forums de l'ours Index du Forum

forums de l'ours
Un forum dédié aux jeux de rôles des Livres de l'Ours et de ses comparses

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

[CR] World Wars Rome - Du Sang, des larmes et du sang
Aller à la page: 1, 2, 3  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forums de l'ours Index du Forum -> Vos aventures extraordinaires -> Vos CR de parties
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
childeric maximus


Hors ligne

Inscrit le: 12 Juil 2012
Messages: 3 676
Localisation: Nice
Masculin

MessagePosté le: Lun 7 Oct - 09:49 (2013)    Sujet du message: [CR] World Wars Rome - Du Sang, des larmes et du sang Répondre en citant

Du sable, des larmes et du sang 

Chroniques de World Wars Rome 
Maître du jeu : Alfred 
Compte-rendu par Pascal (corrections d’Alfred) 
  
Episode 1 (séance du 20 septembre 2013) 
Les règles de l’univers
Snake Eyes (double 1) : échec critique 
Tirer un joker : si un joueur pioche un joker tous les joueurs récupèrent un jeton ou bien le joueur qui a pioché le joker choisit l’option « Second Souffle » qui lui autorise une seconde action à +2 et annule toutes les blessures du groupe. 
L’Arène : lorsqu’un combat se présente, les joueurs peuvent décider d’en modifier l’enjeu. Plus les enjeux seront élevés (risque de mourir) plus les jetons récupérés seront nombreux. Dans une Arène, on applique les règles suivantes : Sang et trippes (on peut utiliser les jetons pour relancer les dégâts) et Gritty Damages (les blessures sont localisées et leur séquelle déterminée immédiatement). 
Atout « Frère d’Armes » : chaque personnage bénéficie d’un +1 en résistance par frère d’armes engagé dans le même combat que lui, avec un maximum de +4. 

Présentation du fil rouge
L’action se déroule en 50 après J.C. sous le règne de l’Empereur Claude
Tous les personnages sont d’anciens frères d’arme de la IXème légion (la légion Hispana). La centurie des personnages était affectée à un poste avancé en plein pays picte (43 après J.C.). 
Rendus à la vie civile, le hasard les a réunis à nouveau au sein du ludus Aquila, une école de gladiateurs, à la périphérie de Rome. Ce dernier recherche la gloire et la fortune, comme tous les autres ludus. Cependant, il va devenir aussi un instrument au service de la Légion des Ombres. Une organisation secrète qui mène une lutte clandestine contre les forces occultes qui menacent l’Empire. Les personnages vont être amenés à devenir le bras armé de la Légion des Ombres. Au début de l’aventure, ils ignorent tout de cette facette de leur ludus. 
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 7 Oct - 09:49 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
childeric maximus


Hors ligne

Inscrit le: 12 Juil 2012
Messages: 3 676
Localisation: Nice
Masculin

MessagePosté le: Lun 7 Oct - 09:49 (2013)    Sujet du message: [CR] World Wars Rome - Du Sang, des larmes et du sang Répondre en citant

Présentation des personnages


Axel incarne Clea Aquila 
 
Visuel : Red Soja 
 
Clea est le nom romain donné à cette jeune picte recueillie puis adoptée par le légat Aquila, commandant de la IXème légion. Sa connaissance du pays et de la langue en fit un éclaireur d’élite au sein des troupes auxiliaires. A la mort d’Aquila, Clea poursuivit son service dans la légion. Une fois libérée de ses obligations militaires elle gagna sa vie en louant ses talents de guerrière. Elle est actuellement la vedette du ludus Aquila, dirigé par le fils de son père adoptif, et une des rares femmes gladiatrices à fouler le sable des arènes. 
 
 
Romain incarne Lucius Livius Septimus 
 
Visuel : un homme sec de cinquante ans qui en paraît soixante. S’il est un peu dur d’oreille, Lucius a conservé une acuité visuelle de jeune homme qui en fait un très bon archer. 
 
Fils de soldat et enfant de Rome, Lucius fut élevé dans l’amour de la connaissance qui le conduisit à embrasser des études de médecine. Curieux de tout et aimant les voyages, il se retrouva à pratiquer son art au sein de la IXème légion. 
 
