forums de l'ours Index du Forum

forums de l'ours
Un forum dédié aux jeux de rôles des Livres de l'Ours et de ses comparses

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

[Rivets et Redingotes] Plumes, sable et sang
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forums de l'ours Index du Forum -> Vos aventures extraordinaires -> Vos CR de parties
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Changelin


Hors ligne

Inscrit le: 04 Mai 2015
Messages: 641
Localisation: Pas loin de Nantes
Masculin

MessagePosté le: Mar 25 Aoû - 20:56 (2015)    Sujet du message: [Rivets et Redingotes] Plumes, sable et sang Répondre en citant

Première partie de Rivets et Redingotes Samedi soir, avec 6 joueurs. 4 d'entre eux ont déjà fait du Tranchons, 2 découvrent le jeu.

Le pitch : On est dans un 19ème siècle alternatif avec une technologie avancée basée sur la vapeur (dirigeables rapides, Grand-bis à moteur, etc.). Autre différence, depuis un peu moins d'un siècle, une toute petite minorité de la population naît avec des pouvoirs magiques, sans qu'on ait encore pu l'expliquer. A part ça, tout est grosso-modo comme notre fin 19ème.

Vous êtes une bande d'aventuriers venus d'horizons très différents, tous liés à la même société secrète, une organisation fondée par différents grands esprits (Marie Curie, Houdini, etc.) afin d’enquêter sur les phénomènes extraordinaires. Et justement, plusieurs dirigeables ont disparus dans une certaine zone des Bermudes...

Vous voici donc à bord d'un dirigeable de luxe avec une vingtaine de riches civils et une demi-douzaine de membres d'équipage.

Les aventuriers :

- Adrian Longarm, professeur au grand cœur mais un peu hautain (jeunesse : Forte tête, Don : Gadget)
- Toru, samourai en exil (Pouvoir : Maitre Elémentaire (Gravité) et don : as des as)
- Grell Sutcliff, qui ne sort jamais sans sa tronçonneuse (Jeunesse : Rage, Don : implants médicaux)
- Thorlak "N'a qu'un oeil", vieux sniper porté sur la bouteille (Pouvoir : voyageur, Don : tireur d'élite)
- Nemo, Scaphandrier peu loquace mais robuste. Un savant bien différent d’A.Longarm. (Jeunesse : homme de la mer, Don : Gadget)
- Maya Dareding, Espionne agile mais robuste, l'atout charme de l'équipe (Jeunesse : En construction, Don : mille visage)


Et maintenant le CR en lui-même

1) Ciel

Nos aventuriers sont donc à bord du dirigeable de luxe. Chacun vaque à ses occupations, qui au fumoir, qui aux instruments de mesure. En furetant un peu, Maya identifie 3 membres d'équipages un peu suspects, et entreprend de les suivrent. La nuit est tombée et le professeur Adrian Longarm étudie les instruments de bords dans la salle de navigation, quand il remarque de curieux objets volants, plutôt petits, très colorés et légèrement lumineux qui approchent rapidement du Dirigeable. Il les montre à Maya qui surveillait toujours ses cibles, non loin. Ensemble, ils décident d’aller chercher le reste de l’équipe.

Quand les aventuriers au grand complet reviennent, le couloir est fermé par une porte métallique très résistante. Derrière, on entend des bruits de combats ponctués par des tirs d’armes au son curieux. Nemo décide d’utiliser son don « Gadget » : il sort une énorme masse de sa besace et démoli consciencieusement l’obstacle, devant Adrian, l’autre savant, médusé par cette violence. Une fois passée la porte, nos aventuriers découvrent l’équipage à terre, les 3 hommes louches que Maya avaient repérés en train de les ligoter et, surtout, trois autres personnages portant des combinaisons chatoyantes et recouvertes de plumes. Ceux-ci dégainent des armes étranges et commencent à tirer vers nos héros, qui réagissent : Toru renverse une table pour créer un abri, faisant voler les cartes, Grell démarre sa tronçonneuse et se lance dans la mêlée, suivi par Nemo et Adrian. Les adversaires sont assez forts, Maya décide donc de lancer une grenade fumigène, plongeant la cabine dans la brume qui résonne de bruits curieux.

Soudain, un appel d’air dissipe la fumée, laissant apparaitre les commandes saccagées et le dernier des intrus qui, ayant revêtu une combinaison de plumes à son tour, ferme son casque en forme de tête d’oiseau, saute dans le vide et s’envole. Thorlak s’élance et parvient à l’atteindre d’une balle avant qu’il soit hors de portée de tir. Dans le cockpit, Adrian, Grell et Nemo essaient de s’entraider pour reprendre le contrôle du dirigeable, qui plonge vers la mer. Après les avoir laissés essayer un peu, Toru les écartent et prend les choses en main : utilisant son don « As des as », il redresse le dirigeable au dernier instant et parvient à crasher le dirigeable de manière contrôlée sur une ile voisine.
_________________
Si à 50 ans tu rêves encore de Rolex, alors tu as raté ta vie.

