoup sa couverture signée Caza et sa maquette si typique.
C'est un jeu auquel j'ai aussi finalement très peu joué (le mener ne m'intéresse pas particulièrement non plus, le système BasiC n'étant pas franchement ma tasse de thé) mais je continue d'acheter compulsivement des suppléments que j'entasse religieusement sur mes étagères en me disant qu'un jour peut-être, je les lirai.
Ce n'est pas forcément le livre que je garderais si je ne pouvais en garder qu'un, mais ça serait très sûrement un de ceux que j'aurais le plus de mal à revendre.

#3 - Le Jeu de rôle de la Terre du Milieu, 1e édition

Suite du feuilleton que j'ai choisi de dérouler de façon chronologique pour ces premiers posts, parce qu'ils constituent mes principaux souvenirs de mon entrée dans le monde du JdR.

Pourquoi JRTM ? Parce que c'est le jeu qui m'a permis de faire mon coming out rolistique à la maison, et que c'est le premier jeu que j'ai mené (enfin si on peut appeler ça mener...)

J'ai acheté ce jeu à Rouen dans une boutique appelée le Dé d'Ys, cachée dans un passage près de la rue Eau de Robec. Comme dans pas mal de boutiques de JdR, on y trouvait les habitués qui regardaient les nouveaux avec l'air suffisant de ceux qui sont là chez eux (quitte à être chez eux, certains auraient pu en profiter pour prendre une douche, hein...) et les vendeurs avaient un peu de mal à se montrer accueillants. Bref, cela ne m'empêcha pas de m'offrir cette boîte pour la modique somme de 100 francs (une belle somme pour moi à l'époque).

Jusque là, ma pratique du jeu de rôle était passée sous le radar parental (il faudra que je m'en assure auprès de ma mère, tout de même, l'adolescent ayant une fâcheuse manie à se croire plus malin que ses parents). Officiellement, j'allais faire des jeux chez les copains, et le livre de base de l'Appel de Cthulhu avait fait son entrée sournoise chez moi au nez et à la barbe de mes parents...
Je rentrai ce jour-là avec ma boîte sous le bras, et la montrai fièrement à ma mère quand elle me demanda ce que je venais d'acheter.
Évidemment, avec un titre comme ça, elle ne pouvait pas ignorer la nature de cet achat. Quelques explications plus tard, ma mère à peu près rassurée, je soufflai un grand coup : ça y était, je pouvais maintenant pratiquer mon loisir librement et sans mentir à mes parents : ils avaient bien vu qu'on ne vénérait aucun dieu obscur et que je ne semblais sous l'emprise d'aucun pervers tentant de me conduire au suicide. N'oublions pas que Mireille rôdait encore dans la mémoire de mes parents.

Je fis jouer quelques petites scènes à mon petit frère, mais ne menait jamais vraiment ce jeu, car je suivi le conseil donné à l'intérieur et fit l'acquisition de la gamme Rolemaster... dont nous parlerons peut-être demain.. ou pas !

#4 - Tranchons & Traquons²

J'aurais pu continuer à vous parler de mes jeunes années rôlistes, mais il n'y a pas grand chose à en dire sinon que je fus un joueur et un meneur médiocre.

C'est la rencontre avec ce jeu d' +Alexandre Kobayashi qui m'a permis de faire un grand bon en avant.

D'abord, il m'a permis de réaliser qu'un livre de jdr n'a pas besoin d'avoir la taille et la masse nécessaire à assommer un joueur pour être un bon jeu.
Ensuite, en quelques pages écrites avec beaucoup d'humour, Kobayashi réalise une séance de rattrapage de conseils au MJ bien pensés. Alors que j'avais souvent ignoré ses sections par le passé (quand elles étaient présentes), me voilà content de dévorer celle de T&T².

Je n'ai de cesse de dire que ce jeu a été un réel déclencheur dans ma vie de rôliste, par le recul qu'il m'a fait prendre, les réflexes de jeu qu'il m'a fait adopter, et les gens qu'il m'a permis de rencontrer.