Après son temps dans la légion, lassé des combats, Lucius revint à Rome pour poursuivre ses études. Il trouva en Pline l’Ancien, un grand écrivain, un naturaliste mais aussi un mentor membre de l’Académie des Sciences. Comme son maître Lucius réfute toute magie mais admet les présages. Il va même se passionner pour la divination. Ses recherches le conduisent à consulter des ouvrages occultes dans des bibliothèques secrètes sur l’art de communiquer avec les morts. 
 
Il renoue avec ses anciens frères d’armes lorsqu’il est engagé comme medicus au ludus Aquila. 
 
  
 
Laurent incarne Marcus Decimus Vérus 
 
Ce romain de pure souche, issu d’une famille de marchands, servait comme speculatore dans les troupes de la IXème légion. Habile éclaireur et négociateur, il n’avait pas son pareil pour recueillir des renseignements. Proche du légat Aquila, il connait très bien sa fille adoptive Cléa et son fils, Marcus Flavius Aquila, qui dirige le ludus Aquila. 
 
Lucius a un penchant notoire pour les jeux et l’argent. Au sein du ludus, il seconde Marcus Flavius Aquila dans l’organisation des spectacles. 
 
Lucius ne se sépare jamais de ses  couteaux qu’il manie à la perfection. 
 
  
 
Pierre incarne Petrus Caïus Sinister 
 
Visuel : Titus Pullo 
 
Petrus est un légionnaire au physique impressionnant libéré depuis peu de ses obligations militaires. C’est une force de la nature dont les capacités d’adaptation à la vie civile se révèlent très limitées. Il accumule rapidement les dettes en tout genre et les ennuis qui vont avec. Son caractère entier et arrogant a tendance à rajouter de l’huile sur le feu plus qu’autre chose. 
 
C’est par le plus grand des hasards, qu’il tombe sur Titus, son ancien décanus, qui l’engage au ludus Aquila comme homme à tout faire. 
 
  
 
Pascal incarne Titus Titius Magnus aussi connu sous le nom de Titus Leonem. 
 
Titus est issu de la plèbe romaine. Il s’est engagé très tôt dans la légion pour fuir un quotidien incertain. Bon combattant, il devient rapidement un decanus apprécié de ses hommes et de ses supérieurs. 
 
Lors d'une attaque conduite par des rebelles pictes sa centurie est pratiquement exterminée. Lui-même, blessé, ne doit la vie qu'à l'intervention d'un légionnaire, à la réputation guère flatteuse, Sextus Porcius Scipio. Ayant un sens de l’honneur exacerbé, Titus se sent redevable envers Sextus. Aussi, quand ce dernier l’aborde, bien des années plus tard, à Rome et lui demande de s’acquitter de sa dette, Titus n’a d’autre choix que d’accepter. Il vend ses maigres biens ainsi que sa propre personne à un ludus pour éponger les dettes de Sextus. 
 
Pendant cinq ans, Titus Titus Magnus va devenir Titus Leonem, Titus le Lion, et se bâtir une solide réputation sur le sable des arènes. Sa force, son sens tactique et sa technique de combat à deux glaives font des merveilles et lui apportent la célébrité. Son corps, couturé de cicatrices, porte les traces de cette période de sa vie. 
 
Son savoir de gladiateur finit par intéressé Marcus Flavius Aquila, le fils du légat de la IXème légion où servait Titus, qui le rachète. Il intègre le ludus Aquila pour y remplacer l’actuel doctore, surnommé Ulpius l’Egyptien. Ce dernier garde une rancune tenace contre Titus et le ludus Aquila. Il passe à la concurrence, chez Marcus Decius Solonius, une école de gladiateurs connue pour son interprétation très personnelle des règles de la gladiature. 
 
 
Par hasard, Titus apprend un jour de la bouche d'anciens de la légion que l’attaque qui a failli lui coûter la vie a été provoquée par la bêtise et la langue trop bien pendu du fameux Sextus Porcius Scipio qui sortait du camp la nuit pour "goûter les chattes pictes". En ouvrant sa grande gueule et sortant sa queue, il a donné, pendant des mois, des informations précieuses aux tribus pictes rebelles. 
 
Aujourd’hui, Sextus Porcius Scipio est devenu, grâce à des protections et des manœuvres habiles, un homme important. C’est un marchand riche, un usurier féroce et surtout un tribun de la plèbe qui contrôle une des collines de Rome. 
 