Heureux mari d'une bloggeuse culinaire...


Dernière édition par Changelin le Mar 25 Aoû - 21:08 (2015); édité 2 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Mar 25 Aoû - 20:56 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Changelin


Hors ligne

Inscrit le: 04 Mai 2015
Messages: 641
Localisation: Pas loin de Nantes
Masculin

MessagePosté le: Mar 25 Aoû - 20:57 (2015)    Sujet du message: [Rivets et Redingotes] Plumes, sable et sang Répondre en citant

2)Surface

Après le crash, les aventuriers détachent l’équipage et aident à évacuer les civils avant que l’engin n’explose, puis tout le monde dors sur la plage. Le lendemain, Thorlak aide l’équipage à établir un camp, Adrian cherche (et trouve) des vivres dans l’épave et Nemo cherche des ressources dans les environs (surtout des noix de coco). Les autres explorent l’ile. Grell fait le tour par la plage et s’aperçoit vite que l’ile est assez petite, très isolée (rien à l’horizon), recouverte de végétation et dominée par un immense volcan fumant. En chemin, il découvre un casque en forme d’oiseau, peut être tombé quand Thorlak a abattu l’assaillant qui s’enfuyait. Toru et Maya, eux, s’enfoncent vers le centre de l’ile pour trouver une source, puis montent les pentes du volcan. Bizarrement, celui-ci n’est pas chaud, et ne dégage aucune odeur de soufre, alors qu’un gros panache de fumée s’en échappe. Soudain, Toru entend un cri et se retourne : Maya à disparue !

L’espionne se réveille quelques minutes plus tard : elle est tombée dans une crevasse profonde d’environ deux mètres (échec critique au jet de survie pour fouiller les abords du volcan). Se retournant, elle aperçoit un tunnel manifestement artificiel et sent un appel d’air frais : il y a quelque chose d’étrange par ici. Le Samouraï l’aide à remonter, et ils sont vite rejoints par le reste de l’équipe, inquiets de ne pas les voir revenir.

3) Profondeur

Descendus dans le tunnel, ils débouchent sur une corniche de pierre bordée d’un parapet. Celle-ci épouse les flancs creux du « volcan », montant en spirale vers une immense plate-forme. Vers le bas, elle descend doucement avant de disparaitre derrière un virage non loin. En se penchant sur le parapet, les aventuriers découvrent un panorama surprenant : une immense grotte de plusieurs centaines de kilomètres (au moins, on n’en voit pas le bout) s’étale en contrebas. L’herbe est verte et on distingue de nombreux cours d’eau. La température est douce, quoi qu’un peu plus élevée qu’à l’extérieur, et tout baigne dans une chaude lumière dispensée par des champignons ronds s’étalant en grappes sur le « plafond » de la grotte. On distingue aussi des champs et plusieurs cités blanches dominées par des pyramides mayas, dont une très grande presqu’en contrebas.

Après s’être remis de cette vision, le groupe choisi de monter vers l’immense plateforme, sauf Toru et Thorlak, qui rebroussent chemin avec un petit sourire et une idée en tête. Pour les autres, l’ascension prends quelques dizaines de minutes, et ils débouchent sur un espace rond, situé juste sous la cheminée du volcan, ou des hommes en pagnes et robes blanches surveillent et alimentent un énorme brasier de bois et d’herbes diverses qui crée la colonne de fumée du « volcan ». Grell, qui s’est trop approché, fait tomber une pierre et tous les regards se braquent sur le groupe. Sortant a découvert, il lève les bras bien haut et tente de paraitre inoffensif (et oui, pour ceux qui suivent, il a quand même une énorme tronçonneuse steampunk en bandoulière), ce qui marche moyennement : personne n’agresse les aventuriers, mais l’un des officiants va sonner une cloche d’alarme, faisant descendre une demi-douzaine de gardes d’un poste situé un peu plus haut. Les soldats sont musclés, couverts de plumes, armés de lances et de hachettes, aussi nos héros ne demandent pas leur reste et entament une retraite stratégique à grande vitesse.

A force de courir, ils repassent devant le tunnel par lequel ils sont entrés, ou Toru et Thorlack sont en train de mettre la dernière main à leur œuvre : avec des troncs, des lianes et une réussite critique en survie, ils ont assemblés une espèce de grosse luge en rondins, assez grande pour deux personnes. Voyant les autres arriver en courant, ils la lancent dans la pente et entament une descente à grande vitesse, prenant appui sur le parapet et le flanc de colline pour négocier les virages. Voyant ça, les gardes ont un moment d’arrêt, et vérifient le tunnel pour voir s’il réserve d’autres surprises du genre, ce qui permet à tout le monde de les distancer.