Si vous voulez vous convaincre de la qualité du jeu, vous pouvez vous rendre sur le blog des livres de l'ours et y télécharger gratuitement le pdf de la version gratuite. Si la lecture vous séduit, je vous encourage à acheter la version imprimée en lien de ce post.

Aujourd'hui, je ne suis probablement ni un joueur exceptionnel, ni un meneur de talent, mais une chose et sûre, je ne suis plus tout à fait aussi médiocre qu'avant la lecture de ce jeu.

Depuis, bien d'autres ouvrages ont garni mes étagères et leur lecture m'a permis d'améliorer encore mon expérience de jeu. Mais celui-ci aura toujours une place à part.


#5 - Archipels

J'ai découvert assez tôt cet univers créé entre autres par +Eric Nieudan (il me semble qu'il avait des complices sur ce projet).
Pendant des années, j'ai vainement tenté de trouver le système idéal pour le faire jouer. A l'époque, mon système de référence pour le med-fan était rolemaster... mais je ne me voyais pas faire toute l'adaptation. J'ai acheté les bouquins de la 3.0 pour tenter de le faire jouer avec les règles pour lesquelles cet univers a été écrit, mais je n'ai pas réussi à entrer dans les règles (pour tout dire, je rigole encore souvent en lisant les gens qui parlent de Rolemaster -souvent sans l'avoir jamais lu - comme d'une usine à gaz : DD3.x, c'est dix fois pire pour moi).
J'ai donc attendu et puis un jour je me suis lancé avec HARP, le Rolemaster light.
Ça m'a vite ennuyé et un de mes joueurs m'a parlé du dK system, qui allait connaître sa seconde édition (la première était déjà sortie et avait eu le droit à son adaptation Arkipels).
Alors même que +Chezle Goat développait la version pour le dK² (avec l'aide précieuse de +Lionel Meroni - je recommande chaudement le fruit de leur travail), je faisais jouer le premier tome de la campagne avec la version dKool du dK². Hélas, je n'ai pas pu la faire jouer plus en avant, mais j'ai eu l'ocassion d'en faire rejouer un bon morceau avec Tranchons et Traquons² de +Alexandre Kobayashi, qui s'y prête particulièrement. Si vous êtes intéressés, j'ai même fait une petite adaptation pour ce système qui doit toujours se trouver sur les Forums de l'Ours.
Pourquoi est-ce que j'apprécie cet univers de jeu ? Pour son côté fantasque, humoristique, léger, foutraque.
La qualité de son écriture, de ses illustrations, de son papier (dont la reliure n'est pas à la hauteur).
C'est actuellement un de mes univers med-fan préféré, et je me tâte pour le ressortir pour le tester avec DD5...

#6 - La trilogie Freeport

Cette campagne est loin d'être géniale, vraiment.
D'abord parce qu'elle est hyper linéaire, dirigiste, que le deuxième volet est quasiment sans intérêt (presque une redite du premier), et la version initiale est tellement buguée (particulièrement en VF) que j'ai dû faire appel à la version anniversaire (présentée dans le lien) pour pouvoir arriver à le faire jouer jusqu'au bout. J'ai plusieurs fois hésiter à arrêter avant la fin...

Alors pourquoi est-ce que j'en parle ? Parce que c'est la première campagne que j'ai réussi à faire jouer entièrement après presque 20 ans de pratique du jeu de rôle.
Pour la première fois, j'ai fait jouer une table de joueurs investis, motivés, dont l'implication m'a aidé à tenir jusqu'au bout.
Du coup, en retour, je me suis investi en retour dans toute une série d'aides de jeu qui leur ont beaucoup plu.
J'ai eu le droit à des comptes rendus réguliers, et je suis passé de trois joueurs réguliers au début (avec des invités de passage) à cinq sur le dernier volet.
Côté système, la campagne est prévue pour DD3.X, ce qui n'est clairement pas ma came. Du coup j'ai fait appel à Carnet Rouge, le système bricolé par Islayre d'Argohl pour jouer les modules d20.
Il a bien fait l'affaire mais je pense que je ne m'en serais pas sorti sans l'aide de mes joueurs spécialistes du 3.X..