Titus a juré que Scipio le Traître, comme il l’appelle désormais, doit payer pour ce qu’il lui a fait mais aussi pour les hommes de la IXème légion qui sont morts lors de cette fameuse bataille en Britannia. 
 
Revenir en haut
childeric maximus


Hors ligne

Inscrit le: 12 Juil 2012
Messages: 3 676
Localisation: Nice
Masculin

MessagePosté le: Lun 7 Oct - 09:50 (2013)    Sujet du message: [CR] World Wars Rome - Du Sang, des larmes et du sang Répondre en citant

50 après J.C., voie Claudia Augusta, en Rhétie (Bavière)
  
 
D’entrée de jeu, Pascal abat sa carte évènement  « We Meet Again ». Cela transforme un ennemi du personnage en véritable Némésis. Désormais, Titus, le personnage de Pascal, ne pourra plus encaisser les dommages occasionnés par sa Némésis. En contrepartie, Pascal pourra tirer une carte évènement supplémentaire en début de partie. 
 
  
 
L’été touche à sa fin. Les personnages sont en route pour Augusta Vindelicorum, principale cité du district militaire de Rhétie et poste avancé dans la conquête de la Germanie. La Rhétie s’avère être une région riche en fer, en or et en sel. Les personnages ont quitté Rome voilà dix jours avec deux chariots tractés par des bœufs. Le premier transporte toute la logistique pour un aussi long périple et le second une grande cage où s’entasseront les esclaves qu’ils sont venus acquérir. Marcus a obtenu une commande très juteuse pour le ludus, l’organisation d’un spectacle représentant le combat des vaillantes légions romaines contre les féroces barbares germains. Il lui a été facile d’obtenir l’aval de Marcus Flavius Aquila pour rapporter de Germanie une douzaine d’esclaves destinés au spectacle. Venir se fournir à la source lui permet d’économiser sur le prix des esclaves et surtout d’avoir la possibilité de choisir de la marchandise de qualité. 
 
  
 
Alors que le soir tombe, les cinq esclaves qui accompagnent le groupe montent le camp dans un espace dégagé, en bordure de la route qui trace un sillon dans une forêt épaisse et sombre. Au-dessus du faîte des arbres, une lune rouge monte lentement dans un ciel d’encre. Lucius observe l’astre avec attention quand il décèle un scintillement qui s’accentue rapidement. Avec des exclamations de surprise, les esclaves pointent du doigt un objet céleste qui traverse le ciel en laissant derrière lui une trainée lumineuse. Lucius voit dans l’étoile filante un message des Dieux. Il a besoin d’en comprendre la signification. Il s’accroupit, sort différents petits objets qu’il lance devant lui et cherche dans les motifs qu’ils forment une réponse. Les autres l’observent en silence le visage grave. Après un temps de réflexion, le medicus lève les yeux et annonce à ses camarades que les présages sont mauvais. Il a vu des hautes montagnes, des ombres épaisses qui s’accumulent et un « chariot rouge tiré par un cheval rouge possédant une seule jambe ». Voilà une prédiction qui ne manque pas de plonger tout un chacun dans les spéculations les plus folles. 
 
La comète qui grossit provoque un mouvement de peur parmi les esclaves. Pour les calmer, Lucius décide de sacrifier un poulet aux Dieux afin de leur réclamer leur protection. 
 
Lorsqu’il lit dans les entrailles du volatile, il voit la confirmation de sa prédiction. Les abats sont noirs et empestent. Il affirme à ses amis qu’un danger les menace. Par précaution, Titus organise des tours de garde puis chacun regagne sa couche. 
 
  
 
La nuit se passe tranquillement. Les personnages se réveillent dans une aube froide et légèrement brumeuse. Après une rapide collation, le convoi se remet en route et espère atteindre Augusta Vindelicorum avant la fin du jour.  A la mi-journée, le groupe franchit un dernier col et entame la descente sur une route glissante. Les esclaves sont forts occupés avec les bœufs et les deux chariots. Les personnages ont revêtu leur cuirasse, parlent peu et sont sur le qui-vive. Malheureusement, les grands arbres touffus et les courbes de la route ne permettent pas d’y voir bien loin. 
 