La descente se passe bien pour les deux casse-cous, jusqu’à ce qu’un poste de garde apparaisse au détour d’un virage : incapable de freiner, l’engin percute le mur à pleine vitesse, le traverse et s’immobilise au milieu du bâtiment après avoir écrasé deux gardes. Les deux pilotes étant un peu sonnés et les soldats surpris, un instant de silence choqué plane et semble durer infiniment, jusqu’à ce que Maya pénètre à son tour par le trou béant dans le mur, traverse la pièce et reparte par une fenêtre laissée ouverte de l’autre côté. Voyant ça, les gardes se ressaisissent, juste à temps pour accueillir les autres aventuriers : le combat s’engage, dominé d’abord par les aventuriers, avant d’être retourné par un Guerrier immense et emplumé, tenant une arme qui ressemble à une hache, mais avec une énorme boule de métal terminé par une petite pointe à la place de la lame. Même Nemo plie devant la contre-attaque, et c’est Toru qui le finit, après s’être épousseté et avoir salué son adversaire dans les règles, en lui tranchant la tête d’un coup de sabre rapide. Thorlack remet déjà la luge en position pour continuer la descente. Celle-ci ne dure pas longtemps, puisqu’après deux virages et avoir failli faucher Maya (qui a heureusement réussi une acrobatie à la Matrix pour les éviter), leur course est arrêtée par une énorme statue colorée, laquelle s’effondre sous le choc. La place, qui était peuplée de marchands jusqu’à leur arrivée, se vide d’un coup, et les autres aventuriers (en nage) les rejoignent. Tous se reposent un peu en attendant la suite des évènements, avec un petit café (Némo à un thermos dans sa besace).
_________________
Si à 50 ans tu rêves encore de Rolex, alors tu as raté ta vie.

Heureux mari d'une bloggeuse culinaire...
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Changelin


Hors ligne

Inscrit le: 04 Mai 2015
Messages: 641
Localisation: Pas loin de Nantes
Masculin

MessagePosté le: Mar 25 Aoû - 20:58 (2015)    Sujet du message: [Rivets et Redingotes] Plumes, sable et sang Répondre en citant

4) La terre promise

Le groupe est bientôt cerné par de nombreux gardes armés (dont certains portent les fameuses tenues de vol bariolées). La foule entoure bientôt les gardes, vite fendue par deux dignitaires richement vêtus (Robe à l’étoffe luxueuse, colliers en or, colifichets de plumes, coiffes très travaillées). Le plus imposant les toisent, tandis que le deuxième, maigre et souriant, s’approche et leur parle dans un anglais parfait. L’interprète (personne ne pensera à lui demander son nom, donc il n’en aura pas ici ^^) salue les voyageurs et les interroge, avant de faire son rapport au dignitaire qu’il accompagne. La situation est mal partie pour les aventuriers : entrés en force et s’étant comportés comme des hooligans, on ne peut leur proposer de rester parmi les mayas, mais ils ne sont pas digne d’être sacrifiés aux dieux… Après quelques négociations, ou les aventuriers font notamment valoir qu’ils ont été agressés en premier, et que le « meurtre » de l’officier était un duel d’honneur contre Toru, ils obtiennent le droit de passer le jugement divin : l’épreuve du Pok’ol Pok.

L’interprète les guide jusqu’a un terrain de jeu aussi long qu’un terrain de basket, mais moitié moins large. Les limites sont tout simplement des murs ouvragés de 4 mètre de haut, surmontés de gradins. A chaque extrémité est enchâssé un anneau de pierre à un peu plus de 3 mètres de hauteur, disposé comme une pièce sur la tranche (on glisse la balle par le coté, pas par le dessus comme au basket). Le trou du panier est à peine plus grand que la balle, une sphère de caoutchouc plein d’une vingtaine de centimètre, pesant presque deux kilos. Le sol du terrain est teinté de poussière bleuâtre d’un côté, rougeâtre de l’autre, matérialisant les deux camps. Les règles sont simples : on ne peut pas toucher la balle avec les mains ou les pieds, on marque un point chaque fois que la balle touche terre du coté adverse, elle est alors remise en jeu au centre. Si un joueur réussit à glisser la balle dans l’anneau de pierre adverse, la partie est finie. Sinon, le match se joue en 5 points. Ah, et on peut frapper les adversaires. L’équipe perdante sera décapitée.



Après ces explications, l’interprète les guident jusqu’à une prison située à l’étage supérieur d’une des immenses pyramides qui dominent la place principale. Les aventuriers peuvent se restaurer (un vrai festin), et poser des questions à leur hôte, qui leur apprend l’histoire de ce lieu : plusieurs centaine d’années auparavant, dans une petite grotte d’Amérique centrale, des Mayas ont découvert l’entrée d’un immense espace souterrain totalement vierge qui courrait sous la terre et la mer. Abandonnant progressivement leurs grandes cités, ils ont construit leur nouveau pays dans cette terre promise sous les eaux, avant d’en boucher l’entrée principale et d’aménager quelques puits d’aération, comme le volcan factice près duquel se sont écrasés les aventuriers. La vie est paisible et facile, les récoltes abondantes, et les nouveaux Mayas, en paix avec leurs dieux, font beaucoup de moins de sacrifice qu’au vieux temps (juste quelques un chaque semaine, la plupart du temps des volontaires).