Après une pause bienvenue, je compte m'y remettre prochainement, avec Black Sails over Freeport ; j'hésite encore entre Shadow of The Demon Lord et DD5 pour motoriser cette aventure...

#7 - Le Monde des Ténèbres

Que ce soit dans sa première version ou dans celle de 2004, j'ai un rapport amour / haine avec cet univers.
La base est plutôt intéressante : reprendre les créatures mythiques de la nuit pour en faire des personnages que les joueurs pourront incarner.
Et c'est là que commence le massacre.
Dans les stéréotypes des personnages, qui ne sont pour moi ni plus, ni moins, que des reskins des classes de donj...
Cet univers me fait penser à un être à l'obésité morbide, dans lequel on a voulu trop en mettre.
Et c'est mal écrit. Mais mal écrit... aucun esprit de synthèse, les informations sont délayées dans un flot verbeux rédigé par un scribouillard qui aime se lire... Les règles sont éparpillées aux quatre coins du livre, sans même se préoccuper du fait que derrière, un mj aura besoin de retrouver ces règles rapidement...
Et pourtant. Pourtant...
Je passe mon temps à revenir vers les produits de cette gamme, parce qu'au delà des défauts que je viens de citer, il y a du bon dans les gammes WoD... La seule chose étant qu'on doive faire un peu de ménage dans tout ce fatras.
Ces dernières années, grâce à un ami rôliste, je me suis plongé dans les livres de Patricia Briggs, qui a écrit les aventures de Mercy Thompson, une femme coyote insupportable qui n'a de cesse de se fourrer dans les pires ennuis du monde et de prendre les pires décisions qui soient. Une fois passée la folle envie de la claquer, on prend plaisir à découvrir cet univers à travers ses yeux.
A la lecture de ces romans, ma première pensée a été : c'est à ça que devrait ressembler le Monde des Ténèbres.
Et c'est à ça, je pense, que je vais tenter de le faire ressembler.

Voilà, j'ai calé là... mais il me reste quelques jeux dont il faudrait que je parle, je verrai ça d'ici quelques jours, ça vous laisse le temps de digérer mon pavé.

EDIT :

#8 - Les jeux PbtA

Soyons clairs, je n'aime pas jouer ce type de jeu, je ne suis pas à l'aise avec (hormis World of lies, le jeu de Selpoivre) . Mais ces jeux ont le mérite de poser plein de bonnes questions qui m'ont fait réfléchir presqu'autant que T&T². L'agenda du MJ est excellent. Je pense que tout mj devrait passer par la lecture de DW pour influencer sa manière de mener

#9 - DD5

Juste parce que c'est la première mouture officielle de DD que j'arrive à mener.

#10- Donjon sans façon : parce qu'il contient une section de conseil de rédaction de scénario que j'aime bien, et que ça m'a permis d'écrire mon tout premier scénario officiel pour Britannia Obscura, le contexte de jeu de LG pour pits & Perils


de manière générale, les principes qui comptent le plus pour moi, issus de ces expériences de jeu ou de mes lectures de blogs/forums :
+ ne faire jeter les dés que quand cela est utile et qu'on est prêt à en assumer le résultat
+ rendre l'échec intéressant
+ prévenir rapidement les joueurs des attentes et des impondérables de la partie/campagne
+ les actes des personnages (et les décisions des joueurs) ont des conséquences qu'ils doivent assumer
+ tous les conflits n'ont pas vocation à se terminer dans un bain de sang : on peut fuir, on peut parler, ruser... c'est aussi valable pour le MJ ! (on en parlait justement aujourd'hui avec le Cap'caverne)
+ faire preuve d'intelligence et de souplesse face au dirigisme d'un scénario et à l'imagination des joueurs
_________________
When you have to shoot, shoot, don't talk !

"Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre, et finit par perdre les deux."
Benjamin Franklin


Dernière édition par Blakkrall le Jeu 6 Déc - 21:54 (2018); édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Capitaine Caverne


Hors ligne

Inscrit le: 07 Mai 2016
Messages: 82
Masculin

MessagePosté le: Jeu 6 Déc - 21:04 (2018)    Sujet du message: Les 10 jeux de rôle qui vous ont le plus influencé Répondre en citant

J'ai réfléchi aux jeux qui ont eu une véritable influence sur ma manière de jouer et je suis arrivé à 6 seulement...


INS/MV :
Le jeu qui m'a mis le pied à l'étrier. Première partie maîtrisée : Thalassauce béarnaise ! Je tiens de ce jeu que l'objectif d'une partie n'est pas de "réussir" le scénario, celui-ci n'est qu'un prétexte.


Tranchons & Traquons :
Auquel je n'ai pas joué... J'avais passé qq années sans faire de jdr. La lecture de T&T (ses conseils, son esprit) m'ont rappelé pourquoi j'aimais tant faire du jdr (il faudra que je le relise, tiens. J'ai l'impression d'oublier à nouveau).


Coureurs d'Orages :
Auquel je joue depuis sa version en 2 pages. Un système épuré et solide pour favoriser la création. Le cadre des modules (7 hex, qq factions rapidement brossées) été pour moi une contrainte propice à la créativité. Probablement le jeu avec lequel j'ai maîtrisé le plus de parties.


Sur les Frontières :
Très certainement le jeu qui a le plus changé ma manière d'envisager mon rôle de MJ. L'idée des  moments est absolument géniale (telle chose n'est pas ce que je crois). Elle m'a appris à dire "oui" aux demandes des joueurs. Mais... je me réserverai un twist (pas forcément qq de mauvais pour autant).


Mouse Guard :
Mon premier jeu de la mouvance "system matters" et auquel je ne jouerai probablement plus jamais. J'en retire qd même que chaque jet doit compter : ne jamais demander de lancer les dés si on ne veut pas assumer un échec éventuel.


Abstract Dungeon :
Qui m'a confirmé que laisser les brides de la narration aux joueurs est une bonne idée. On est plus créatifs avec plusieurs cerveaux qu'avec un seul.
Revenir en haut
Kobayashi
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Juil 2012
Messages: 4 031

MessagePosté le: Jeu 6 Déc - 22:42 (2018)    Sujet du message: Les 10 jeux de rôle qui vous ont le plus influencé Répondre en citant

Merci, merci ! Encore une fois, c'est instructif  Laughing
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Capitaine Caverne


Hors ligne

Inscrit le: 07 Mai 2016
Messages: 82
Masculin

MessagePosté le: Jeu 6 Déc - 22:54 (2018)    Sujet du message: Les 10 jeux de rôle qui vous ont le plus influencé Répondre en citant

Tu parles, c'est surtout que T&T est cité deux fois d'affilé, non ?  Mr. Green
Revenir en haut
tobormory


Hors ligne

Inscrit le: 12 Juin 2013
Messages: 1 118
Masculin

MessagePosté le: Jeu 6 Déc - 23:05 (2018)    Sujet du message: Les 10 jeux de rôle qui vous ont le plus influencé Répondre en citant

Oui, j'ai trouvé ça très intéressant moi aussi. En particulier l'histoire de ton coming out, Blakk Mr. Green
_________________
What is the nature of reality, and why does it have teeth ?
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 06:04 (2018)    Sujet du message: Les 10 jeux de rôle qui vous ont le plus influencé

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forums de l'ours Index du Forum -> La Taverne de l'Ours -> Jeux de rôles Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com