  
 
Revenir en haut
childeric maximus


Hors ligne

Inscrit le: 12 Juil 2012
Messages: 3 676
Localisation: Nice
Masculin

MessagePosté le: Lun 7 Oct - 09:50 (2013)    Sujet du message: [CR] World Wars Rome - Du Sang, des larmes et du sang Répondre en citant

Une attaque surprise
 

Au débouché d’un lacet, une volée de flèches fend l’air en sifflant et l’un des projectiles ricoche sur la cuirasse de Titus. Au même moment, des cris de guerre retentissent en tête et en queue du convoi. Une douzaine de germains à moitié nu, armés de hache et de bouclier, charge le groupe. Seul Petrus, qui ferme la marche, réagit avec un peu de retard (le personnage subit les effets  du Cri de Guerre et a une bouffée de panique, vite étouffée). 
 
Les archers, habilement dissimulés, encochent une nouvelle flèche et visent posément (ils tireront un round sur deux). 
 
  
 
Round 1 
 
Une fois l’effet de surprise passé, joueurs et Maître de Jeu tirent les cartes normalement pour déterminer l’ordre d’initiative. A ce petit jeu et comme à son habitude, 001 à la chance de son côté, il pioche un joker ! 
 
  
 
Une demi-douzaine de germains chargent Petrus et font chanceler sa monture en la percutant violemment de leur bouclier. Le puissant romain ne peut éviter la chute. Heureusement, il ne pose qu’un genou à terre et balaye ses adversaires d’un fantastique coup de taille. Dans une gerbe écarlate, trois barbares sont proprement tronçonnés et meurent avant de toucher le sol (Pierre obtient 14 à sa tentative de coup et occasionne 21 points de dommage). Les trois autres germains commencent à réaliser sur quel type de guerrier ils sont tombés. 
 
A l’avant, six autres barbares foncent en vociférant sur Titus et Marcus. Celui qui semble être le chef, son armement est de meilleure qualité et il arbore des parures dorées, se dirige vers Titus alors que ses hommes cherchent à cerner Marcus. La monture de Titus hennit et se cabre sous les coups qu’elle reçoit. Son cavalier démonte rapidement et engage le chef. 
 
Lucius, qui était installé à l’avant d’un des chariots, s’empare de son arc, se dresse et décoche une première flèche qui transperce la gorge d’un des adversaires de Petrus. Cléa qui avait pris position sur le chariot à esclaves, saute et court porter assistance à Marcus. 
 
  
 
Round 2 
 
Petrus fait face à trois germains. Les coups pleuvent mais les barbares se gênent mutuellement et n’ont d’autre effet que de mettre leur adversaire en colère. 
 
Marcus se penche en avant sur le col de sa monture et plante une de ses dagues dans la gorge d’un de ses agresseurs. C’est le moment que choisit Cléa pour rejoindre la mêlée. En deux coups bien placés elle brise l’assaut des germains et en force deux à reculer (secoués). 
 
Titus se trouve à ferrailler contre trois barbares. Il pare facilement leurs coups et riposte. Sa technique de combat à deux épées perturbe leur chef (secoué) qui récolte quelques estafilades. 
 
Une nouvelle volée de flèches vient ponctuer le combat. Les projectiles sont déviés par les cuirasses ou se fichent dans le sol. 
 
Irrité par les archers, Lucius en aperçoit un et lui décoche une flèche en plein poitrine. L’homme s’écroule en poussant un cri (mort). Romain joue alors sa carte évènement « Adrenaline Surge » qui lui permet d’effectuer une seconde action. Son personnage tire une autre flèche qui fait mouche sur un autre archer (secoué). 
 
Un voile rouge descend sur les yeux de Petrus qui entre en frénésie. En quelques moulinets brutaux son adversaire est réduit en charpie. 
 
  
 
Round 3 
 
Titus prend l’ascendant sur le chef et le force à céder du terrain. Un des guerriers germains qui s’interpose entre son chef et Titus récolte un coup de taille mortel. 
 
Marcus expédie une de ses dagues en direction du chef barbare mais la lame ne cause qu’une coupure superficielle. 
 
Petrus pare sans difficulté les assauts désespérés d’un de ses adversaires. Il le laisse se découvrir et lui tranche la gorge d’un mouvement rapide et précis tout en grognant de satisfaction. 
 