Ils gardent toutefois des contacts avec le monde extérieur, comme l’interprète qui a fait ses études à Oxford et parcouru le monde avant de revenir au pays. Un autre contact, ce sont les navires qui s’approchent trop près d’une bouche d’aération et dont les équipages sont « invités » à rester sous terre, ou sacrifiés aux dieux. Depuis quelques temps, une ligne régulière de Dirigeables passe par le volcan factice, forçant les Mayas à arraisonner plus de vaisseaux qu’avant, afin de conserver le secret du brasier artificiel. Ayant vu ce qui était arrivé aux indigènes ayant accueillis Colomb et Cortez, ou aux Indiens d’Amériques, ils sont prêt à tout pour rester en dehors du monde, y compris à sacrifier quelques innocents.

La curiosité de l’équipe étanchée, leur guide leur conseil de se reposer avant le match du lendemain, les laissant apprécier le spectacle : un sacrifice de divination a en effet lieu sur la pyramide d’en face : un prisonnier monte les longues marches, avant de s’étendre sur l’autel de pierre sculpté : 4 aides lui tiennent les bras et les jambes, pendant qu’un prêtre saisi un couteau d’obsidienne, ouvre son torse d’une longue incision experte, écarte les cotes, dépose les poumons encore palpitants sur le côté et, ignorant les hurlements, saisi le cœur toujours relié au supplicié et battant encore qu’il examine jusqu’au dernier spasme, ce qui prend plusieurs minutes. Nos héros vont donc se coucher un peu refroidis…

5)La fin de l’aventure

Réveillés au matin et habillés pour la circonstance (en pagne, pieds nus, torse nus sauf pour Maya, la voleuse qui a réussi à négocier un bandeau de tissu pour sauver sa pudeur), les aventuriers sont amenés devant leurs adversaire : 6 colosses cuivrés, taillés comme des All blacks avec des peintures rituels macabres dessinées en blanc sur le corps. L’interprète sert d’arbitre : il rappelle les règles, se poste au centre du terrain avec la balle et s’apprête à la lancer. Thorlak s’avance confiant : s’il pèse moitié moins que son adversaire, son pouvoir de téléportation devrait lui donner un sacré avantage.

La balle est lancée, malheureusement le voyageur calcule mal son point d’arrivée (échec du jet d’esprit), et se téléporte beaucoup trop haut. Le chef de l’équipe adverse se saisi donc de la balle avec les coudes et part directement vers l’anneau de pierre pendant que Thorlak s’écrase par terre. Le colosse sera arrêté in extremis, mais la balle tombe dans le camp des étrangers, ce qui fait 1/0 pour les Mayas. Par la suite nos héros se ressaisissent et s’entraident (vive les attaques indirectes !) pour saisir la balle ou la reprendre, et nous arrivons vite à 3/2 pour les aventuriers.

Toru monte seul à l’engagement face au plus imposant des locaux, le frère du guerrier qu’il a tué au poste de garde (le Samouraï joue sa faiblesse, la fierté, histoire de gagner une carte évènement). Réussite critique de Toru, qui fauche les jambes de son adversaire, saute, contrôle la balle du torse et retombe sur le dos du colosse, relance la balle d’un coup de genou et… se prend les 5 autres joueurs adverses sur le coin du nez. C’est la mêlée, dont la voleuse s’extrait en tenant la balle sur un coude, poursuivie par les joueurs adverses. Les aventuriers font corps pour permettre à l’espionne de monter jusqu’au panier, le dernier joueur qui a failli la rattraper se faisant littéralement incruster dans le mur par une charge sauvage de Nemo. Courant toujours à perdre haleine, la voleuse prend appuie sur un mur, réalise un salto et parvient à mettre la balle dans l’anneau : fin du match et victoire des visiteurs ! (réussite critique avec un 4 en coordination ^^)

Les adversaires choqués sont invités à quitter le terrain vers une petite place, les spectateurs en liesse montent sur le terrain et portent les aventuriers en triomphe pour un tour de la ville. Ils passent ainsi devant les têtes fraichement décapitées de l’équipe adverse avant de monter à la pyramide du seigneur local. Celui-ci offre une faveur aux aventuriers, qui demandent à être graciés et libérés. Ils promettent aussi de faire jouer leurs relations pour détourner le couloir aérien passant par-dessus le volcan.