Cléa protège le flanc de Marcus et blesse un germain (secoué). 
 
Le moral des barbares flanche et tous décident de fuir. Lucius tire une dernière flèche sur le chef et le blesse. Les germains survivants lâchent leurs armes et se rendent. 
 
  
 
Le groupe se retrouve avec trois prisonniers qui sont prestement enfermés dans la cage à esclave, dont le chef que Lucius entreprend de soigner. 
 
La communication s’avère extrêmement difficile. Le groupe se rend compte qu’il va devoir recruter un guide et un interprète au plus vite s’il veut mener sa mission à bien. 
 
Cléa trouve sans peine le camp des germains, établi non loin de là. Tout indique un petit groupe cherchant une razzia facile ou des proies sans défense. Aucun équipement, pas d’objet de valeur, même pas de monture, cette bande de barbares lui ferait presque pitié. 
 
Quand elle rejoint ses camarades, les prisonniers ont été fouillés avec attention, mais aucun indice pouvant évoquer de près ou de loin un chariot rouge n’a été découvert. 
 
Revenir en haut
childeric maximus


Hors ligne

Inscrit le: 12 Juil 2012
Messages: 3 676
Localisation: Nice
Masculin

MessagePosté le: Lun 7 Oct - 09:51 (2013)    Sujet du message: [CR] World Wars Rome - Du Sang, des larmes et du sang Répondre en citant

Augusta Vindelicorum
  
 
La distance qui sépare le convoi d’Augusta Vindelicorum est avalée rapidement. Augusta Vindelicorum est un vaste camp fortifié capable d’accueillir une légion complète avec toute sa logistique. Il est ceinturé d’un mur épais et abrite de nombreux bâtiments en pierre. Construit sur une petite colline, il domine un village de bonne taille constitué de huttes. Renommé pour son marché et ses foires, ce dernier bourdonne d’animation. 
 
Alors que le groupe pénètre dans le village, un attroupement se forme autour du chariot transportant les prisonniers. L’animosité de la population est palpable. Le convoi poursuit néanmoins son chemin et passe les portes du camp fortifié. 
 
Les lieux bruissent de l’animation d’un camp de la légion romaine. Les personnages se rendent compte qu’il ne doit guère y avoir plus d’une cohorte dans le camp. Ils se renseignent auprès de quelques légionnaires et apprennent que le reste de la légion, sous les ordres du légat, est en patrouille dans la région. 
 
  
 
Le groupe se présente au Prafectus Castrorum, l’adjoint du légat, qui les reçoit dans son bureau. Par chance, Titus et lui ont servi ensemble (Pascal en fait un contact de son personnage). Les deux hommes renouent connaissance et Titus l’informe de la raison de leur présence. Il lui signale aussi l’incident auquel ils ont dû faire face le matin même. 
 
Le Prafectus Catrorum n’est pas tellement surpris par l’annonce de cette escarmouche. Il apprend aux personnages que la pacification prend du temps et que la légion a subi quelques revers. Les germains se sont adaptés et ont adopté une tactique de harcèlement et de guérilla. De plus, la population est ouvertement hostile à l’occupant. L’officier laisse entendre que le moral et les nerfs des hommes qui demeurent au camp sont aussi un peu ébranlés. Lucius parvient à lui tirer les vers du nez. 
 
La nuit dernière, Octavia, la fille du légat, a disparu. Ses deux gardes du corps ont non seulement eu la tête tranchée, mais les meurtriers ont, de toute évidence, emporté leur tête avec eux. Les esclaves présents ont été interrogés puis crucifiés. Ils ont parlé d’une espèce de brume qui se serait répandue dans la résidence du légat. Ensuite, ils disent tous avoir perdu connaissance et ne s’être réveillés qu’au petit matin. 
 
Le Praefectus Castrorum arrête son récit, mais il semble à Lucius qu’il n’a pas tout dit. Il obtient l’autorisation de passer voir les corps des deux soldats tués. Par chance, la légion n’a pas encore disposé d’eux. 
 
Avant de les quitter, le préfet du camp leur donne un sauf conduit et informe Titus qu’un concurrent à lui est déjà sur place pour faire son marché, un dénommé Ulpius. Titus connait bien le bonhomme et ne l’aime guère. Il demande aux autres de vite régler leurs affaires au camp afin de profiter des dernières heures du jour pour faire un tour au marché aux esclaves. 
 
  
 
Lucius se rend avec Marcus auprès des corps décapités des deux soldats. En les observant attentivement il est persuadé que la décapitation a été faite pour masquer la cause réelle du décès : une mort provoquée par de puissantes griffes de loup (très joli résultat au jet dés de Romain). 
 
Ils se rendent ensuite sur les lieux de l’attaque et de l’enlèvement, une maison romaine traditionnelle avec tout le confort possible. Les personnages relèvent des traces de sang qu’ils suivent jusqu’au mur d’enceinte. Ce dernier s’élève à une belle hauteur et les personnages se demandent comment il est possible de le franchir avec une captive. 
 
Axel abat alors sa carte évènement « Inspiration », qui oblige le MJ à lui fournir des explications sur cette énigme, et Pascal réalise un beau 20 sur son jet de perception. 
 
Les personnages ont la surprise de découvrir, à peine visibles et en partie effacées, des empreintes de loups. Mais des loups de taille très largement au-dessus de la moyenne et se déplaçant leurs pattes arrières ! Des traces sont aussi décelables à mi-hauteur sur le mur d’enceinte. 
 
  
 
Lucius se précipite chez le préfet du camp pour partager leur découverte. L’officier est abasourdi. Il ignore tout des griffures sur les corps et s’interroge sur le type de bête qui peut ainsi rôder dans le camp. Il remercie Lucius pour les renseignements et l’informe que le légat est un homme dur et très violent. Quand il va apprendre la disparition de sa fille, il ne fait aucun doute dans son esprit qu’une bonne partie de la population locale va finir sur la croix. Ce qui ne va arranger les rapports avec les germains. 
 
  
 
Les personnages sortent du camp et le contournent. Ils retrouvent les traces des loups qui s’éloignent en direction de l’épaisse forêt qui recouvre toute la région. La piste est froide et le groupe n’a pas de temps à perdre. Titus décide de se rendre au village et de jeter un premier coup d’œil aux esclaves. L’idée de croiser la route d’Ulpius l’Egyptien ne l’enchante pas, mais celle de pouvoir lui mettre des bâtons dans les roues le fait sourire. 
 
Revenir en haut
childeric maximus


Hors ligne

Inscrit le: 12 Juil 2012
Messages: 3 676
Localisation: Nice
Masculin

MessagePosté le: Lun 7 Oct - 09:51 (2013)    Sujet du message: [CR] World Wars Rome - Du Sang, des larmes et du sang Répondre en citant

Le marché aux esclaves
  
 
Un des objectifs du groupe est de mettre la main sur un guide-traducteur afin de faciliter leurs démarches et négociations. Les locaux s’écartent de leur chemin et leur regard en dit long sur l’animosité qu’ils ont envers l’occupant romain. 
 
Le marché aux esclaves est encore très animé. Quand les personnages y débarquent, ils découvrent Ulpius l’Egyptien en pleine tractation avec un marchand germain dont l’horrible accent est à peine compréhensible. 
 
Marcus jette un œil averti sur le lot de femmes qui intéresse Ulpius. Dans le tas, il repère une femme dont l’attitude trahie la guerrière. Une cagoule de cuir dissimule en partie son visage. L’idée de recruter une seconde gladiatrice fait son chemin dans l’esprit de Marcus et les profits potentiels qu’il imagine le font sourire. 
 
La négociation est sur le point de s’achever quand un mouvement parmi les esclaves irrite et perturbe Ulpius. Il s’empare de son fouet et s’apprête à exprimer sa mauvaise humeur. Au moment où il arme son bras Titus se saisit de la lanière de cuir et la tient fermement, bloquant le mouvement de son concurrent. Surpris, Ulpius lâche un juron et se retourne. Les deux doctores se font face, les yeux dans les yeux. La haine que les deux hommes se vouent en devient tangible. 
 
Marcus intervient et interpelle le vendeur en lui proposant un très bon prix pour l’esclave à la cagoule. 
 