C’est ainsi qu’ils reviennent sur la plage, éludants les questions de l’équipage et des civils, qui se demandent bien ce que le groupe a pu faire pendant ces 24h (et pourquoi ils ont des bleus un peu partout). Après deux jours de survie, un navire marchand accoste sur l’ile : le capitaine raconte avoir croisé un homme péchant tranquillement dans une barque au milieu de l’océan, qui lui a indiqué l’ile avant de reprendre calmement sa pèche.

Fin du scenario. Durée : 2 heures environ.
_________________
Si à 50 ans tu rêves encore de Rolex, alors tu as raté ta vie.

Heureux mari d'une bloggeuse culinaire...


Dernière édition par Changelin le Mer 26 Aoû - 14:46 (2015); édité 5 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Changelin


Hors ligne

Inscrit le: 04 Mai 2015
Messages: 641
Localisation: Pas loin de Nantes
Masculin

MessagePosté le: Mar 25 Aoû - 21:05 (2015)    Sujet du message: [Rivets et Redingotes] Plumes, sable et sang Répondre en citant

Bilan :

L’ambiance pendant la partie et le retour à chaud des joueurs étaient bons, tout le monde a réussi à créer le perso qu’il voulait et à le faire vivre. A priori ils seraient pour refaire des scénarii dans ce monde, ce qui fait chaud au cœur. Au niveau du système, Tranchons est toujours aussi fluide. J’ai beaucoup insisté sur les attaques secondaires et l’entraide dans le briefing, et les joueurs ont su tirer parti de ça pour faire un vrai travail d’équipe (la partie de Pok’ol Pok qui a viré au Bloodbowl était un grand moment ). Plus le petit grain de folie de certains : le Samouraï qui descend de son bobsleigh pour se mesurer à un guerrier Maya… Mr. Green Bref c’était un vrai plaisir à maitriser !

Les difficultés rencontrées :

De mon côté, j’avais oublié de sortir mon tableau et mon Velléda, qui aurait pourtant été bien pratique pour le dirigeable Steampunk et la partie de balle. Un défaut que j’ai aussi, c’est que j’oublie trop souvent de demander au joueur de décrire son action, puis de donner l’alternative avant le lancer. Enfin, j’y pense au calme, mais dès que l’action se précipite, j’ai les vielles mécaniques qui reviennent (fait moi un jet, ok, alors il se passe ça.). Mais je vais bosser ça d’ici la prochaine partie.

Question pour les gens qui maitrisent du TT² : vous ne faites pas ça en combat ? Parce qu’autant c’est génial pour un joueur qui veut sauter un precipice pour lui dire ce qui arrivera s’il rate, autant en combat, pour chaque joueur, c’est un peu lourd. Ou c’est moi ? Shocked

Coté joueur, la plupart se sont vraiment bien débrouillés avec la besace, les avantages et les attaques indirectes, même Maya, qui n’avait jamais joué à TT², ou Nemo, dont c’était seulement la deuxième partie de jdr (après un Pirates !), chapeau à eux. A côté de ça, les vieux roublards comme Adrian ou Toru ont réussi à vraiment faire vivre leur perso, et le Bobsleigh de Toru et Thorlak était un bon moment WTF. Par contre, j’ai remarqué que d’autres ont plus de mal à reflechir « en dehors de la boite », par exemple à imaginer des attaques indirectes ou prendre des initiatives niveau roleplay.

Après, ça peut sans doute se résoudre avec un meilleur briefing de ma part et une bonne écriture des règles, je planche sur une liste d'attaques secondaires possibles.

Ah, et une liste de noms/prénoms aussi, histoire de rester un peu plus dans l'ambiance 19ème

Et au niveau Rivets :

Ca tourne, j’aimerais tester encore de nouvelles combinaisons de dons/jeunesses/magie pour voir, mais à priori ça permet de faire des personnages variés et charismatiques sans qu’il y ait de combos abusées, donc on a l’air d’être dans la bonne direction. Par contre au fur et à mesure de l’écriture du Hack j’ai pris une leçon de modestie : j’étais partie sur une liste de dons sans classe ni races et avec un bouleversement des règles, et au final je retombe beaucoup plus proche du TT² originel.

Mais ça plaide surtout en faveur de Tranchons qui est vraiment un bon système, bancal juste comme il faut pour permettre de faire un peu ce qu’on veut sans bloquer les joueurs ou le MJ (personne n’a potassé le manuel pendant la partie, même pas moi). Bref, if it aint broke, don't fix it...
_________________
Si à 50 ans tu rêves encore de Rolex, alors tu as raté ta vie.

Heureux mari d'une bloggeuse culinaire...