Cléa s’interpose entre Titus et les deux gardes du corps d’Ulpius. Elle les nargue, les provoque et à peine l’un d’eux esquisse-t-il un geste qu’il se retrouve étendu au sol en position fœtale, les deux mains sur ses parties intimes. Son compère suit le même chemin quand le poing de Petrus rencontre sa mâchoire dans un craquement sec. 
 
  
 
Titus et Ulpius, trop heureux d’en découdre, en viennent aux mains. Titus est poussé à la faute par son adversaire qui insulte toute la IXème légion (le personnage de Pascal ne résiste pas au sarcasme). Il amorce une attaque qui aurait pu se finir en clef de bras en faveur de l’Egyptien si Laurent n’avait abattu sa carte évènement « Not Today » qui transforme une action en échec critique. Suite à l’attaque de Titus, Ulpius se retrouve à mordre la poussière. 
 
  
 
L’altercation n’est pas passée inaperçue. Un attroupement se forme spontanément autour de l’estrade du marchand d’esclaves. Ce dernier, tourne l’évènement à son avantage et propose, pour ne léser personne, un affrontement entre deux représentants de chacun des ludus. Les vainqueurs paieront le prix demandé et emporteront le lot d’esclaves. Ulpius se relève et accepte, un rictus sur les lèvres. Il affrontera, avec un gladiateur germain, Cléa et Petrus. 
 
La foule se presse désormais sur place. L’Arène est en train d’être délimitée par des poteaux qui supporteront aussi les torches. Chacun dans leur coin, les paires de combattants se préparent. 
 
  
 
Lucius ne s’explique pas l’air satisfait d’Upius et décide consulter les oracles. Il s’isole, lance ses morceaux de bois et d’os et cherche à en déterminer la signification. Il voit rapidement que le combat va avoir un enjeu beaucoup plus important qu’un simple lot d’esclaves. Il comprend aussi qu’il ne se fera pas à armes égales. Ulpius et son gladiateur bénéficient d’une aide surnaturelle. 
 
Romain joue ses deux cartes évènement « Arcane Spike » et « Extra Effort » (cette dernière lui donne 1D6 supplémentaire sur son prochain jet). 
 
Lucius voit clairement que l’enjeu du combat sera les âmes des combattants. Il perçoit aussi une aura occulte qui enveloppe Ulpius. Il fend la foule et informe ses frères d’armes de ce qu’il vient de découvrir. Le groupe est surpris par la tournure que prennent les évènements. Aucunement préparé à faire face à ce type de menace, le groupe va tenter de s’adapter du mieux possible. 
 
Axel donne sa carte « Here Comes The Cavalry » à Romain. Ce dernier décrit comment son personnage, Lucius, se frotte les mains avec des feuilles de peuplier (arbre associé à Hercule) et invoque la bénédiction, et la force, d’Hercule sur Cléa et Petrus. 
 
  
 
L’Arène est prête. Les deux paires de gladiateurs se font face. La foule est dense et les paris vont bon train. Le marchand d’esclaves s’avance au milieu du cercle et réclame le silence. Il harangue la foule puis, après avoir regardé les combattants, lève le bras pour donner le signal du début du combat. 
 
  
 
La séance s’achève sur cet excellent moment de suspense ! 
 
  
 
Certains joueurs obtiennent de conserver des cartes évènement : 
 
Pascal : “Make No Mistake” 
 
Pierre : “Lucky Break” et “Unexpected Insight” 
 
Laurent : “Second Wind” 
 
Revenir en haut
Kobayashi
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 10 Juil 2012
Messages: 3 501

MessagePosté le: Lun 7 Oct - 11:19 (2013)    Sujet du message: [CR] World Wars Rome - Du Sang, des larmes et du sang Répondre en citant

Raah ça a l'air trop bien comme partie, encore !  Okay
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
childeric maximus


Hors ligne

Inscrit le: 12 Juil 2012
Messages: 3 676
Localisation: Nice
Masculin

MessagePosté le: Lun 7 Oct - 11:44 (2013)    Sujet du message: [CR] World Wars Rome - Du Sang, des larmes et du sang Répondre en citant

Ce fut un très bonne première partie.
Nous prenons possession de nos PJ et chacun est en train de trouver sa place dans le groupe.


La prochaine séance devrai nous permettre de tester les règles de l'Arène et de poser les bases d'une intrigue plus globale.


001 est très à l'aise avec le système SaWo et je lui fais entièrement confiance pour nous mettre dans une merde noire. 
L'intégration de Laurent, que je ne connaissais pas, s'est faite naturellement et de manière extrêmement fluide.


Du grand bonheur en perspective !  Okay
Revenir en haut
Blakkrall


Hors ligne

Inscrit le: 14 Juil 2012
Messages: 5 622
Localisation: Montivilliers (76)
Masculin

MessagePosté le: Lun 7 Oct - 20:21 (2013)    Sujet du message: [CR] World Wars Rome - Du Sang, des larmes et du sang Répondre en citant

La vache, rien que le pitch et la présentation des persos sont une vraie tuerie ! J'ai encore des progrès à faire niveau présentation et BG des personnages !
_________________
When you have to shoot, shoot, don't talk !

"Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre, et finit par perdre les deux."
Benjamin Franklin
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
childeric maximus


Hors ligne

Inscrit le: 12 Juil 2012
Messages: 3 676
Localisation: Nice
Masculin

MessagePosté le: Ven 14 Mar - 14:59 (2014)    Sujet du message: [CR] World Wars Rome - Du Sang, des larmes et du sang Répondre en citant

Je suis content, le CR de notre seconde partie avance bien. Je viens de finir de recopier mes notes. 
j'arrangerai tout ça durant la semaine prochaine. Juste à temps pour la suite en fait.
Revenir en haut
Blakkrall


Hors ligne

Inscrit le: 14 Juil 2012
Messages: 5 622
Localisation: Montivilliers (76)
Masculin

MessagePosté le: Sam 15 Mar - 19:11 (2014)    Sujet du message: [CR] World Wars Rome - Du Sang, des larmes et du sang Répondre en citant

Ca serait bien qu'on fasse de jolis livrets avec nos cr de campagnes !!!
_________________
When you have to shoot, shoot, don't talk !

"Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre, et finit par perdre les deux."
Benjamin Franklin
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
childeric maximus


Hors ligne

Inscrit le: 12 Juil 2012
Messages: 3 676
Localisation: Nice
Masculin

MessagePosté le: Sam 15 Mar - 19:25 (2014)    Sujet du message: [CR] World Wars Rome - Du Sang, des larmes et du sang Répondre en citant

Oui, mais ça demande du temps. Une denrée assez rare par ici.  Mr. Green

Dernière édition par childeric maximus le Sam 15 Mar - 20:09 (2014); édité 1 fois
Revenir en haut
Blakkrall


Hors ligne

Inscrit le: 14 Juil 2012
Messages: 5 622
Localisation: Montivilliers (76)
Masculin

MessagePosté le: Sam 15 Mar - 19:45 (2014)    Sujet du message: [CR] World Wars Rome - Du Sang, des larmes et du sang Répondre en citant

Nan, rigole....
_________________
When you have to shoot, shoot, don't talk !

"Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre, et finit par perdre les deux."
Benjamin Franklin
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
childeric maximus


Hors ligne

Inscrit le: 12 Juil 2012
Messages: 3 676
Localisation: Nice
Masculin

MessagePosté le: Lun 17 Mar - 20:26 (2014)    Sujet du message: [CR] World Wars Rome - Du Sang, des larmes et du sang Répondre en citant

CR en approche finale.
Je devrai envoyer le manuscrit à 001 demain.


C'est dingue comme replonger dans une partie à travers mes notes me procure toujours un bon frisson.
Revenir en haut
Blakkrall


Hors ligne

Inscrit le: 14 Juil 2012
Messages: 5 622
Localisation: Montivilliers (76)
Masculin

MessagePosté le: Lun 17 Mar - 20:45 (2014)    Sujet du message: [CR] World Wars Rome - Du Sang, des larmes et du sang Répondre en citant

Moi j'ai besoin de faire ça dès le lendemain sinon j'oublie tout.
_________________
When you have to shoot, shoot, don't talk !

"Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre, et finit par perdre les deux."
Benjamin Franklin
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 17:41 (2017)    Sujet du message: [CR] World Wars Rome - Du Sang, des larmes et du sang

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forums de l'ours Index du Forum -> Vos aventures extraordinaires -> Vos CR de parties Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2, 3  >
Page 1 sur 3

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com