Dernière édition par Changelin le Mer 26 Aoû - 14:51 (2015); édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Kobayashi
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Juil 2012
Messages: 3 317

MessagePosté le: Mar 25 Aoû - 21:49 (2015)    Sujet du message: [Rivets et Redingotes] Plumes, sable et sang Répondre en citant

 
Citation:
Question pour les gens qui maitrisent du TT² : vous ne faites pas ça en combat ? Parce qu’autant c’est génial pour un joueur qui veut sauter un precipice pour lui dire ce qui arrivera s’il rate, autant en combat, pour chaque joueur, c’est un peu lourd. Ou c’est moi ?

En combat il ne faut pas oublier qu'un échec à une conséquence simple : on prends un coup dans sa gueule Mr. Green Donc pas besoin de s'étendre sur le sujet. Seules les attaques indirectes demandent un poil plus de réflexion (et encore).
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Saerzin


Hors ligne

Inscrit le: 29 Juil 2015
Messages: 171
Localisation: Montigny Les Cormeilles
Masculin

MessagePosté le: Mer 26 Aoû - 07:39 (2015)    Sujet du message: [Rivets et Redingotes] Plumes, sable et sang Répondre en citant

Interprétant le professeur Adrian Longarm, je me suis beaucoup amusé à jouer ce professeur d'Oxford un peu hautain considérant la Science comme supérieure à tout.

Ca m'a fait drôle d'apprendre que l'interprète Maya était d'Oxford également (mais d'une ou deux générations avant) et j'ai essayé de jouer sur le côté "anciens d'Oxford", mais avec 2 en Influence ça n'a pas été percutant...

Les grands moments de solitude: quand Toru et le borgne se pointent en Bobsleig, nous voient poursuivis par des gardes, décident de vite mettre leur luge (construite pour 2) en action pour se barrer au lieu de nous aider.

Ah, et l'arrivée en trmbe dans la ville en démolissant la statue de la grande place pleine, la place se vide, et Nemo qui nous regarde; "bon, on se prend un café?", et vas y qu'on boit notre petit expresso au milieu de la place avant de se dire "et si on se planquait?"

Je joue avec des fous^^

Mention spéciale à Nemo, d'ailleurs, qui est le joueur qui m'a le plus surpris alors qu'il n'avait jamais joué à part une partie de Pirates!
"et toi, tu joue quoi?" - "Un savant, avec 2 en Esprit et 4 en Robustesse, équipé d'un scaphandre et armé d'une grosse clef à molette"
et "j'utilise Gadget!" (ah, tiens, il va sortir un passe-partout ou un jeu de crochetage, j'y pensait aussi, ou de quoi faire sauté la serrure et...Ah, non, une grosse masse. Scientifique, comme approche!)

Il m'a beaucoup fait rire^^

On était pas mal: seuls moi avec Gadgets aussi et Greil avec sa rage n'avons pas trouvé le moment pour utiliser nos dons, même Maya a pensé à utiliser "Milles Visages" pour prendre l'apparence de l'interprète pour s'enfuir de la prison, mais je lui ai fait remarquer qu'on parlait pas la langue....du coup elle ne l'a pas utilisé, mais tous les joueurs aimaient leurs dons.

(Ah, et c'est Maya qui a repéré les lumières, tandis qu'adrian observait les appareils de mesures à la recherche d'une donnée inhabituelle)

Une très bonne première partie, j'en aurais bien fait beaucopup plus!
_________________
Hey, quand est-ce qu'on joue?
Revenir en haut
Changelin


Hors ligne

Inscrit le: 04 Mai 2015
Messages: 641
Localisation: Pas loin de Nantes
Masculin

MessagePosté le: Mer 26 Aoû - 08:01 (2015)    Sujet du message: [Rivets et Redingotes] Plumes, sable et sang Répondre en citant

Saerzin a écrit:
(Ah, et c'est Maya qui a repéré les lumières, tandis qu'adrian observait les appareils de mesures à la recherche d'une donnée inhabituelle)

Une très bonne première partie, j'en aurais bien fait beaucopup plus!


Content que ça t'ai plut, comme je disais ce week end j'ai encore 5 scénarios (Scénarii ? on s'en fiche) prêts à jouer !

Après certains seront plus "feutrés", on est quand même au 19ème ^^

Pour le résumé, effectivement je dois avoir changé quelques trucs en l'écrivant, mais ça à été plutôt riche et je n'ai pas prit de notes, dsl...


Kobayashi a écrit:
 

En combat il ne faut pas oublier qu'un échec à une conséquence simple : on prends un coup dans sa gueule Mr. Green Donc pas besoin de s'étendre sur le sujet. Seules les attaques indirectes demandent un poil plus de réflexion (et encore).


Oui, c'est comme ça que je les jouent ^^ Après il y à quand même des moments un peu entre-deux, comme la partie de Bloodbowl pok'ol Pok qui était une série d'attaques indirectes, obstacles et combat normal, mais avec des joueurs sympa et vifs, ça se gère !



Tiens, petite remarque aussi : je n'ai pas fait d'initiative, partant du principe que celui qui avait une idée était le premier à réagir, par contre j'essayait de faire en sorte que chacun parle à chaque tour. J'ai vu que ça avait perturbé certains joueurs, même si globalement j'ai trouvé que ça fluidifiait bien la partie.

Ceux qui maitrisent du TT², vous faites comment ?
_________________
Si à 50 ans tu rêves encore de Rolex, alors tu as raté ta vie.

Heureux mari d'une bloggeuse culinaire...
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
childeric maximus


Hors ligne

Inscrit le: 12 Juil 2012
Messages: 3 650
Localisation: Nice
Masculin

MessagePosté le: Mer 26 Aoû - 14:00 (2015)    Sujet du message: [Rivets et Redingotes] Plumes, sable et sang Répondre en citant

Très sympa comme CR.
Scénario au poil et bien dans le ton  .


Le coup de la grosse masse que le savant extirpe de sa sacoche m'a fait penser à aux scènes de dessins animés où le personnage sort un truc énorme et improblble d'une toute petite poche  Laughing .


La tronçonneuse en bandouillère fait un peu Leatherface, mais bon ... au moins c'est original. Mr. Green  Pour le coup, je donne un gros bonus à l'intimidation. Un mec qui se balade avec un engin pareil, par principe, tu le mets pas en colère.


Pour l'initiative, je gère en fonction des circonstances. Mais ma règle est qu'en cas de doute, les héros/PJ ont l'initiative. 
Revenir en haut
Changelin


Hors ligne

Inscrit le: 04 Mai 2015
Messages: 641
Localisation: Pas loin de Nantes
Masculin

MessagePosté le: Mer 26 Aoû - 14:29 (2015)    Sujet du message: [Rivets et Redingotes] Plumes, sable et sang Répondre en citant

childeric maximus a écrit:
Très sympa comme CR.
Scénario au poil et bien dans le ton  .


Merci ! J'ai suivi les conseils de Koba dans son CR de HOTDQ et joué sur les attentes des joueurs : avec une ile perdue en Amérique du Sud, certains s'attendaient à des dinosaures (j'en ai entendu un le chuchoter au moment du volcan), du coup les premiers Mayas les ont un peu surpris ^^

Par contre il était plus orienté action et moins enquête que les scénars que j'imaginait au début... Ce sera pour les prochains ^^

childeric maximus a écrit:

Le coup de la grosse masse que le savant extirpe de sa sacoche m'a fait penser à aux scènes de dessins animés où le personnage sort un truc énorme et improblble d'une toute petite poche  Laughing .

Yep, moi aussi j'ai eu des visions de Laura dans Niky Larson !

childeric maximus a écrit:

La tronçonneuse en bandouillère fait un peu Leatherface, mais bon ... au moins c'est original. Mr. Green  Pour le coup, je donne un gros bonus à l'intimidation. Un mec qui se balade avec un engin pareil, par principe, tu le mets pas en colère.


Oui, c'est un anachronisme (on est une bonne vingtaine d'année avant la première tronçonneuse), mais le dirigeable aussi, et ça collait bien à l'idée... En plus ça à donné lieu à un dialogue sympa :

"-Je leur fait des signes d'apaisement pour montrer qu'on est pacifique.
- Avec ta tronçonneuse ?
- Bah oui..."

childeric maximus a écrit:

Pour l'initiative, je gère en fonction des circonstances. Mais ma règle est qu'en cas de doute, les héros/PJ ont l'initiative. 



Ok... Perso c'est un eu ça aussi, et dans les Pjs le premier à avoir une idée la lance, mais ça défavorise les timides... Après je trouve ça un peu lourd de faire l'initiative à chaque nouveau combat...
_________________
Si à 50 ans tu rêves encore de Rolex, alors tu as raté ta vie.

Heureux mari d'une bloggeuse culinaire...
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Blakkrall


Hors ligne

Inscrit le: 14 Juil 2012
Messages: 5 472
Localisation: Montivilliers (76)
Masculin

MessagePosté le: Sam 29 Aoû - 08:52 (2015)    Sujet du message: [Rivets et Redingotes] Plumes, sable et sang Répondre en citant

Rhâaââ, que n'ai-je le temps de lire ce CR ! promis dès que j'ai 5 min je le lis, la présentation est alléchante.
_________________
When you have to shoot, shoot, don't talk !

"Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre, et finit par perdre les deux."
Benjamin Franklin
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Blakkrall


Hors ligne

Inscrit le: 14 Juil 2012
Messages: 5 472
Localisation: Montivilliers (76)
Masculin

MessagePosté le: Sam 29 Aoû - 09:23 (2015)    Sujet du message: [Rivets et Redingotes] Plumes, sable et sang Répondre en citant

Fini, très bon cr !
_________________
When you have to shoot, shoot, don't talk !

"Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre, et finit par perdre les deux."
Benjamin Franklin
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Changelin


Hors ligne

Inscrit le: 04 Mai 2015
Messages: 641
Localisation: Pas loin de Nantes
Masculin

MessagePosté le: Sam 29 Aoû - 10:42 (2015)    Sujet du message: [Rivets et Redingotes] Plumes, sable et sang Répondre en citant

Merci !

J'ai un joueur qui m'a gentiment dit "TL : DR", donc j'essaierai d'être plus concis la prochaine fois. D'un autre coté j'aime bien essayer de montrer tout ce que les joueurs ont réussi à faire (et il y à eu plusieurs scènes coupées au montage).

J'en ferais d'autres pour les prochaines soirées de test, mais je vais passer un concours en Septembre et donc lever un peu le pied niveau jdr...
_________________
Si à 50 ans tu rêves encore de Rolex, alors tu as raté ta vie.

Heureux mari d'une bloggeuse culinaire...
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Toru


Hors ligne

Inscrit le: 30 Aoû 2015
Messages: 3
Masculin

MessagePosté le: Dim 30 Aoû - 16:10 (2015)    Sujet du message: [Rivets et Redingotes] Plumes, sable et sang Répondre en citant

Hum hum, le joueur en question avait plutôt dit "TL : DRY"  Okay

Pour revenir sur l'initiative / les tours de joueurs, de mon point de vue faire systématiquement un tour de table à chaque tour de jeu n'est pas forcément une bonne idée.
Moi qui aime bien décrire un peu les conneries que va faire mon perso, c'est dur d'en imaginer une par action .
Je me dis qu'un mécanisme du genre un petit bonus de +1 sur la première action décrite par scène motiverait tout le monde à participer. (Quitte à monter la difficulté pour compenser Twisted Evil ).
Parce qu'en y regardant de plus près, une scène dure rarement plus de 3-4 tours, alors si déjà chacun à participer une fois de manière intéressante, les autres interventions c'est du bonus pour les beaux parleurs !

Sympa le résumé en tout cas !
_________________
La culture, c'est comme la confiture, moins tu en as, plus tu l'étales.
Revenir en haut
Changelin


Hors ligne

Inscrit le: 04 Mai 2015
Messages: 641
Localisation: Pas loin de Nantes
Masculin

MessagePosté le: Lun 31 Aoû - 11:55 (2015)    Sujet du message: [Rivets et Redingotes] Plumes, sable et sang Répondre en citant

Merci !


Toru a écrit:
Hum hum, le joueur en question avait plutôt dit "TL : DRY"  Okay

Pour revenir sur l'initiative / les tours de joueurs, de mon point de vue faire systématiquement un tour de table à chaque tour de jeu n'est pas forcément une bonne idée.
Moi qui aime bien décrire un peu les conneries que va faire mon perso, c'est dur d'en imaginer une par action .

Je me dis qu'un mécanisme du genre un petit bonus de +1 sur la première action décrite par scène motiverait tout le monde à participer. (Quitte à monter la difficulté pour compenser Twisted Evil ).
Parce qu'en y regardant de plus près, une scène dure rarement plus de 3-4 tours, alors si déjà chacun à participer une fois de manière intéressante, les autres interventions c'est du bonus pour les beaux parleurs !


Hmm, en gros tu serais pour : le premier qui à une idée parle, on continue avec le deuxième qui à une idée, et ainsi de suite, avec un bonus pour la première action dans le combat ?

J'aime bien l'idée d'inciter à parler, mais du coup les plus timides vont encore moins participer, non ?
_________________
Si à 50 ans tu rêves encore de Rolex, alors tu as raté ta vie.

Heureux mari d'une bloggeuse culinaire...
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Toru


Hors ligne

Inscrit le: 30 Aoû 2015
Messages: 3
Masculin

MessagePosté le: Lun 31 Aoû - 13:01 (2015)    Sujet du message: [Rivets et Redingotes] Plumes, sable et sang Répondre en citant

En effet, chacun parlerait à mesure que des idées lui viennent, avec, pour chacun, un bonus de +1 pour sa première participation à une scène.
C'est vrai qu'en y repensant, ça ne solutionne pas vraiment le problème des plus timides...

Ou sinon, système inverse, dès que quelqu'un à participer plus de 2 fois, il chope un malus de -1 ! (Toujours en partant du principe qu'une scène ne dure rarement plus de 3-4 tours sur une table de 6-8 joueurs).

Autrement, reprendre le système du trésor de Pirates ! ?
A chaque fois que le résultat des dés fais 8, on met un jeton au milieu, et au bout de un ou deux jetons, le suivant récupère une carte d’événement ?
_________________
La culture, c'est comme la confiture, moins tu en as, plus tu l'étales.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 03:49 (2017)    Sujet du message: [Rivets et Redingotes] Plumes, sable et sang

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forums de l'ours Index du Forum -> Vos aventures extraordinaires -> Vos CR de parties Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com